HEROS - MARTYRS

 

 

EN HOMMAGE A NOS GLORIEUX MARTYRS


                                                                        Photo souvenir , environs Garet El Ghachoua - El-Bayadh
                                                                                               Photo prise en 1959
                              Chouhadas debout de Dr. à Gh. 1 Chaabni chaabni - 4 Lakhdari Med - 5 Benameur Chelkaf - 6 Chanbi
                                      Assis de droite à gauche 1 Benhachem abdelkader (aspirant) - 2 Miloud Latrach ( Aspirant )
                                                         3 Boudellal ( Aspirant ) le reste fait partie de bédouins rahala
 

                      KASSAMEN

                                  ( Hymne National )

 

Nous jurons ! par les tempêtes dévastatrices abattues sur nous
Par le sang pur généreusement versé
Par les éclatants étendards flottants au vent
Sur les cimes altières de nos fières montagnes
Que nous nous sommes dressés pour la vie et la mort
Car Nous avons décidé que l'Algérie vivra
Soyez–en témoins! Soyez–en témoins! Soyez–en témoins!

Nous sommes des combattants pour le triomphe du droit
Pour notre indépendance, nous sommes entrés en guerre
Nul ne prêtant oreilles à nos revendications
Nous les avons scandées au rythme des canons
Et martelées à la cadence des mitrailleuses
Car Nous avons décidé que l'Algérie vivra
Soyez–en témoins! Soyez–en témoins! Soyez–en témoins!

Ô France ! le temps des palabres est révolu
Nous l'avons clos comme on ferme un livre
Ô France ! voici venu le jour où il te faut rendre des comptes
Prépare toi ! voici notre réponse
Le verdict, Notre Révolution le rendra
Car Nous avons décidé que l'Algérie vivra
Soyez–en témoins! Soyez–en témoins! Soyez–en témoins!

Nos Braves formeront les bataillons
Nos Dépouilles seront la rançon de notre gloire
Et nos vies celles de notre immortalité
Nous lèverons bien haut notre Drapeau au-dessus de nos têtes
Front de Libération Nous t'avons juré fidélité
Car Nous avons décidé que l'Algérie vivra
Soyez–en témoins! Soyez–en témoins! Soyez–en témoins!

Des Champs de bataille monte l'appel de la Patrie
Écoutez le et obtempérez !
Écrivez-le avec le sang des Martyrs !
Et enseignez-le aux générations à venir !
Ô Gloire ! Vers toi Nous tendons la main !
Car Nous avons décidé que l'Algérie vivra
Soyez–en témoins! Soyez–en témoins! Soyez–en témoins!

 

HEROS ET MARTYRS DE NOTRE REGION


 

 

 Retour home page

 

 

 

Commentaires (43)

Gherib sabir -  Sur : HEROS ET MARTYRS
  • 1. Gherib sabir - Sur : HEROS ET MARTYRS | samedi, 01 Novembre 2014

gloire à nos martyrs;à nos heros;à nos hommes

tlemsani -  Sur : HEROS - MARTYRS
  • 2. tlemsani - Sur : HEROS - MARTYRS | samedi, 01 Novembre 2014

La reconnaissance est le moindre témoignage que ces hommes et ses femmes méritent de notre part pour leur noble sacrifice.

BENCHARIF AISSA -  Sur : HEROS - MARTYRS
  • 3. BENCHARIF AISSA - Sur : HEROS - MARTYRS | mardi, 21 Octobre 2014

gloire a nos martyrs !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

HAMITOU Nour-edddine  -  Sur : HEROS - MARTYRS
  • 4. HAMITOU Nour-edddine - Sur : HEROS - MARTYRS | mardi, 21 Mai 2013

date de naissance du chahid HAMITOU EL-HADJ NOM MAQUIS ABDELAZZIZ LE 08/02/1932 à EL-BAYADH

HAMITOU Nour-eddine  -  Sur : HEROS - MARTYRS
  • 5. HAMITOU Nour-eddine - Sur : HEROS - MARTYRS | mardi, 21 Mai 2013

mon feu pére de son vrais prénom EL-HADJ nom du maquis ABDELAZZIZ intendant zonal tomber au champ d'honneur avec grade de lieutenant le 11 juin 1960 au djbel EL-HEMER en compagnie de 11 djounoudes parmis eux MOULAY HOUCINE Frére de feu ABDELWAHAB.RAHIMA ALLAH CHOUHADAS EL-ABRARRE

Abderrahmane MOKHTARI  -  Sur : HEROS - MARTYRS
  • 6. Abderrahmane MOKHTARI - Sur : HEROS - MARTYRS (site web) | jeudi, 02 Août 2012

