AU PAYS DES GOURS

 

 

AU PAYS DES GOURS

GARA REBHIA

 

  "On ne perd jamais son temps à revoir des zones déjà connues, car il est bien
   rare que l'on épuise du premier coup d'œil les enseignements d'un paysage:le
   document révélateur, le fossile indispensable à la fixation de l'âge d'un terrain,
   tel détail géologique qui déclenchera l'explication de toute une région, sont des
   aubaines qui récompensent seulement, en général, un retour aux lieux déjà
   visités, rarement un premier contact.
   Il semble en être de ce pays scellé comme de l'ami qui ne se livre qu'à son heure,
   et jamais au nouveau venu.
   Le plus souvent, il vous laisse repartir insatisfait: on en a assez vu pour que
   l'intérêt soit éveillé, trop peu pour que la curiosité soit rassasiée ; serait-ce une
suprême habileté pour vous obliger à revenir ?". Théodore Monod (Terre des hommes)

Et c’est ce qui fait la beauté du désert, il suffit d’une tempête de sable et le lendemain on est devant un paysage tout
autre, j’eus l’agréable surprise encore une fois de retrouver au lieu-dit Gouirettes Lehbar (buttes des outardes) si Larbi
faisant de l’auto stop, il revenait d’un » pèlerinage » d’El Abiodh sid Cheikh pour visiter le tombeau du saint sid
Cheikh, il avait l’air un peu fatigué  et avait perdu de sa verve , il a surtout des problèmes de vue et avait du mal à
ouvrir ses yeux noisette, je le déposais  prés de son campement et c’est avec une immense tristesse que je le vis avec
un pas lent traverser ce reg rejoindre sa petite famille portant sur ses frêles épaules un sac rempli de quelques maigres
provisions

Je repris ma route, je comptais revoir la belle gara Rebhia  que je n’avais pas revu depuis 2015 l’accès étant très accidenté
avec entre autres des lits sablonneux  et quelques escarpements difficiles, j’avais essayé bien des fois de la revoir mais
c'était un peu risqué et loin de toute trace humaine pour un quelconque secours en cas de pépins, tant pis cette fois je pris
le risque de m'y aventurer et j’avais encore la journée devant moi,  malheureusement je fus pris au piège il m’a fallu une heure et demi  pour
me dégager ,  je laissais mon véhicule à quelques huit cent mètres de cette superbe butte  toute ronde
Cette butte avait la forme d’ une dune solidifiée, ou les restes d’un mamelon sablonneux ridé et raviné par les eaux, elle avait exactement la forme d’un grand champignon sinon celle d’une soucoupe volante, son sommet était coiffé d'une couche de petits cailloux noirs virant au marron chocolat , quel bonheur de la retrouver, mon cœur battait à la chamade , elle m’avait tant manqué ; elle était là surplombant cet horizon sans limites et défiant les siècles, le rtem (genet) dégageait y exhale son magnifique arôme au milieu de ces dunes dorées, les jolies fleurs appelées melhfet el khadem (voile de la servante ou de la régresse) sont en fleurs ,une légère pluie est tombée la nuit dernière, la terre est encore mouillée, tout s’est tassé, un calme étrange et une sérénité absolue se dégagent des lieux, tout est d’une clarté inouïe, on se laisse griser par cette lumière éclatante, contrastée et vacillante, on se sent presque éternel  

Le jour commençait à tomber sur ce site figé et aucune parole ne saurait rendre l’atmosphère magique qui y règnes, il me fallait
faire vite et rejoindre les gours de sidi Aissa à quelques lieux d’ici où le coucher est d’une beauté exceptionnelle et retrouver
cette éternelle féerie des soirs du sud toujours aussi belle

 

                                                                                Par Noureddine Toumi
                                                                                      Le  mercredi 27 mars 2019

NB./ Gours ou gara petit plateau rocheux ou en terre sêche en forme de butte à pentes raides, isolé par l'érosion

 

                                                  Le present album photo comprend 82 photos
                                                             Photos prises le 23 mars 2019
                                     Cliquez sur la touche f 11 de votre clavier pour voir le diaporama en plein ecran
                       NB/ Branchez vos enceintees acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement

                                         Les lieux immortalisés à travers mon appareil photo

 

                                                              

 

 

 

 

 
 
" />

Commentaires (11)

Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : AU PAYS DES GOURS
  • 1. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : AU PAYS DES GOURS | samedi, 06 avril 2019
Merci chere Danièle
Effectivement le désert est le pays des mirages, en effet cette butte fait penser à un navire échoué sur le sable
Bien belle journée
Danièle PONSOT-  Sur : AU PAYS DES GOURS
  • 2. Danièle PONSOT- Sur : AU PAYS DES GOURS | samedi, 06 avril 2019
Certaines prises de vue m'évoquent l'aiguille creuse d'Etretat et d'autres, la proue d'un navire échoué dans le sable! Tu es fils du désert, mon cher Noureddine, moi, je suis fille de la mer et mes souvenirs sont souvent méditerranéens....mais qu'elles sont belles, tes photos! Merci!
Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : AU PAYS DES GOURS
  • 3. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : AU PAYS DES GOURS | dimanche, 31 mars 2019
@David
Merci pour votre retour sympathique et au plaisir de se revoir
Amitiés Noureddine
Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : AU PAYS DES GOURS
  • 4. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : AU PAYS DES GOURS | dimanche, 31 mars 2019
En effet cher Abdelhamid on ne s'en lasse pas des lieux, j'ai envie d'y retourner au plus vite
Bien à toi
Oui je m'inquiète un petit peu pour si Larbi
Paix et santé avec mes sincères amitiés
David Ollier -  Sur : AU PAYS DES GOURS
  • 5. David Ollier - Sur : AU PAYS DES GOURS | dimanche, 31 mars 2019
Mille fois merci pour ce partage d'image d'un coin magnifique de ton pays si bien mis en valeur,
A très bientôt sur photoloco qui compte en toi un membre exceptionnel.
David
Abdelhamid Bessaïh -  Sur : AU PAYS DES GOURS
  • 6. Abdelhamid Bessaïh - Sur : AU PAYS DES GOURS | dimanche, 31 mars 2019
Bonjour Noureddine,
On est très vite envoûté par ces paysage arides et magnifiquement sculpté par la nature surprenante et toujours mystérieuse; on ne s'en lasse pas En effet, il n'est jamais inutile de se retourner ou de revenir sur ses pas pour voir ce qu'on a pu oublier ou ce qu'on a pas bien observé ou qui a pris d'autres formes sous l'effet du temps. Magnifique Garat Rebhia qui de loin ressemble à un tombeau.
Je suis comme toi et nos amis, très triste de ce que tu nous rapportes au sujet de Si Lârbi; je souhaite tant le rencontrer et pouvoir lui être utile.
Merci cher ami pour ce beau travail à nouveau risqué et que tu as accompli avec ton courage et sérieux habituels. J'espère que la petite pluie vous apportera l'abondance, notamment en terfes (truffes)
Avec mes amitiés
Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : AU PAYS DES GOURS
  • 7. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : AU PAYS DES GOURS | samedi, 30 mars 2019
@jubba
en effet si larbi m’inquiète un peu

@Bruno
merci bcp , en plus la pluie est de retour après plus de cinq mois d'absence
Amitiés à tous
Bruno -  Sur : AU PAYS DES GOURS
  • 8. Bruno - Sur : AU PAYS DES GOURS | samedi, 30 mars 2019
Merci beaucoup pour ces si belles photos :quelle harmonie dans la lumière.. le visage,le regard de.Si Larbi..Merci Si Noureddine
jubba -  Sur : AU PAYS DES GOURS 4  Salam,
  • 9. jubba - Sur : AU PAYS DES GOURS 4 Salam, | samedi, 30 mars 2019
Salam,
On ne peut que se régaler en suivant les photos défiler ,car Dame Nature est
toujours belle où qu'elle soit!
Ce qui désole cette fois c l'état de santé de ammi Larbi,espérons pour lui un
prompt rétablissement;amin ya Rab!
Georges. Salemme -  Sur : AU PAYS DES GOURS
  • 10. Georges. Salemme - Sur : AU PAYS DES GOURS | vendredi, 29 mars 2019
J’ai bien reçu votre dernière rubrique GARA REBIHA très jolies prises de vues que j’ai apprécié et ce que j’aime bien dans vos reportage c’est la présence de personnages.
Recevez toutes mes amitiés ainsi qu’a votre famille.
Georges
Jean -  Sur : AU PAYS DES GOURS
  • 11. Jean - Sur : AU PAYS DES GOURS | jeudi, 28 mars 2019
Bonjour Noureddine,.

Belle résistance de la roche contre l'érosion séculaire:
Tout un symbole, sous un ciel bleu azur.....
Merci.
Tenez bon, vous aussi!!
Jean.

Ajouter un commentaire