NOMADE J'ÉTAIS

 

 

 

NOMADE J'ÉTAIS

Dans cette région (la notre) où le cheval peut se disputer aux femmes le privilège d'une tendresse
enthousiaste dans une âme de musulman , le fusil est aussi précieux que l'eau , le respect de la
parole donnée aussi rigoureux  que la prière 

General Daumas

Là-bas , je faisais rouler à terre mes chevaux et ma monture attendait l'arrivée des goums
A vive allure , les cavaliers par groupes se succédaient à la faveur des salves répétées, nuages
de baroud, des vapeurs me grisaient et mon cheval caracolait , danseur illuminé 

                                                                                                                     Mahammed Belkheir (traduit par feu Boualem Bessaih)

Hélas presque révolue cette époque où la dignité régnait à El-Bayadh

Le mardi 30 mars 2021

 

Photos festives prises à Saadana juste à quelques 300 m du barrage de Larouia lors d'un mariage nomade

Photos prises le 25 Mars 2021
Le présent album comprend 127 photos au format Ultra Grand Angle
Cliquez sur la touche f 11 de votre clavier pour voir les photos en plein écran
NB/ Branchez vos enceintes  acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire