LA VALLÉE D' ÉMERAUDE

 

 

LA VALLÉE D' ÉMERAUDE

LES MONTS DE L'ATLAS SAHARIEN

 

                                                    

  Des montagnes multicolores, ces mécanismes ayant sculpté ces paysages
  fascinants restent pour moi des énigmes
  Ce site est l'un de mes préférés étant méconnu par beaucoup disons tant
  mieux pour sa préservation et donne vraiment l'impression qu'on a atterri
  sur une autre planète,
  l’oued el-Melh (la rivière de sel) coule en son sein et court entre deux chaînes
  de collines au lit très large.
  Ses eaux sont pour cette fois boueuses suite aux dernières crues, elles sont
  d’une limpidité remarquable quand les eaux rageuses se calment, elles roulent en
  serpentant sur des cailloux mêlés de grès verts ; leur cristal semble presque vous
  sourire,  glissant tel un filet d’argent entre les tamaris et les genêts dont beaucoup
gisent inertes

Les chaînes qui le resserrent changent de forme, de nature et de tons à chaque pas : tantôt ce sont de petits pitons à
soulèvements réguliers et parallèles entre eux  tantôt  ce sont des massifs à roches stratifiées paraissant telles des
constructions ébranlées suite à un cataclysme ;.La rive droite de l’oued est longée sur une grande étendue par Djebel
el-Melh (montagne du Sel)
Traverser les monts environnants est un réel plaisir pour les yeux pour ceux qui aiment les paysages des grands espaces
de la  steppe à l'horizon sans fin, c'est un très vaste territoire où l'alfa règne en maître , lorsque le vent souffle sur ces 
vastes étendues les touffes d'alfa réunies dans un large mouvement ondulent harmonieusement comme l'eau d'un vaste
océan
 A première vue, la nature donne l'impression que la vie n'y existe pas , pourtant quand on y regarde de près , on se rend
avec une joie intense que les touffes d'alfa sont pétillantes de vie et beaucoup d'animaux et oiseaux ont élu domicile, on 
est souvent effrayé par le vol d'alouettes à quelques pas, sinon par la battement d'ailes bruyant de quelques perdrix, on y 
rencontre aussi des gerboises, des lézards et des traquets      
Cette escapade ne fût pas sans embûches vu les fortes pluies qui ont frappé la région, la route était quasiment impraticable en divers endroits, parfois traversée par un torrent de boue de sable et de pierres charriées par les eaux en furie
j'appréhendais surtout l'entrée de ce forum, j'y arrivais tant bien que mal à y pénétrer, mais j’étais j'étais surtout pris en étau aussi  par cette montagnes dont les rochers pouvaient dévaler ces pentes raides et emporter mon véhicule, de l'autre côté il y avait l'oued, une crue soudaine pouvait survenir à tout  moment, mais que pouvais- je faire le spectacle était tellement fascinant  mais que de bonheur, la récompense était au rendez -vous et les cieux me protégeaient
La vie dans ces contrées magiques est pour l'instant restée discrète, sereine et intacte , quelques nomades y campent autour de ce décor grandiose 

                                                                                                                                                                                 
                                                                                                                                   Par Noureddine Toumi
                                                                                                                                           Le jeudi 11 avril 2017
                                                                                                                                         
                                                                                               
 
                                                                   

                                                                           Le présent diaporama comprend 158 photos
                                                                                   Photos prises le 01 et 10 avril 2017

                                          Cliquez sur la touche f 11 de votre clavier pour voir le diaporama photo en plein écran
                                          NB/ Branchez vos enceintes acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement

                                                                LES LIEUX VUS AVEC MON APPAREIL PHOTO

                                       IL EST ILLUSOIRE DE PENSER QUE LES PHOTOS SONT FAITES AVEC L'APPAREIL PHOTO
                                                                      ELLES SONT FAITES AVEC L'OEIL, LE COEUR ET LA TÊTE

 

                      
 
 

 

 

 

 

 
 
" />

Commentaires (9)

