LE BOUDARGA

 

 

DJEBEL BOUDARGA

HYMNE A LA NATURE

                                       

Le Boudarga culmine à 1873 d'altitude, il est séparé du petit djebel El ouastani par une ouverture (col ou Theniet ouled Moumene),
Djebel El ouastani est le frère cadet du majestueux djebel Ksel  (2008 m)
j'avais visité le Boudarga en 1986 par le flanc opposé, il existait en son sommet au temps de la présence Française un poste optique,
en plus d'une construction en pierre taillée qui malheureusement a été détruite à mon grand étonnement et en lieu et place ont été érigés
es baraquements!

Le Boudarga est un site exceptionnel par la diversité de sa flore on y trouve du térébinthe, c'est surtout El araar (genévrier) et plus
particulièrement Taga qui occupent une grande surface en plus de l'alfa, le thym pousse en grande quantité aussi et tant d'autres
plantes saisonnières telle l'asphodèle qu'on trouve en grande quantité et bien d'autres plantes dont je ne saurais donner
l'appellation n'étant nullement spécialiste en la matière
La faune es aussi présente, j'ai eu le plaisir de voir beaucoup de perdrix, des traquets à tête et queue blanches, je suis même tombé
sur un nid avec un oisillon à l'intérieur dans une anfractuosité rocheuse, je n'ai pas osé prendre une photo de peur de déranger ce si
bel oisillon, il y a aussi des rapaces en toute petite quantité tout comme les traces de sangliers

Sauf que ce site court de réels dangers avec surtout la mise en service d'une route en bitume, j'ai vu des gens allumer des feux de bois
sans être inquiétés, d'autres laissent leurs détritus derrière eux, en plus du pâturage, plus grave aucun garde forestier n'est affecté à cet
espace laissé à la merci des destructeurs
Je ne développerais pas plus et laissons plutôt place au rêve 
Je vous convie sans tarder à pénétrer ce magnifique Eden de l'Atlas Saharien,

                                                                                                                                Par Noureddine Toumi
                                                                                                                                                     Le  09 avril 2020

 

Le présent album comprend 150 photos Haute Définition
Cliquez sur la touche f 11 de votre clavier pour voir les photos en plein écran
NB/ Branchez vos enceintes acoustiques pour voir ls photos en plein écran

 

 

 

 


                                                                                                                Cliquez ici pour voir la deuxième partie

Commentaires (4)

Noureddine -  Sur : LE BOUDARGA
  • 1. Noureddine - Sur : LE BOUDARGA | dimanche, 12 avril 2020
Cher ami
Malheureusement il est interdit d'accéder au sommet du Boudarga???
Mais j'étais tout prés du sommet à quelques 150 m , j'ai été au sommet en 2003 j'ai encore quelques photos de l'époque où l'on voit du sommet une vue générale d'El bayadh -photos un peu médiocres à cette'époque et que je publierais prochainement
Le Bouderga me fait penser au maquis Corse, surprise je suis tombé hier sur de l'armoise l'odeur est très agréable j'ai cueilli une tout petite poignée ('je n'abuse pas) terrible quelques uns l'arrachent de ses racines
J'ai encore quelques coins à visiter les jours à venir inchallah
Bien à toi
Abdelhamid Bessaïh -  Sur : LE BOUDARGA
  • 2. Abdelhamid Bessaïh - Sur : LE BOUDARGA | dimanche, 12 avril 2020
Bonjour Noureddine,
C'est une belle découverte pour moi qui ne connais les djebel Bodergua, El Ouastani et Ksel que de nom et de loin lorsque j'habitais en face et El Bayadh s'arrêtait après l'ancien stade et Sidi El Hadj Bahous déjà lointain!
Ce sont de belles prises de vues tout à fait inattendues pour moi qui imaginais une montagne aride et voila que c'est couvert de verdures, d'un petit maquis, d'une flore diversifiée et d'oiseaux. C'est un espace de biodiversité et il est dommage que là aussi tu constates les effets de la pollution humaine. Ce sont des lieux qui pourraient être mis en valeur et exploités avec responsabilité et intelligence pour en faire des centres de cures vue leur altitude raisonnable et climat saint.
On ne voit cependant rien de la ville ni de ses alentours.
J'espère qu'en plus du bon dépaysement et du grand bol d'air, tu as fait une bonne cueillette de thym.
Merci cher ami et bonne continuation.
Abdelhamid
Georges Salemme -  Sur : LE BOUDARGA
  • 3. Georges Salemme - Sur : LE BOUDARGA | dimanche, 12 avril 2020
Le dernier reportage que vous m’avez fait parvenir est sensationnel, vous êtes un photographe de talent , au premier plan on voit les fleurs et au fond le djebel et l’immense plaine
C’est tout simplement magnifique.je vous souhaite une bonne continuation et vous dis à très bientôt

Georges
Didier -  Sur : LE BOUDARGA
  • 4. Didier - Sur : LE BOUDARGA | vendredi, 10 avril 2020
Un tel paysage s'apprécie tout seul, mais merci de le partager.
Les prises de vues sont splendides et magnifiquement composées
la musique magnifie encore plus ces très beaux paysages

Ajouter un commentaire