.................................c'est moi,je vous salue et je vous apprends que cela fait longtemps que je porte en tête mon espoir d'écrire sur le principal symbole de notre si cher pays :l'Algérie .
Émilie Busquant : Combien savent-ils qu’Emilie Busquant fut l’épouse de Messali Hadj :
Combien d’Algériens connaissent-ils Émilie Busquant ? Combien savent-ils qu’Emilie Busquant fut l’épouse de Messali Hadj, tenu pour être le père du nationalisme algérien, qu'elle est considérée comme la mère du drapeau algérien ? Dans les manuels scolaires, dans l’Histoire officielle, Émilie Busquant n’existe pas. Tout comme était banni son mari pendant des années de cette Histoire lui qui n’obtiendra sa nationalité algérienne qu’en 1965, trois après l’indépendance du pays.
C’est à la vie de cette femme, de cette amante, de cette mère de deux enfants, de cette lorraine d’origine devenue militante de la cause algérienne que s’est intéressé le journaliste et écrivain Mohamed Benchicou pour en tirer un roman-enquête au titre « La Parfumeuse, la vie occulte de Madame Messali Hajd ».
Fille d’un mineur et syndicaliste en Lorraine (nord-est de la France), vendeuse au rayon « Parfumerie et objets pour dames » aux Magasins Réunis, l’un des plus anciens magasins de parfumerie à Paris, Émilie Busquant rencontre Messali Hadj en octobre 1923.
Lui, travaillant comme manœuvre à l'usine de la rue de Vitruve, avait 24 ans, elle 22 ans. Entre eux, du moins pour Messali Hadj, ce fut le coup de foudre immédiat.
De cette française qui tissa les fils de sa vie avec le jeune homme originaire de Tlemcen, Messali Hadj dira dans ses Mémoires qu’« elle était née dans une région de France fiévreuse révolutionnaire et patriotique à la fois et avait partagé avec les membres de sa famille le sort d'un prolétariat exploité et humilié ».
La vie de celle que Mohamed Benchicou surnomme « La Parfumeuse » se confondra avec le militantisme de son mari. Émilie participera avec Messali Hadj, Amar Imache et Salah Bouchafa et bien d'autres militants algériens à la création de l'Etoile Nord-africaine (ENA) à Paris en 1926, le premier mouvement nationaliste à revendiquer l’indépendance de l’Algérie alors colonie française depuis 1830.
Elle rédigera avec son mari le Mémoire de l'Etoile destiné à la Société des Nations(actellement l'ONU) en janvier 1930, participera à de nombreuses manifestations en Algérie et en France et organisera la défense de Messali pour ses nombreux procès en 1934, en 1937, en 1939 ou en 1941.
C’est Émilie Busquant qui coudra en 1929, à Tlemcen, le premier drapeau algérien, avec le tissu blanc et vert, le croissant et l’étoile aux couleurs rouges. Mais les historiens divergent sur cet épisode de l'histoire et certains doutent qu'elle soit la mère du drapeau d'Algérie. elle l’avait voulu aux couleurs de cette organisation nationaliste révolutionnaire à laquelle elle avait déjà pensé chez Gégène, un parti qui soit à cheval sur la Révolution française, la Commune et l’islam : le rouge des insurgés de 1789 et du sang des communards, du Maghreb aussi, le vert et le croissant de l’islam. »
Ce drapeau fera sa première apparition en 1930 dans un stade de football dans le quartier populaire de Belcourt avant d'être hissé par un jeune manifestant à Setif le 8 mai 1945, prélude aux massacres qui ont ensanglanté le Constantinois durant plusieurs semaines.
Brouillée avec son mari, Émilie Busquant ne continuera pas moins de le soutenir, d'attendre son retour, en lui écrivant des lettres durant ses périodes d’incarcération ou de privations de ses libertés. Elle mourra presque seule en octobre 1953, une année avant le début de la révolution algérienne.
Le jour de son enterrement à Alger, 10 000 personnes assistent à ses obsèques tandis que que son cercueil est recouvert du drapeau algérien.
Un an avant sa mort, percluse par la maladie, elle écrira à Messali Hadj, placé en résidence surveillée à Niort, dans le Poitou-Charentes, ces mots prémonitoires : « Bon Dieu, pourquoi suis-je vieille et malade. Je voudrais pouvoir faire entendre les gémissements de toute une race qui ne veut pas mourir et qui ne mourra pas malgré toutes les souffrances qu'elle supporte pour le plus grand profit de quelques-uns. C'est une honte. Maintenant le peuple français sait ce qui se passe ici et s'y intéresse. Peut-être que la solidarité fera plus qu'autre chose, mais c'est une honte pour la France. Jamais, au grand jamais, de pareils faits ne s'oublieront. Je ne veux pas mourir avant de voir l'indépendance de l'Algérie. Car, bon gré, mal gré, cela est inévitable.
,Le drapeau sera officialisé le lendemain. Elle n’a jamais oublié ce radieux après-midi d’août
1934, à la Maison des Syndicats, à Levallois-Perret, quand le drapeau fut présenté pour la première fois comme emblème national aux huit cent personnes réunies en Assemblée générale de l’Étoile nord-africaine, avec toute la solennité exigée en cet instant historique : le drapeau hautement tenu et entouré d’une garde d’honneur qui prenait son rôle très au sérieux.
À la vue de ce spectacle émouvant et grandiose, les Algériens se levèrent comme un seul homme en criant, en priant, en chantant : « Vive l’Algérie indépendante ! » Jamais une telle cérémonie n’avait eu lieu depuis l’entrée des troupes françaises en Algérie en 1830. La nouvelle se répandit comme une traînée de poudre à travers la France et l’Algérie et tout le monde comprit qu’avec l’apparition de cet emblème vert, une lourde page de l’histoire coloniale en Algérie venait d’être tournée.
L’emblème national serait porté pour la première fois, un matin de juillet 1936, par le vieux Lasfer de l’usine Renault de Billancourt lors d’un défilé des partis de gauche, entre la place de la Nation et la Bastille, comme pour rappeler à cette France coloniale amnésique qu’elle s’était battue, en son temps, pour la liberté et la justice.

Elle avait à peine 24 ans et s’occupait de rédiger le courrier ainsi que les documents sensibles, de retenir les salles de réunion, généralement la Grange Aux Belles – c’était près de chez eux –, d’obtenir les autorisations d’organiser des débats, d’écrire et de distribuer les tracts… Elle se revoit dans ses folies de jeune mère, en 1930, devant le berceau de son fils Ali qui venait de naître, dans cette chambre mansardée de la rue du Repos, rédiger les premiers articles pour El-Oumma, le journal de l’Étoile nord-africaine, le
premier parti à revendiquer l’indépendance de l’Algérie, se relayant, avec son compagnon, au chevet du nourrisson, s’apercevant qu’il n’y avait plus de lait et, le devoir de la militante l’emportant sur l’obligation de la mère, continuer à écrire pendant que son bébé hurlait de faim.
Emma s’était investie sans jamais apparaître publiquement. C’était une militante. Nul besoin de s’afficher. Elle s’était d’ailleurs fait une règle de toujours s’effacer au profit de son ami. De ne jamais l’indisposer, lui dont elle savait qu’il traînait bien des complexes. Elle s’en disait la secrétaire la collaboratrice, celle qui prend le courrier sous la dictée et met en forme. Elle laissait croire.
Lors de son premier voyage à Tlemcen, en 1925, elle se fit adopter par la famille de Hadji, s’accoutumant à sa façon de vivre, à sa manière de parler, allant jusqu’à apprendre la langue arabe et revenir avec le surnom de Djanina, donné par son beaupère et dont elle ferait le prénom de sa fille, quelques années plus tard. Ce fut un bien riche périple que ce premier voyage dans la ville natale de son compagnon. La cité était conforme aux descriptions qu’il en avait fait : les riches et les pauvres ; les Français et les indigènes ; la misère et l’aisance ; l’insouciance et le désespoir… Ici donc il marchait pieds nus. Ici, il marcherait en vainqueur, s’était-elle jurée
Eh bien ,c'était -elle ,Emilie Busquant ,elle est devenue la femme de MESSALI El-Hadj,le père de la lutte de libération nationale,l'Etoile Nord Africaine,c'est elle,Jennina,Madame MESSALI Hadj,c'est elle qui a fabriqué le Drapeau de l'Algérie"
Je vous dis ,vive l'Algérie et que vivent les citoyens qui sont restés intègres et dignes républicains au service de l'Algérie toujours debout! ....................................................,votre ami Abderrahmane,

Abderrahmane MOKHTARIARI  -  Sur : Sur : HEROS - MARTYRS
  • 7. Abderrahmane MOKHTARIARI - Sur : Sur : HEROS - MARTYRS (site web) | dimanche, 15 Juillet 2012

..........il y a une chose très importante que je voulais vous faire savoir dans mon message posté le 09 07 2012 sur n°01 ,à l'avènement de l'indépendance de notre pays si cher ,mon âge était de 22 ans ,et à l'époque j'enseignais dans un douar ,dans une classe unique,c'est à dire,que l'école se composait d'une seule classe qui contenait toutes les années de l'école élémentaire (ci, cp,ce,cm et cfe),nous avons été mobilsé pour assurer le vote de l'autodétermination,à l'école Zahana de Médioni ,à Oran,je me rappelle bien d'un mot d'ordre (message) qui était écrit sur les murs en ces termes :"un seul héros le peuple"ce mot d'ordre sortait du fond de notre Algérie profonde et mettait fin à toutes les utilisations et accaparements par une quelconque branche de la société telle que "les enfants de novembre" ou des mots d'ordre qui continuent à être utilisés à tord et à travers par n'importe qui !et par les mêmes énergumènes ! ..................................A l'époque il était clair pour la majorité des citoyens que la guerre a été faite aux colonialistes par le peuple pour qu'au 03 juillet 1962 il l'a matérialisée par un vote massif et a obtenu le 05 07 1962 ,l'indépendance et la souveraineté du pays .Nous avons fêté la victoire dans la joie et la chance d' avoir survécu sain et sauf et d'avoir vu de ses yeux le peuple heureux qui se partageait la paix retrouvée .Je me rappelle qu'il y avait une autre mentalité qui prévalait à cette époque,l'enthousiasme de construire le pays et de vivre en paix,c'était l'idée principale qu'avaient la majorité des citoyens ,ce n'était pas dans un but lucratif !ou pour se servir soit-même et à sa famille comme c'est devenu actuellement la chose!
"Novembre 1954" appartient au Peuple Algérien ,pas à une minorité qui veut l'utiliser pour l'éternité! Vive les Martyrs!vive le peuple!vive l'Algérie! .......................................votre collègue internaute,Abderrahmane,

Un internaute  -  Sur : HEROS - MARTYRS
  • 8. Un internaute - Sur : HEROS - MARTYRS | lundi, 09 Juillet 2012

La victoire ne vient que de Dieu, le Tout-Puissant, le Plus Sage. 3:126
Joyeux anniversaire(50ième) de l'indépendance.

