ZOUNKET STITEN

                                                  
 

 ZOUNKET  STITTEN 


       

Zounket Stitten ou Zouaoua , Rue Vembrener du nom d’un lieutenant Français au temps de la colonisation , Rue Boucherit après l’indépendance.

On l’a surnommé à juste titre «  Zounket Zouaoua «  vu la grande communauté de Kabyles qui y habitent et tiennent divers commerces.

Les jeudi jour de souk arrivaient les nomades qui avaient auparavant passé la nuit du mercredi chez un proche , le matin de bonheur ils   envahissaient  cette rue  commerçante pour faire leurs emplettes en tissus , thé , sucre ou moudre leur blé chez feu Hamitouche que Dieu aie son âme en paix , à l’époque nous   étions  des enfants et attendions la moindre inattention de ces monsieur pour leur chiper  leurs montures ( ânes ) et faire une balade en ville ; que Dieu nous pardonne. 

 Je citerais encore ces enfants qui vendaient à la criée des cornets de pois chiches ( malèh oua bnine ) ou de fèves qu'on dégustait avec entrain le tout arrosé  d’une belle limonade chez Baliche ou à défaut nous allions nous désaltérer aux fontaines publiques dont chaque quartier était pourvu. 

Belle époque où des petits rien faisaient notre joie                                     

                                                          TOUMI NOUREDDINE  le 02 Septembre 2007                                                                        

 

 

                                                                                               
                                                                                                                               Dar E l askri

                                                            

                                                                            


                                                                                                             Kouri El Beh

                                                                                          

 


                                                                                 

 
 
 

Commentaires (19)

Une passante -  Sur : ZOUNKET STITEN
  • 1. Une passante - Sur : ZOUNKET STITEN | jeudi, 20 Octobre 2016

En rentrant, il y a deux ans, dans un magasin, dans cette rue, un client rapportait au marchand un amusant petit récit qu'il retient de l'époque où il était enfant .
Quand le maitre d'école lui demandait son nom, disait-il, il répondait "mon nom est Haddaf, il commence par "hache" bien aiguisée et tranchante et se termine par "feu" ...
Rapport de souvenir d'un Geryvillois.

BOURENANE Abdelaziz -  Sur : ZOUNKET STITEN
  • 2. BOURENANE Abdelaziz - Sur : ZOUNKET STITEN | lundi, 05 Janvier 2015

Bonne année 2015

BOURENANE Abdelaziz  -  Sur : ZOUNKET STITEN
  • 3. BOURENANE Abdelaziz - Sur : ZOUNKET STITEN | lundi, 28 Juillet 2014

Joyeux Aid

yur  -  Sur : ZOUNKET STITEN
  • 4. yur - Sur : ZOUNKET STITEN | vendredi, 04 Juillet 2014

Comme c'est beau de rester fidèle!!
Ramadhan Moubarek .

BOURENANE Abdelaziz  -  Sur : ZOUNKET STITEN
  • 5. BOURENANE Abdelaziz - Sur : ZOUNKET STITEN | mercredi, 02 Juillet 2014

Joyeux ramadan

Bourenane Abdelaziz  -  Sur : ZOUNKET STITEN
  • 6. Bourenane Abdelaziz - Sur : ZOUNKET STITEN | dimanche, 21 Juillet 2013

Joyeux RAMADHAN

Bournane Abdelaziz  -  Sur : ZOUNKET STITEN
  • 7. Bournane Abdelaziz - Sur : ZOUNKET STITEN | samedi, 02 Février 2013

Bonne année 2013

Bournane Abdelaziz  -  Sur : ZOUNKET STITTEN
  • 8. Bournane Abdelaziz - Sur : ZOUNKET STITTEN | samedi, 31 Décembre 2011

Bonne année 2012

Un Géryvillois
  • 9. Un Géryvillois | samedi, 03 Décembre 2011

« En revenant au village, le temps qu’il a passé ailleurs lui parait comme un rêve, le rêve peu être bon ou mauvais, mais la réalité il ne la retrouve qu’au village … »