Bruno -  Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE
  • 1. Bruno - Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE | mardi, 23 avril 2019
Etonnante,merveilleuse harmonie des formes,matériaux,lumière de cette nature d'origine,respectée Merci beaucoup
Abdelhamid Bessaïh - Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE
  • 2. Abdelhamid Bessaïh - Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE | dimanche, 21 avril 2019
Bonjour Noureddine,
Juste pour te signaler que je viens de rouvrir mon Pc et ayant retrouvé mon dernier message je te l'ai renvoyé; finalement il était déjà publié.
Bonnes nouvelles balades, bon thé et santé.
Avec mes amitiés
Abdelhamid
Abdelhamid Bessaïh -  Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE
  • 3. Abdelhamid Bessaïh - Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE | dimanche, 21 avril 2019
Bonjour cher ami,
J e savais presque pas choisir les qualificatifs pour décrire ces merveilleux paysages pleins de contrastes de couleurs et de vie! Cette "Vallée d'Emeraudes" comme tu l'a si bien surnommée et bien accompagné d'une musique et voix magnifiques, qui m'ont fait un peu penser au "Grand bleu" mais grasse à "Shazam" j'ai découvert l'origine: "Le berceau de la vie" Titre qui sied très bien à ce diaporama plein de gaieté et de vie et d'espoir. J'ai adoré également la présence des enfants, du chien, des ânes et aussi le terrier de la gerboise, l'eau et l'alfa, sans oublier l'évocation du traquet, dont je me demandais il y a peut si ce n'est pas l'oiseau qu'on trouve également dans le Hoggar et que les Touareg surnomme "l'oiseau du bonheur" ou quelque chose de ce genre?
Ces couleurs, formes insolites de roches et de créatures me donnent l'impression d'être au fond d'un océan entouré de créatures marines.
C'est réellement un authentique lieu paradisiaque et je te comprend de prendre certains risques calculés et d'autres téméraires même, lorsque j'observe et tu les décris également, toutes ces roches et blocs prêts à dévaler les pentes.
Je te remercie de nous faire partager cette grande passion et nous donner toutes ces sensations qui remplissent de joies et apaisent l'âme et le coeur.
Je te remercie infiniment pour la dédicace et l'insertion de la magnifique photo de notre chère plante comestible que nous nommons "Jerjir" et dont on cherche encore la correspondance en Français.
Avec toute ma gratitude et mon amitié.
Abdelhamid
Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE
  • 4. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE | mardi, 16 avril 2019
Merci cher ami
en effet c'est le berceau de la vie, cette musique est tirée de ce titre, j'ai vu qu'elle rimait bien avec ces magnifiques paysages
pour le traquet il y a plusieurs, on rencontre souvent ce traquet que tu a décrit et que les touareg appellent l'oiseau de bonheur, d'autres l'appellent loualoua, aîe j'ai oublié son appellation de chez nous, c'est un oiseau qui vole à très basse altitude
j'y suis retourné hier sur les lieux tellement ça me manquait et il reste bcp de choses à découvrir, j'ai préparé un bon thé à Ain Taîba
Bien à toi
Abdelhamid Bessaïh
  • 5. Abdelhamid Bessaïh | mardi, 16 avril 2019
Bonjour cher ami,
J e savais presque pas choisir les qualificatifs pour décrire ces merveilleux paysages pleins de contrastes de couleurs et de vie! Cette "Vallée d'Emeraudes" comme tu l'a si bien surnommée et bien accompagné d'une musique et voix magnifiques, qui m'ont fait un peu penser au "Grand bleu" mais grasse à "Shazam" j'ai découvert l'origine: "Le berceau de la vie" Titre qui sied très bien à ce diaporama plein de gaieté et de vie et d'espoir. J'ai adoré également la présence des enfants, du chien, des ânes et aussi le terrier de la gerboise, l'eau et l'alfa, sans oublier l'évocation du traquet, dont je me demandais il y a peut si ce n'est pas l'oiseau qu'on trouve également dans le Hoggar et que les Touareg surnomme "l'oiseau du bonheur" ou quelque chose de ce genre?
Ces couleurs, formes insolites de roches et de créatures me donnent l'impression d'être au fond d'un océan entouré de créatures marines.
C'est réellement un authentique lieu paradisiaque et je te comprend de prendre certains risques calculés et d'autres téméraires même, lorsque j'observe et tu les décris également, toutes ces roches et blocs prêts à dévaler les pentes.
Je te remercie de nous faire partager cette grande passion et nous donner toutes ces sensations qui remplissent de joies et apaisent l'âme et le coeur.
Je te remercie infiniment pour la dédicace et l'insertion de la magnifique photo de notre chère plante comestible que nous nommons "Jerjir" et dont on cherche encore la correspondance en Français.
Avec toute ma gratitude et mon amitié.
Abdelhamid
Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE
  • 6. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE | dimanche, 14 avril 2019
C'est ça à d'autres inchallah
Amitiés
jubba -  Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE
  • 7. jubba - Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE | dimanche, 14 avril 2019
Salam,
Cette fois c la palette des couleurs qui captive,aucun artiste ne peut reproduire
ces merveilles,elles restent uniques en leur genre.
A d'autres inchALLAH.
Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE
  • 8. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE | dimanche, 14 avril 2019
Merci cher Jean
A bientôt
Jean -  Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE
  • 9. Jean - Sur : LA VALLÉE D' ÉMERAUDE | vendredi, 12 avril 2019
Oui, les photos sont prises avec un œil perspicace, un cœur chaud et une tête bien faite.....
Bravo, cher Noureddine et merci de nous le prouver généreusement!
Bien avec vous.....
Jean.

Ajouter un commentaire

×