Tadjeddine Abdelkrim  -  Sur : HEROS - MARTYRS
  • 9. Tadjeddine Abdelkrim - Sur : HEROS - MARTYRS | dimanche, 08 Juillet 2012

Nous sommes originaires d'un vaste et valeureux espace ,une région révolutionnaire qui a tant donné avant et durant la guerre de libération .Sans jeu de mot,nos parent ont souffert le martyr.Nous devront profiter de l'avènement des festivités du cinquantenaire de l'acquisition de notre chère indépendance,pour réapproprier et réécrire notre histoire commune celle de Géryville et celle plus récente d'El Bayadh.Nous devront simplement nous armer de notre passion pour notre région ,combattre toute censure,éviter les parties pris et narrer les témoignages de nos aieux et nos aieules le plus fidelement possible. CHICHE!!!!

khaled
  • 10. khaled | samedi, 08 Octobre 2011

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته...أتمنى لكم المزيد من النجاح و جزاكم الله كل خير نظير ما تقدمون من جهد و سهر ....تأكد يا أخي نور الدين أن الشهداء في جنة النعيم راضون بالعمل الذي تقوم به من تخليد مآثرهم

Abderrahmane MOKHTARI
  • 11. Abderrahmane MOKHTARI | mardi, 05 Juillet 2011

......................!aujourd'hui ,c'est le mardi 05 juillet 2011,c'est le Jour quarante neuvième anniversaire du 05 Juillet 1962,Jour où nous avons eu l'indépendance de notre chère Pays l'Algérie,grâce aux martyrs"les chouhada",les moujahiddinnes ,les Algériennes ,les Algériens,les Moussabilinnes ,avec ou sans uniformes ,les citoyens qui ont participé et contribué,chacun à sa manière individuellement ou collectivement et qui comme moi,sont vivants et éprouvent l'envie de rendre hommage aux martyrs qui ont fait le grand sacrifice de soit même pour que" vive l"Algérie libre et indépendante ".Mon hommage et mes prières vont à ceux qui se sont sacrifiés hier :la période 1830 à 1962 et ceux victimes du terrorisme aveugle et sanguinaire pendant la décennie noire ,celle qu'a vécue l'Algérie toute entière !mes hommages vont à ceux patriotes qui ont lutté terriblement contre les terroristes et leurs alliés sans foi et sans dignité.Je rends hommage à ceux qui luttent en s'acquittant de leur tache quotidienne malgré les embuches et la tradition du laisser aller qui continue à se perpétuer dans le temps.Je rends hommage aux gens humbles qui poursuivent le travail en civisme pour que la République reste debout.Je rappelle aux citoyens de notre si Cher Pays auxquels je rends un vibrant hommage et avec mes respects et mon engagement de continuer à servir et à défendre la République quelque soit la situation !Il y a une habitude qui est en train de s'oublier ,celle qui consistait à mettre le drapeau devant chez-soit à cette occasion du "05 juillet "
Vive l'Algérie!vive La République!Gloire à nos Martyrs de 1830 à l'Eternité ! Abderrahmane MOKHTARI,

bounoua  abdelmoumen
  • 12. bounoua abdelmoumen | jeudi, 12 Mai 2011

merçi pour ce travaile ,je vous informe que la photos de garet el ghachoua, le 3 moudjahide debout A.D et monsieur bounoua abdelaziz mon pére,rahima alaho chohadaana el abrar,si vous éte intéréssé pour d'autre photos contacter moi.

B.Bachir
  • 13. B.Bachir | mardi, 10 Mai 2011

Le chahid Hakkoum Benameur tombé au champ d'honneur à Ouafeg en 1960,
est en réalité Hakkoum Abdelhakem ben Benameur né en 1942 à Ouafeg et tombé au champ d'honneur en Déc. 1961 au djebel Essom-Kheg Lakhdar près d'Arbaouet.C'est mon oncle maternel.
D'autre part, Bounoua Abdelhalim (fils de l'imam Hadj Bahous et frère de Abdelmalek,limonaderie Gsar El Atchane )a du vouloir parler de son frère Abdelaziz qui se trouve (mais n'est pas nommé )sur les 2 photos de Moujahidines à Garet El Ghachoua-1959.
Sur la 1e photo,c'est le 3e debout à partir de la droite et portant le drapeau.
Sur la photo diaporama,c'est le 4e debout à partir de la droite portant un fusil.