DJEBBAR
  • 10. DJEBBAR | mardi, 16 Août 2011

A mon su, selon les normes de la civilisation humaine, et par respect a la nostalgie de tout ce qui ont vécu a Géryville, les noms des lieus ne doivent pas être changé, au moins de façon voulu. Mais du moment qu'on mène tout une vie hors normes, dir Géryville ou El bayadh, Zonket Stitten ou zwawa, ou ... c'est KIF KIF

amazigh67
  • 11. amazigh67 | mardi, 07 Juin 2011

wellah ya djmaa j ai les larmes aux yeux et la gorge nouee a me rappeler de dda Aomar Ait Amirat..dda LEHCENE..MOULOUD ..LAARBI..bournane ACHOUR(Bata)....Azwaw...Hidouche..Mouhend oulhadj iddou..hmittoche...Mbarek...Loumi Laaifa..Belamri dda Ammar... Ad_fellasen yafou yerhem dewg ukham n tidets...La vie n est qu une piece de theatre ou chacun joue le role qui lui est attribue.Soubhane Al Qaher aaibadahou bi Lmaout.

Abderrahmane  MOKHTARI
  • 12. Abderrahmane MOKHTARI | jeudi, 20 Mai 2010

...................faisant suite ,à mon approche sur le terme"nostalgie" ,aujourd'hui je ramène quelques expressions pour lui donner le sens et la portée que lui donnent la plupart des gens épris de véritable "nostalgie" ,à cet effet je vous transmets le texte que m'a destiné mon ami et camarade de classe des années 1955 à 1958 au cours complémentaire de d'El Bayadh (Géryville): Si Bénameur KAMEL :début de citation :
" On reproche souvent et à tort, aux nostalgiques du passé de continuer à appeler El bayadh, Géryville à regretter la démolition de l'église,à verser des larmes sincères sur leur Mahboula que la sottise a fait disparaître à jamais et... pourtant c'est une réalité incontournable à laquelle n'échappent que les âmes insensibles ou asséchées par un présent bien trop fade et bien trop furtif parce que soumis au stress du « jri fètouk, jri fètouk » ; un présent insipide qui est déjà un passé pour demain, …retirez à une personne son passé et vous en ferez une plante ,une masse organique qui ne sent même pas qu’elle existe.

Les Espagnols continuent à appeler, sans complexe aucun, Mejrit leur capitale Madrid et jabel Tarik Gibraltar, et baled eloualid, Valladolid et kalat ayoub Calatayoub et oued el hijara Guadalajara. Car occulter un passé réel et marquant, fut-il douloureux, est l'apanage des faibles et reste du ressort des complexés insensibles au beau et au sublime .La nostalgie à un passé souvent riche en évènements n’est pas une recherche insensé de l’illusion ; Lisez la moualaqa d’amru El kaïs ou le lac de Lamartine et vous goûterez le charme d’une évocation poétique du passé que les grandes âmes gardent vivant dans leur cœur…Le bleu de l’Océan, la féerie d’un coucher du soleil ,le gazouillis des oiseaux dans les feuillages des arbres ne sont-ils pas que illusions optiques ou sonores qui n’ont lieu qu’au niveau de nos rétines et nos tympans .même la lumière, ce don divin,n’existe qu’au niveau des rétines des êtres dotés du sens de la vue…une frange d’ondes electro magnétiques que le cerveau traduit en une palette de couleurs…imaginons un monde en noir et blanc…louons le Seigneur pour ce cadeau au prix inestimable …ceux qui ont lu et apprécié les mémoires de notre cher aîné Kadda Boutaréne dans sa trilogie romanesque « Kadour » ,me comprendront ,les autres que Dieu le très haut les pardonnent et attendrissent leurs âmes vers le beau et le sublime

