SOIS COMME L'ARBRE

 

 

LE BOUDARGA II

SOIS COMME L'ARBRE

                                                                                       C'est une si belle phrase (sagesse) qui m'a interpellé et qui était peinte sur un vieux mur pas loin de chez moi 

                                                                                                                                                      كنن كاللشحر    
                                                                                                                       يرممونه آلنآس بالححجر
                                                                                                                       فيررميهم بٱطيب الثمر
 
Je traduis:
Sois comme l'arbre
sur qui les gens jettent des pierres
et qui en retour leur jette ses plus
délicieux fruits
(A méditer)
 
                                                              Lointain ce temps où quand l'imam Abdelhamid ibn Badis visitant El bayadh dans les années 30 en voyant les
                                                              djebels Ksel et Bouderga dit en ces termes "Je sens l'odeur du baroud" (poudre) en raison du caractère guerrier
                                                              de ses habitants, époque révolue à jamais
   
                                                              Avec le confinement dans presque toute la planète la nature a repris ses droits,, certes beaucoup en souffrent et
                                                              d'autres ont été terrassés par cette terrible pandémie par la cupidité d'autres "inhumains"                                           
                                                              Plus de klaxons à part ceux des lugubres ambulances, le ciel est cotonneux laiteux plus de traînées noires dans ce
                                                              si beau ciel, plus de foule, plus plus plus ...
                                                              Rentrez chez vous et restez y confinés, la terre est en train de prendre son bain
                                                              "La terre est heureuse de se sentir au repos, plus propre, elle respire , elle est en vacances"
 
                                                                                                                                Par Noureddine Toumi
                                                                                                                                           Le 17 avril 2020
 
 
                                                              Album I
                                                              Photos du Boudarga prises en juillet 2004 sont visibles des pierres gravées par des légionnaires au milieu du dix huitième 
                                                              siècle
 
                                                              Album II 
                                                              Photos du Boudarga prises le 11 avril 2020, à l'arrière plan de quelques captures sur la plaine immense et livide  on aperçoit
                                                              la khaloua de sid Cheikh et djebel Legbar (montagne qui a la forme d'une tombe)
                                                 
                                                              Album III
                                                              Photos inédites
                                                              - Aux pieds du Boudarga: préparation du méchoui mes frères ainés hadj Mohamed décédé en 93 et hadj Ahmed, un cousin 
                                                              décédé en 2013  un ami à mes frères décédé lui aussi en 2008 ainsi qu'un vieux proche parent décédé en 1980
                                                              - Mon frere hadj Ahmed avec un ami à lui Med Bergame décédé il y a 6 jours , photo prise aux environs du Boudarga (1970)
                                                              - Moi à l'âge de 24 ans aux environs du Boudarga
                                                              - Waada des ouled Moumen notre tribu célébrée chaque année en automne
 
                                                              Album IV
                                                              Le Boudarga (la ballade des gens heureux) avec mes enfants Karim 20 ans et Bahidja 14 ans , photos prises le 15 avril 2020
                                                              Sur deux captures on aperçoit à l'horizon lointain le magnifique mont de lala Mzouzia en forme de piton
                                                              On aperçoit aussi un nid de traquet noir à queue et tête blanches et un autre nid d'alouette huppée ,, je n'ai pris la peine de prendre
                                                              ces clichés qu'en étant sûr qu'il n'y avait pas d'oisillons
                                                  
                                                              Album V
                                                              Un jour de tempête avec de fortes rafales de vent le 17 avril 2020 
 
                                                                                                                                 Le présent album comprend 159 photos
                                                                                                                    Cloquez sur la touche f 11 pour voir les photos en plein écran
                                                                                                NB/ Branchez vos enceintes acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement
 

 

 

 

 

 
 
" />

 

 


                                                                                                                Cliquez ici pour voir la première partie

Commentaires (2)

Noureddine -  Sur : SOIS COMME L'ARBRE
  • 1. Noureddine - Sur : SOIS COMME L'ARBRE | dimanche, 19 avril 2020
Merci frère
Porte toi bien
Noureddine
PS/ Erreur sur ma photo en 1980 c'était plutôt à Ouled yahia , le pays de tes ancêtres, j'avais acheté mon premier appareil photo semi pro argentique de marque Yashica au prix d'énormes sacrifices
Que de souvenirs heureux ya hasrah et que d'êtres chers partis à jamais..........................................
Ya khouya ni le coronavirus ni rien d'autre n'y pourront rien je puis vous le garantir seule la mort mettre fin à ce gâchis et à ce ghachi

As-tu senti l’arôme de l'armoise du Boudarga?
Abdelhamid Bessaïh -  Sur : SOIS COMME L'ARBRE
  • 2. Abdelhamid Bessaïh - Sur : SOIS COMME L'ARBRE | dimanche, 19 avril 2020
Bonjour Noureddine,
Grande sérénité dans cette magnifique nature ou tu étais accompagné de tes enfants et ils avaient les coeurs en joie. Beaux retours dans le passé très ancien avec l'évocation de Abdelhamid Benbadis lors de son séjour à El Bayadh (il était l'hôte du grand père El Hadj Bouâlem et de son frère El Hadj Abderrahmane) et également les souvenirs de jeunesses et des célébrations avec la tribu, les amis et la famille. A propos j'ai reçu hier une photo de scouts d'El Bayadh avec notamment ton frère et Bergame Allah yarhamhoum.
Comme tu le dis si bien "la terre est heureuse et se repose..." Cette pandémie est un avertissement pour ne pas dire plus par respect aux victimes et leurs familles. Même ici en Belgique on remarque des choses étonnantes chez les oiseaux qui sont plus présents et heureux depuis l'aube au coucher; j'ai vu un corbeau qui picorait au beau milieu de la route parce que il y a beaucoup moins de circulation et j'ai dû ralentir et le contourner; quelqu'un à partagé une vidéo prise d'un pont au dessus du grand fleuve qui passe à Liège (la Meuse) ou on voit un énorme banc de poisson, qui a également senti le danger diminuer et la voie libre; il y a surement d'autres phénomènes naturels à observer tant qu'il est encore temps! Je me demande souvent si les gens vont enfin se ressaisir et réaliser qu'il est temps de retrouver l'humilité et réfléchir aux torts qu'ils ont occasionné à cette magnifique planète et chercher les moyens pour y remédier et la préserver au bénéficie de l'humanité présente et à venir. Il y de l'espoir car j'ai entendu ces derniers jours à la radio, une jeune fille qui disait que l'avant et après Covi-19 ne seront pas les mêmes et qu'il est déjà temps d'y réfléchir et de commencer à penser les changements. Nchallah!
Porte toi bien cher ami avec ta famille et le bonjour autour de toi.
Abdelhamid

Ajouter un commentaire