Nour-eddine ( webmestre Nostalgie
  • 14. Nour-eddine ( webmestre Nostalgie | samedi, 07 Mai 2011

Essalem aleikoum
Comme vous pouvez le constater votre post apparait coder u que la plate forme que j'utilise ne supporte pas et à mon grand regret les caractères arabes
A travers votre méssage j'ai cru comprendre qu'il y avait érreur concernant la photo de Bounoua Abdelaziz et je vous en remercie , vous dites étre historien et realisateur de pusieurs documentaires ayant traits à la lutte de libértion et que vous travaillez actuellement sur la bataille d'El gor
Pour tout vous dire je ne suis nullement un historien ou spécialiste en la matière , la rubrique ici présente n'est en quelque sorte qu'un humble hommage que j'ai voulu rendre à ceux qui nous ont libéré du joug colonial,je pourrais vous diriger sur des personnes et qui ont vécu cette période , pour la bataille d'El gor j'ai eu des bribes d'une personne de sid el hadj eddine , malheureusement que je n'ai pu enregistrer et comme vous étes intéréssé faites moi signe ;je vous transmettrais les coordonnées de ce Monsieur
J'ai quelques documents des différentes batailles de notre région martyre oubliée malheureusement non signés et qui méritent une étude et des recherches approfondies
Merci pour votre passage et je suis tres heureux de vous avoir lu
Salem leikoum

bounoua abdlehalime
  • 15. bounoua abdlehalime | vendredi, 06 Mai 2011

تحيةالسلام تحية, حالصة و بعد

الشكر الجزيل منا, و الجزاء من الله على ما قمت به من عمل و هو صور الشهداء الأمر الدى ينم عن روح وطنية عالية, إنتماءللثورة المباركة
كان بين الصور التى عرضتها أخى بونوة عبد العزيز, الدى توفي سنة 1988
في حادث مرور, و سهر أخي ميلودي محمد الدى لازال حيا
أنا من كبار معطوبي جيش التحرير, أستاد و باحث, كاتب سناريو, أنجزت كثير من الأشرطة التراثية بالجهة وأنني الأن بصدد إنجاز فيلم و ثائقي برعاية وزارةالمجاهدين بعنوان - معركة القورمعركة الكرامة
لدا أرجو مساعدتى بما تملك من و ثائق و صور .. ويمكن أن تكون من ظمن المستجوبين في الفلم
الأستاد بونوة عبد الحليم

Mohamed
  • 16. Mohamed | mardi, 07 Décembre 2010

émouvant mon cher Noureddine on ne peut que s'incliner en plus de kassaman j'ai eu la chair de poule

Abderrahmane MOKHTARI
  • 17. Abderrahmane MOKHTARI | dimanche, 03 Octobre 2010

...........c'est moi,comme je voudrai tant que je sois avec vous en train de prendre un thé à Brézina ou à Garrett Ettaleb ou au Roukn,le morceau de terre de nos arrières parents qui ont beaucoup trimé sur cette contrée pour subsister et continuer à vivre dignement mais ,à vrai dire ,ce sont des fantasmes ,je ne sais comment avoir de nouvelles de leur genre de vie et de leur culture ,je passe mon temps à chercher ce genre de données que je ne maîtrise pas !hélas!malgré ma bonne volonté et mon amour à s'accrocher,que de promesses ,mais en vain,il n'y a pas encore de résultat à mes efforts ,je prie le Bon Dieu de m'aider et je compte sur les amis et parents pour activer avec moi et rechercher les précieuses informations.Ce message est destiné aux femmes et hommes ,soucieux comme moi ,à tomber sur la fortune que je cherche et que je ne cesserai de chercher.
A Si Noureddine ,je dirai pour ne pas oublier que feu mon frère Mohammed est né le 13 04 1937 et est décédé au maquis ,pour que vive l'Algérie le 13 04 1957,juste 20 ans(vingt ans)jour par jour,le jour anniversaire de sa naissance.Que Dieu :Allah yarhamm Echouhadas!A chacun de nous son destin .
Je m'adresse aux responsables des Anciens Moujahidines et représentants des Jounouds morts au Maquis pour que vive l'Algérie et à les Responsables de la région d'El Bayadh de combler le vide,en baptisant ,au moins,une rue,ou un établissement public,ou un lieu public en hommage à ces êtres ,si chers ,que nous avons perdus hier et qui heureusement vivent toujours dans nos esprits .
Tu m'excuseras ,mon ami Si Noureddine je ne suis pas encore arrivé à visionner la photo du frangin sur la rubrique ,je sais malgré le temps que tu as passé ,pendant des journées ,à travailler et à façonner ,je te remercie pour cela et te prie de croire à cette solidarité et à cette amitié qui nous lient .
Je rectifie le tire,merci ya Si Noureddine,ça y est ,je viens par la chance de visionner toutes les images que tu fais paraître ,merci,merci,c'est un chef d'oeuvre ,merci ,et à toute à l'heure ou demain , Abderrahmane,

Noureddine (webmestre Nostalgie)
  • 18. Noureddine (webmestre Nostalgie) | vendredi, 01 Octobre 2010

Beaucoup d'émotion et surtout beaucoup de fierté pour moi lors de la mise à jour de cette rubrique rubrique
Comme signalé sur mon premier post du 19/07/2007 pour l'envoi de photos de chahids je n'ai reçu tout au plus deux photos après 3 années.
Tout le monde sait que notre région était lun des premiers bastions de la rebélion et de la lutte armée
Nous sommes fiers de nos aieux qui ont déclenché les premières insurrections en Algérie : Insurrection de Sidi Bouamama - Insurrection des ouled Sid cheikh... toute cette terre bénie est baignée de leur sang pour que vive l'Algérie libre