Kamel Benameur, incorrigible nostalgique de ce coin derrière l’église, aujourd’hui disparu, qu’on appelait la Place des fainéants "........fin de citation" merci ya Si Bénameur ,je pense avoir donnée ma petite et humble contribution de ce que c'est à mon sens de la "nostalgie" c'est comme tu dis "souvenir" à quelqu'un qui comprend bien que c'est dhikra en arabe ,mais dans le vrai sens,alors que vous lui avez dit en français " Je voudrais rappeler à notre ami Si Boutkhil B,c'est seulement dans cet esprit et seulement dans ce sens que Si Noureddine T ,a dénommé "nostalgie géryville" ce site ,qui est devenu un espace d'expression pour la protection de la nature et pour l'expression de faits,souvenirs et actions citoyennes qui se conjuguent pour un avenir plein de progrès et d'amour de la nature .
Par ailleurs je salue tous les internautes actuels ou futurs et je leurs demande de participer par leur apport,quel qu'il soit pour la reconstruction d'"El Mahboula" et des sites et monuments historiques de notre belle région et pour l'implantation d'espaces verts dont a grand besoin El Bayadh: en flore et en faune .Pourquoi pas "un grand M'rérèss plein d'arbres ,de cascades et d'espaces de verdures où iront se reposer des familles entières les jours de repos et où iront les élèves des écoles et des lycées en promenades hebdomadaires sous la conduite du maître de l'école et du professeur .Je vous remercie et pour bientôt à vous lire sur les colonnes du site"Nostalgie Géryville" à bientôt mes camarades internautes,votre compagnon : Abderrahmane,







BESSAÏH
  • 13. BESSAÏH | lundi, 01 Février 2010

Bonjour à tous;

"Zwaxibaydhi" vous avez parfaitement raison de dire communauté kabyle et "Algérien avant tout" c'est trés important. Pour moi c'est des Baydhi tout naturellement, de grands nom qui ont fait honneur à leur ville.
Bien à vous tous
A.Bessaïh

BOURENANE Abdelaziz
  • 14. BOURENANE Abdelaziz | samedi, 02 Janvier 2010

Bonne année 2010

zwawibaydhi
  • 15. zwawibaydhi | dimanche, 17 Mai 2009

moi je voulais juste faire 1 ptte rmrq;en présentant zounqat zwawa vous avez écrit "colonie de kabyles",alors qu'il aurait fallu,à mon sens,plutot ècrire "communauté" qui est plus approprié pour désigner ces algeriens "avant tout" qui ont quitté leur région pour fuire la misère.merci pour votre travail.

M       B A
  • 16. M B A | dimanche, 25 Janvier 2009

ZENKET ZOUAOUA OU ZENKET STITTEN TOUTES LES DEUX ONT LES MEMES EVOCATIONS NOSTALGIE LIEU OU ON A OUVERT NOS YEUX OU ON A GRANDI VECU LES MEILLEURS MOMENTS DE NOTRE ENFANCE ENFIN LE CHEZ SOIS

Noureddine
  • 17. Noureddine | mercredi, 16 Avril 2008

Bonsoir
Comme indiqué dans la rubrique , au temps du colonialisme elle était appelée rue "Vembrener" c'est la rue du 1 novembre ( grande rue) qui portait le nom du lnt cl BEAUPRETRE , tout comme je vous invite à visiter la rubrique de "Aouinet boubekeur" c'est sur vestiges geryvilleet vous souhaite bonne lecture
Mes amitiés Noureddine

ABDELLI ABDELMADJID
  • 18. ABDELLI ABDELMADJID | mercredi, 16 Avril 2008

السلام عليكم ، اخبركم لماذا سميت بزنقة استيتن
في شهر أفريل 1864 قضى جيش المقاومة الشعبية بقيادة سليمان بن حمزة على الكولونيل الفرنسي BEAU PRETRE في المكان المسمى عوينت بوبكر بمنطقة استيتن في معركة تاريخية كبيرة ، للأسف لا يستذكرها ابناء المنطقة الذين يفتخرون بأن يسمون أنفسهم ابناء جيريفيل ، بعد ذلك سمي الشارع الكبير على الكولونيل بوبراتر فسمى العرب هذا الشارع بزنقة استيتن إفتخاراُ بانتصارهم ذاك

Bourenane Abdelaziz
  • 19. Bourenane Abdelaziz | jeudi, 06 Mars 2008

بسم الله الرحمن الرحيم .Une rue inoubliable.Paix سلام à tout le monde et BRAVO pour Toumi Noureddine.

Ajouter un commentaire