L'ASCENSION CELESTE

 

 

L'ASCENSION CELESTE

 

 

   Sitôt arrivé sur les lieux le ciel bas recouvrait d'un épais manteau de brume la silhouette fantomatique
   de cet imposant massif de l'Atlas, en l'occurrence djebel Zkoukene ( Montagne fantomatique ) on a
   l'impression d'avoir atterri sur une autre planète ou quelconque galaxie éloignée,
   Ce site surprend aussi bien par ses couleurs que par ses formes; ici est la on distingue une multitude de
   formations surréalistes, des roches et rochers ont pris des formes bizarres , un rocher en forme de phoque
   de mer, un autre d'éléphanteau d'autres de formes humaines
   Mais la spectaculaire beauté de ce site se mérite, certes il demeure très dangereux et difficile d'accès de par
   son ascension, la seule activité humaine sur ce site est celle de cueilleurs de sel , j'ai remarqué celles surtout
   des jeunes poussés par un chômage qui touche plus particulièrement cette frange de la population de cette région 
   martyre depuis des lustres , c'est l'un  de ces coins oubliés de la région , d'autres jeunes n'ont aucun autre moyen
   pour gagner leur vie s'adonnent au braconnage des fouettes queue qu'ils revendent à vil prix à des charlatans
venus surtout de wilayas avoisinantes (départements voisins tels ceux de Laghouat - Djelfa - Tiaret ) connus pour leur braconnage                                                     

Malheureusement ce site comme bien d'autres que compte la région ne sont ni préservés ni protégés si bien que des "investisseurs" véreux
convoitent ce "sanctuaire"   pour extraire à grande échelle du sel et bien d'autres minéraux dont regorge ce djebel
La vie ici semble hostile à toute forme de vie, pourtant elle regorge de quelques espèces animales telles des reptiles ( fouettes queues , les
tortues d'eau, vipères à cornes etc...) loups coyotes et renards sont aussi présents ; mais qui hélas ont vu leur nombre chuter de façon drastique 
Un vaste oued côtoie les lieux il est presque à sec, les pluies automnales n'ont pas été pas au rendez vous cette année ce qui accentue
encore le désarroi de la population locale dont quelques uns éleveurs de bétail, seul un mince filet d'eau traverse cet oued, l'eau est si claire et
si limpide qu'on peut presque distinguer une aiguille , quelques troncs d'arbres gisent sur sa surface emportés par des crues passées
Je fis la connaissance d'un jeune cueilleur de sel prénommé Naceur il avait tout juste 17 ans , ici à cet âge on est déjà un hommes , Naceur
m'apprit qu'il a quitté ses études précocement pour subvenir aux besoins de sa famille suite au décès du père 

Le temps était grisâtre et maussade en cette journée hivernale , cette grisaille est accentuée par les gelées nocturnes et imprégnait l'atmosphère
d'une frilosité glaciale et qui perdura d'ailleurs toute la journée et donne à se site un aspect dramatique ou d'une apocalypse proche mais sitôt
les nuages dissipés le site reprend toute sa splendeur et étale au grand jour ses merveilleuses variété de couleurs , les superbes teintes de ces monts
"psydéliques" varient en fonction de la lumière , et atteignent leur paroxysme au lever et au coucher du soleil

J'avais atteint les cimes de cette majestueuse montagne en septembre 2016 en compagnie d'un jeune habitant du village et l'idée                     
d'attaquer une seconde fois cette montagne me traversa l'esprit , sauf que cette fois je pris un chemin très escarpé et aux pentes très raides,
 Ascension qui s'est avérée périlleuse vu le parcours emprunté , les rochers ne semblent tenir que sur un fil et s'y agripper  peut couter très très cher, des trous béants sont visibles partout , les gens d'ici les appellent "Hessianes" (les puits), après près d'une demi heure je décidais de rebrousser chenin, les semelles très lisses de mes chaussures me causaient bien des soucis, ceci dit la descente s'avéra plus périlleuse que l'escalade , quelques fois je fus obliger d'avancer avec le postérieur pour éviter une chute certaine et c'est avec soulagement que je regagnais la "terre ferme" , quelques chutes lors de la montée mais rien de méchant, mais que de bonheur
Puisse Dieu tout puissant préserver ces lieux bénis et tant aimés

                                                                                                                                                 A suivre

                                                                                                                                           Par Noureddine Toumi
                                                                                                                                                   L e vendredi 07 Janvier 2021

                                                                                                                                 Photos prises le 30 Décembre 2020
                                                                                                         Le présent album comprend 196 photos au format UGA
                                                                                                    Cliquez sur la touche F 11 de votre clavier pour voir les photos en plein écran   
                                                                                          NB / Branchez vos enceintes acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement

 

 

 

 

Commentaires (2)

Georges Salemme -  Sur : L'ASCENSION CELESTE
  • 1. Georges Salemme - Sur : L'ASCENSION CELESTE | jeudi, 14 janvier 2021
Vos photos toujours superbes, je m’aperçois que je ne connaissais pas tout et grâce à vous je fais de belles découvertes
A bientôt. sincères amitiés

Georges
Ami
  • 2. Ami | dimanche, 10 janvier 2021
Remarquable" l'Ascension Céleste ",qui avec les très belles vues montre aussi l'harmonie de ces lieux, des roches arbres abandonnés mais toujours remarquable et bien accompagné par la musique,.très beau

Ajouter un commentaire