Abderrahmane MOKHTARI
  • 19. Abderrahmane MOKHTARI | jeudi, 30 Septembre 2010

........,à mon cher ami Si Noureddine ,je te souhaite un bon courage et te signale que je souhaiterai que tu fasses une action pour faire paraître la photographie de mon frangin mort pour la patrie le 13 04 1957 à Gart Ettalleb dans la commune de Chellala,merci,c'est les parents qui me réclament ça et je te prie de la faire paraître sur cette rubrique ou sur une autre ou sous la forme que tu veux ,merci et mes chaleureuses salutations ,ton ami et que vivent les Martyrs de la lutte de libération de notre Pays pour toujours ,au revoir et à bientôt,votre ami et collègue internaute, Abderrahmane,

chikhaoui belinda
  • 20. chikhaoui belinda | dimanche, 16 Mai 2010

merci a toi abderramane mokhtari pour cette biographie de notre oncle paix a son âme et gloire a tous ses compatriotes morts pour la liberté de notre pays.Tous vos efforts conjugués à toi et aux autres personnes qui nous transmettent l histoire de nos ancêtres, nos frères ,nos pères vont permettre à la nouvelle génération de ne jamais oublier que nous avons perdus des personnes de grande valeur afin que nous vivions dans un pays libre.Gloire à nos chouhadas!!!merci mon cher oncle pour ton travail de documentation aussi à tous tes amis .la verité demeure dans nos coeurs et nos memoires.

Abderrahmane MOKHTARI
  • 21. Abderrahmane MOKHTARI | vendredi, 14 Mai 2010

.....................(suite à mon message sur la photographie et CV de feu mon frère Mohammed MOKHTARI ,bataille de Garet Ettalèb du 13 04 1957).........je m'excuse de n'avoir pas rendu mes respects et mes hommages aux amis suivants ,il s'agit de MM:

Si Noureddine TOUMI:pour son dévouement ,sa dynamique et très efficace contribution à la gestion du site"nostalgie géryville" et à son amitié pour toujours .
Bénameur KAMEL :pour sa brillante communication :"offense du drapeau,offense aux Martyrs",pour notre camaraderie du cours complémentaire d'El Bayadh 1955 à 1958 ,et,pour sa perspicacité dans la présentation des faits historiques et à notre amitié pour toujours .
Bachir BEKKARA :pour m'avoir toujours donné ses précieuses explications et m'avoir guidé à visiter la station de figures rupestres de Garet Ettalèb,lieu où s'est déroulée la grande bataille du 13 04 1957 ,pour son dévouement aux actions citoyennes et pour notre amitié pour toujours .
Ahmed BESSEDIK:pour nous avoir expliqué clairement "la bataille de Garet Ettalèb"du 13 04 1957",sa disponibilité pour ses moments historiques et son dévouement et pour notre amitié pour toujours.
Ahmed MANSOUR et Lahcène BELHACHEMI:pour leur dévouement,leur aide et pour notre amitié pour toujours .
Bachir NOURI,Abdelkader MEBARKI,Ahmed ZACHE:anciens maquisards ALN ,pour leur témoignage sur la bataille et sur une parie de leur vie passée en prison avec feu mon père Etaleb Mahammed ben Khaled(Allah yarhamhoum jamiaan)et sur l'organisation de la lutte de libération en prison et pour notre amitié et solidarité pour toujours .
Abdelkader BOUTADJINE-Mustapha TADJEDDINE et son Fils -Abdallah BENSAID,Benyahia BELAID et Benaîssa HAMSAS pour leur participation et aide à la visite de Garat Ettalèb et pour notre amitié pour toujours .
Je renouvelle ici et encore une fois mes remerciements à toutes les autres personnes internautes,parents et citoyens qui m'ont donnés leur aide en toute circonstance que je n'oublierais jamais ,à eux notre amitié pour toujours .

