PÊCHE A LAROUIA

 

 

PÊCHE A LAROUIA

LE SITE DE LAROUIA

                                                                           

  Le barrage de Larouia est tributaire des crues automnales charriées
  p ar deux grands oueds de l'atlas Saharien en l'occurrence l'oued Saggar
  et l'oued El ghoul et de quelques autres affluents de moindre
  Importance, sa survie dépend des caprices de la météo, on y a introduit
  du poisson (carpes et maquereaux) dont  la réussite fût totale, malheur-
  -eusement on m'a appris qu'il y a des fuites souterrains à travers des fissures
  (information à vérifier) sans compter son envasement et un arrosage effréné
  des terres en aval au profit d'une caste sont autant de facteurs qui vont
  même accentuer son dépérissement

Le site de larouia comme j'aime à l'appeler de la sorte est un veritable eldorado pour anthropologues géologues et
même historiens
J'ai toujours été intrigué par la composition des roches, des fois je me suis cru sur un fond marin fossilisé, j'avais
même découvert l'année dernière des coquillages marins sur un fond sablonneux couvert de galets 

A khneg larouia (le col de la femelle du mouflon) se dressent deux grands rochers aux formes bizarres
du nom d'el iyab (les boiteux) , c'est entre ces deux rochers qu'a été érigée la digue du barrage
La légende orale raconte que par le passé un campement s'est établi en cet endroit, et qu'un crime
odieux  eut lieu et que Allah, pour punir pareil crime changea les chameaux, les troupeaux et les gens
en pierres.

 Une autre légende se rapporte à une vieille botma (térébinthe) non loin des lieux sur un flan très
 escarpé et que je n'ai pas eu le plaisir de voir, elle porte le nom de botmet ettaleb (le térébinthe du
 savant) en allusion à un homme de sciences religieuses, un jour ce dernier voulant cueillir ses fruits qu'on
 appelle El godheîm tomba si malheureusement qu'il fût empalé par une branche et mourut ainsi suspendu

 Sur l'autre flanc de ce col se trouve "Ghar el baroud" (la grotte de la poudre) en raison du salpêtre qui s'y 
 trouvait à l'intérieur de cette grotte et qu'on utilisait pour fabriquer du baroud  (poudre pour fusils)       
 En 1864, les tribus insurgées de cette région s'étaient réfugiées dans cette grotte, une colonne de l'occupant
 et à leur tête Deligny commandant à cette époque de la province d'Oran ne put les en déloger qu'en les   enfumant, 
 beaucoup périrent asphyxier à l'intérieur même de Ghar el baroud, dommage pour moi de ne   pouvoir pénétrer à l'intérieur de ce sanctuaire qui demande des équipements adaptés pour une pareille   expédition     
 Terrible ce qu'ont pu endurer tous ces gens nobles, paix à leur mémoire bénie                                                                            

                                                                                                                                               Par Noureddine Toumi
                                                                                                                                                      Le dimanche 20 janvier 2019

                                                                               

        Lieux sur le présent diaporama: 

        Theniet Tmar (défilé des dattes)
        - Le col
        -  Zeboudj (oliviers sauvages) plusieurs fois centenaires

                                            Le barrage de larouia  
                                         
                     
                                            - Pêche 
                                             - Sur les hauteurs du col de larouia
-                                            - La belle lune vue du col
                                              -   Coucher sur larouia
                                                             

   Ain legsour (la source des ksour)
   - La plus vieille sedra
    - les vieux tamaris

                                                                               Cliquez sur la touche F11 de votre clavier pour visualiser les photos en plein format
                                                                                                    Les photos ont été prises le 15 et 18 janvier 2919
                                                                                                    Le présent diaporama comprend 95 photos
                                                                               NB/ Utilisez vos enceintes acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement

 

 

 

 
 

 

 

Commentaires (7)

Daniele PANSOT -  PÊCHE A LAROUIA
  • 1. Daniele PANSOT - PÊCHE A LAROUIA | jeudi, 21 mars 2019
Quel site grandiose que celui de Larouia!
Merci, Noureddine, de m'avoir redonné le lien pour visionner de diaporama.
Bonne soirée à toi et à bientôt,
Danièle.
Bruno -  Sur : PÊCHE A LAROUIA 6
  • 2. Bruno - Sur : PÊCHE A LAROUIA 6 | jeudi, 31 janvier 2019
Cher ami merci pour ces photos qui offrent des vues si magnifiques d'harmonie ,de lumière,de beauté ...merci .Je remercie et rejoins parfaitement les commentaires et souhaits d'Abdelhamid Bessaïh .Bien amicalement Bruno
Georges. Salemme -  Sur: PÊCHE A LAROUIA
  • 3. Georges. Salemme - Sur: PÊCHE A LAROUIA | jeudi, 24 janvier 2019
En effet c’est étonnant de voir une barque et des poissons dans le désert..j'aurais bien aimé connaitre Larouia
Amitiés Georges

Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : PÊCHE A LAROUIA
  • 4. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : PÊCHE A LAROUIA | lundi, 21 janvier 2019
Merci cher ami
Jean -  Sur : PÊCHE A LAROUIA
  • 5. Jean - Sur : PÊCHE A LAROUIA | lundi, 21 janvier 2019
Bonjour Noureddine
Quels poissons magnifiques, en plein désert! On n'en voit pas de si beaux à Alger...
Merci à ceux qui ont la bonne idée de vivifier ce lac que j'aime beaucoup!
En vous espérant en bonne forme pour continuer vos "escapades" que vous avez la gentillesse de nous partager
Bien amicalement.
Jean.
Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : PÊCHE A LAROUIA
  • 6. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : PÊCHE A LAROUIA | lundi, 21 janvier 2019
Cher ami
Des lieux magiques où pierres arbres ont leur histoire
je me souviens bien de notre escapade sur les lieux votre retour a coincide avec les retours des plus tant attendues après une longue sécheresse tout comme la crue de l'oued Krakiz qui nous a bloqué une bonne demi heure
Majestueux sont les oliviers de Theniet tmar ils sont là depuis des siècles
Heureux que vous ayez gardé de bons souvenirs des lieux
A tres bientôt avec toutes mes amitiés
Abdelhamid Bessaïh -  Sur: LE SITE DE LAROUIA
  • 7. Abdelhamid Bessaïh - Sur: LE SITE DE LAROUIA | lundi, 21 janvier 2019
Bonjour Noureddine,
Ce fut un grand plaisir de découvrir des lieux inconnus pour moi, sinon par leurs noms légendaires et anecdotes que tu rappelles et décris superbement; je revoir avec nostalgie les lieux que nous avons foulés de nos pieds en octobre 2018 et pris le thé en admirant la beauté du barrage de Larouia,aussi majestueux que fragile et mystérieux.
Magnifiques ces photos des oliviers centenaires (peut être pas sauvages à l'origine, mais plantés par les ksouriens?); les pêcheurs et leurs belles carpes; ces arbustes séchés qui semblent danser sur l'eau et ces vues plongeantes du haut du col surplombé d'une belle lune.
Beaucoup d'émotions devant tant de beauté naturelle et aussi oeuvre de l'homme qui est capable du pire et du meilleur, comme en témoignent ce barrage et ces ponts qui enjambent ses affluents.
Je souhaite que les miracles de la nature continueront à irriguer ces terres bénies et les préservent de toute calamité pour le bien de tous.
Je te remercie cher ami et te souhaite la plénitude et le bonheur autour de toi.
Avec mes amitiés
Abdelhamid

Ajouter un commentaire