Abderrahmane MOKHTARI
  • 22. Abderrahmane MOKHTARI | jeudi, 13 Mai 2010

A Si Noureddine,je t'envoie la photographie et un CV succinct de mon frère aîné feu MOKHTARI Mohammed ,tombé au champ d'honneur pour la Patrie,le 13 avril 1957 à Garet Ettaleb dans la commune de Chellala ,que Dieu ait son âme et gloire à nos valeureux Chouhada:
Nom : MOKHTARI Mohamed ben Mahammed ben Khaled
Date de naissance : en 1937 à El Bayadh ,Ouleds Moumen- Ghassoul Adresse :Rue Tirman actuellement rue Khémisti ,Erhat Errih .Tombé au champ d’honneur à Gart Ettaleb le 13.04. 1957 .
Formation: 1944-1946:école maternelle d’El-Bayadh 1946 -1952 : école élémentaire de garçons,Ben Badis. 1952 -1955 : apprenti mécanicien au garage Vincent(à côté sonelgaz,anciennement Kavedeviell)
Lutte de libération: 1955-1956 :armée française,a déserté avec arme et munitions à partir du camp de Brézina,a rejoint l’ALN(février 1956). 1956-1957 :a participé à plusieurs missions de l’ALN dont celles du courrier aux frontières et à plusieurs batailles(bounougta,Elmouhgoun) et à la bataille décisive de Gart Ettaleb,le 13 avril 1957 où il trouva la mort,l’arme à la main,et ce après avoir abattu plusieurs soldats.
Bataille de Gart Ettaleb (source témoignage d’un djoundi de l’ALN) Les djounouds de l’ALN (64 dont 10 sans arme)après avoir mené plusieurs combats,se sont installés,depuis une semaine à Garet Ettaleb.Le13 avril 1957 ,au levée du jour,l’armée française est venue se mettre au pied de la montagne,juste devant nous. Les djounouds,en haut ,s’étaient disposés en groupes,un peu partout.Ce n’est qu’à partir de 06h du matin,que le fusil mitrailleur de l’ALN a tiré en premier,en tuant et blessant plusieurs soldats.Les français ont ripostés et se sont repliés,derrière nous .Les automitrailleuses,à partir des hauteurs et de l’autre côté,ont riposté avec des feux nourris et n’ont pas cessé de nous pilonner .Les échanges de tirs ont duré toute la journée .Tard la nuit,nous nous sommes regroupés(19 éléments)en vue de rejoindre ,notre pc,juste derrière,sur la montagne de Bèsbaa.
Le bilan de la bataille Garet Ettaleb : Soldats français : 120 tués et 75 bléssés.Djounouds ALN :20 tués,10 bléssés,6prisonniers,9 disparus .
Comble du sort, les 6 prisonniers(Garrat Ettaleb) se sont retrouvés ,à la maison centrale d’El Asnam,avec feu mon père Taleb Mahammed ben Khaled(père du chahid MOKHTARI Mohamed,que Dieu ait son âme,(Allah yarham Echouhada).(entre 1957 à 1960,là l’organisation a créé une école au sein de la prison,témoignage de NOURI Bachir(un des survivants de la Bataille de Garet Ettaleb).A noter que l’Organisation de la révolution a continué à activer avec ces hommes .
C’est ainsi que les hommes sont morts pour qu’aujourd’hui ,l’Algérie soit libre et indépendante ,sans qu’on ne donne même pas leur nom à une rue ou à un édifice ou à un symbole,en guise de reconnaissance……..ils sont les martyrs oubliés de l’histoire de notre Pays ………………ce message est destiné aux citoyens de la ville d’El –Bayadh et en particulier aux élus - anciens moujahidine qui ont connu,Feu mon père Ettaleb M'hammed ben Khaled(Kadhi Charii ALN/FLN 56/58).
Je te prie de prendre bien soins et de faire paraître dans la rubrique des Martyrs de la lutte de Libération ,bien à toi et gloire à nos Maryrs,votre compagnon internaute,...............Abderrahmane,



Noureddine (webmestre Nostalgie
  • 23. Noureddine (webmestre Nostalgie | mardi, 19 Janvier 2010

Bouleversant cher Benameur votre témoignage je ne peux que m'incliner devant tout ce qu'a enduré le peuple algérien et notre région martyre
Ils ne sont plus goinffrés au danone et à la pizza comme vous le dites si bien mais à coups de voitures de luxe (ça se passe même ici chez nous)ils ont pignon sur rue et gare à celui qui osera s'attaquer à eux ; protégés qu'ils sont .
le coeur est lourd

HAMITOU  youssra
  • 24. HAMITOU youssra | vendredi, 31 Juillet 2009

c un video tres important je vous felicite de ce travail qu'on attendait depuit longtemps et on éspiront voir autres nouveaux bien tot.Merci de jeryville.

Noureddine ( webmestre Nostalgie  )
  • 25. Noureddine ( webmestre Nostalgie ) | lundi, 25 Mai 2009

Bonjour Gacem
j'ai bien lu toutes vos interventions sur les différentes rubriques (commentaires)et je tenais à vous remercier pour votre attention
Pour l'envoi de la photo vous pouvez l'envoyer sur mon mail
tnoureddine@yahoo.fr

gacem
  • 26. gacem | lundi, 25 Mai 2009

si Noureddine dis mois les étapes pour vous envoyer la photo de med sttiteni merci

gacem
  • 27. gacem | lundi, 25 Mai 2009

c'est incroyable après un demi siècle qu'on trouve la photo du chahid med sttiteni dit boucherit , photo prise par ses frère paradant dans la préfecture de Saida dans les années 1960 , photo diffusé dans un texte , memoires du commandos georges et bigeard écrit par un sous officier illustrant les moyens de tortures et d'interrogatoires pour découvrir n'importe quelle piste afin de trouver cet homme vivant ou mort sur les ordres de bigeard et cdt george "interroger la pierre,l'arbre et faire ^parler le muet , ou se trouve sttiteni"........sa biographie : MED STTITENI DIT BOUCHERIT AUTREMENT AUJOURD HUI GUETTATFI MED NE A STTITEN
Désigné par le FLN d'activer sur l'axe tiaret - El bayadh et responsable de l'OPA à Hassasnas et chef commandos agissant la nuit dans la ville de Saida , responsable de plusieurs attentats contre les bigeariens , pris vivant lors d'un encerclement à la suite d'une information ...il refuse tout avantage , fut executé le 15/01/1961 après un défilé militaire montrant qu'il ont terminé avec le dernier rebelle fellagha.ellah yarham chouhada.

kldrahim
  • 28. kldrahim | dimanche, 03 Mai 2009

thank you M NOUREDDINE for your attention...that means for me a lot . i hope that you will continue .....may ALLAH protect you ....long live elbayadh ...long live algeria ...a man from elghassoul.

Noureddine ( webmestre Nostalgie  )
  • 29. Noureddine ( webmestre Nostalgie ) | jeudi, 30 Avril 2009

Bonsoir kldrahim
Je ne maitrise malheureusement pas l'anglais mais j'ai cru comprendre que vous faites allusion à votre méssage écrit en arabe et qui est codé malheureusement je n'y peux intervenir c'est un problème du coté d'où j'heberge mon site , je leur ai signalé ce probleme qui j'éspere sera résolu
Merci

kldrahim
  • 30. kldrahim | jeudi, 30 Avril 2009

please ,i couldn t read my previous message.it was written in arabic ..i don t know if there is a problem when writing in arabic ..i am not very good in french ,that s why i prefer english or arabic ... nevermind , another time, allah bless you M toumi for this great work you do .. a man from el ghassoul.

kldrahim
  • 31. kldrahim | jeudi, 30 Avril 2009

انه لمن دواعي العرفان و التقدير لشهدائنا الابرار ان نقوم بتخليد ذكراهم، و كم اسعدني ان اراك تمنحهم حيزا من منتداك .... بارك الله فيك و أجزل لك الثواب و لا يسعني الا ان اشد على يدك يا ​​ابن البلد الاصيل انا و ... الله لا اعرفك معرفة شخصية و لكنك عقدت لساني فأنا عاجز عن التعبير عن اعجابي بهذا العمل الرائع رغم اني احاول ان اشكرك ايها الشهم على مبادرتك التي تنم عن روح وطنيةلا تضاهى .... ابن بلدة الغاسول الطيبة

zzz islem
  • 32. zzz islem | samedi, 14 Mars 2009

essalem alikoum merci enormement pour ce merveilleux site ALLAH yjazik in chaa allah

Hamitou Linda
  • 33. Hamitou Linda | samedi, 18 Octobre 2008

Des phots tres emotionnelles, merci et qu'Allah yarham tous les Chouhadas!!!

mokeddem
  • 34. mokeddem | dimanche, 27 Juillet 2008

salut Noureddine!
cette vidéo en mémoire à nos valeureux chouhadas est vraiment très émouvantes. Ns souhaitons en voir d'autres avec tous nos héros, même vivants, je t'en félicite personnellement car grâce à DIEU et grâce à eux, ns vivons aujourd'hui libres, heureux,...mais ns devons être à la hauteur de leurs objectifs, de leurs rêves,...chapeau Noureddine. ZOUATINE

أبو خليل
  • 35. أبو خليل | vendredi, 28 Décembre 2007

شكرا على ماتقدمه رجاؤنا أن تقدم لك الأسرة الثورية يد المساعدة (إنه الوتر الحساس )

k mostafa   .belgique
  • 36. k mostafa .belgique | jeudi, 27 Décembre 2007

salut nordinne sa fait bien le site magnifique ton frere mostafa

TOUMI.N
  • 37. TOUMI.N | dimanche, 23 Décembre 2007

Je suis sincèrement heureux que tu aies trouvé la photo de ton oncle , en plus que vous ne l'aviez pas .
Par la mème occasion je réitère mon appel pour l'envoi de photos de " CHOUHADAS" pour les publier , jusqu'à présent aucun écho ne m'est parvenu

Hakkoum Bénameur
  • 38. Hakkoum Bénameur | vendredi, 21 Décembre 2007

يالها من مفاجأة لقد وجدت اغلى ما كنت ابحث عنه انها صورة الشيد حكوم عبد الحاكم المدعو في الصورة حكوم عبد العالم والغير موجودة عندنا فهو عمي رحمه الله والشهداء أجمعين فبارك الله فيك ووفقك بالف ألف خير انشاء الله وأرجوا لك التوفيق أنك والله ولد بلاد صح

ziani
  • 39. ziani | lundi, 05 Novembre 2007

merci monamis

TOUMI N
  • 40. TOUMI N | mercredi, 08 Août 2007

chèr watani j'ai accusé récèption de la photo du chahid j'attends d'autres photos de nos amis intrnautes pour pouvoir les publier mais jusqu'à présent je n'ai rien reçu,merci mon ami d'avoir répondu à mon appel

watani
  • 41. watani | lundi, 23 Juillet 2007

السلام عليكم
لقد إنتظرت منك هذه المبادرة و هاهي الأن تتحقق و كم يعجز الإنسان عن التعبير أمام هؤلااء الرجال
فمرة إخرى السيد تومي لقد وفقت في إختيارتك جميعها في كل الميادين التلى أدرجتها في موقعنا هذا و لكن قد كان من المؤسف لولم تدرج هذه الفقرة التى قد نلت بها اسم وطني فا من الأن يجب عليا أن أترك لك هذا اللقب فأرجوا أن تقبله مني
كل إفتخاري سيدي

abdou
  • 42. abdou | dimanche, 22 Juillet 2007

oh!mon cher noureddine c'est extra
rabi yarhamhoum et mille fois merci

TOUMI N
  • 43. TOUMI N | jeudi, 19 Juillet 2007

Toute personne détentrice d'une photo de chahid est priée de me l'envoyer,je précise bien "une photo de chahid" avec lieu ;date de naissance et date décés
MERCI

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire

×