LES GAZELLES DORCAS NOUS QUITTENT

 


LES GAZELLES DORCAS NOUS QUITTENT !

 

Faune en peril


   Les gazelles Dorcas au même titre que l’outarde et le fouette
   queue sont voués à une disparition
quasi proche et certaine
   dans notre région
    Ils vont nous quitter dans une indifférence totale  au même titre
    que d’autres espèces qui ont subi le
même sort tels que l’admi ,
     rim , mouflon ainsi que d’autres spécimens d’époques pas si
     lointaines tels
que le guépard , l’autruche , rhinocéros et bien d’autres

     Les mis en cause sont le braconnage , mais l’ennemi public numéro
     un reste la voiture et surtout
les 4p4 qui font une rentrée fracassante à
la wilaya d’ El bayadh ces deux dernières années et se comptent par centaines et
nous ne comprenons pas la facilité
déconcertante avec laquelle sont acquises ces quatre roues motrices dont l'impact sur la faune et la flore et à
l'environnement en général est des plus dévastateurs

Nous osons espérer qu'un terme soit mis à ce phénomène qui prend des proportions alarmantes

                                                                                                Toumi Noureddine
                                                                                                             Le 21 Novembre 2013


                                                                                                                        

                                                                                         Mes amis, retenez ceci, il n'y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes.
                                                                                                                     Il n'y a que de mauvais cultivateurs.

                                                                                                                                       V/Hugo


        PAROLES DE SAGES

             

                             Les guerres sont livrées pour savoir qui possède la terre, mais au bout du compte, c’est elle qui nous possède.
                                             Celui qui ose affirmer la posséder, ne repose-t-il pas sous elle ? 

                                                                                                                                          Cochise, Apache Chiricahua

"Nous autres les Indiens avons toujours aimé et respecté la nature. Que des hommes tentent de la modifier, nous préoccupe énormément. Sachez qu'il est toujours plus difficile de rétablir l'équilibre naturel que de produire un déséquilibre. L'homme n'est pas né sur Terre pour corriger la nature, mais pour en être le fidèle gardien."


         L’humanité n’a pas tissé la toile de la vie. Nous n’en constituons qu’un fil. Tout ce que nous faisons à la toile, c’est à nous que nous le faisons. 

Chef Seattle.

 

Les hommes blancs annonçaient bien haut que leurs lois étaient faites pour tout le monde, mais il devint tout de suite clair que,
tout en espérant nous les faire adopter, ils ne se gênaient pas pour les briser eux-mêmes.
Leurs sages nous conseillaient d'adopter leur religion, mais nous découvrîmes vite qu'il en existait un grand nombre.
Nous ne pouvions pas les comprendre, et deux hommes blancs étaient rarement d'accord sur celle qu'il fallait prendre.
                       Cela nous gêna beaucoup jusqu'au jour où nous comprîmes que l'homme blanc ne prenait plus sa religion au sérieux que ses lois.
Ils les gardaient à porté de la main, comme des instruments, pour les employer à leurs guises dans ses rapports avec les étrangers.
                       Nous avons donc décidés de garder les traditions ancestrales de notre spiritualité, considérant que leurs religions ne nous concernaient en rien.
 
                                                                                                             PACHGANTSCHIHILAS, Chef des DELAWARES

 

Les vastes plaines ouvertes,les belles collines qui ondulentet les ruisseaux qui serpentent n'étaient pas sauvages à nos yeux.
C'est seulement pour l'homme blanc que la nature était sauvage,seulement pour lui que la terre était "infestée" d'animaux sauvages et de peuplades "barbares".
Pour nous, la terre était douce,généreuse, et nous vivions comblés des bienfaits du Grand Mystère.
Ce n'est que lorsque l'homme poilu de l'Est est arrivé et,dans sa folie brutale, a accumulé les injustices sur nous et les familles que nous aimions,qu'elle nous soit devenue "sauvage".
Lorsque même les animaux de la forêt commencèrent à fuir à son approche,alors commença pour nous"l'Ouest Sauvage".
 
Luther Standing Bear (Chef sioux oglala)

 

                                                                                  Qu'est-ce que l'homme sans les bêtes ? Si toutes les bêtes disparaissaient, l'homme mourrait d'une grande solitude d'esprit. Car ce qui arrive aux bêtes, arrive bientôt à l'homme.

                        

                                                        Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, pour ta vie et ta force. Remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre.  Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.

 

 

 

Commentaires (2)

Noureddine (webmestre Nostalgie)
  • 1. Noureddine (webmestre Nostalgie) | mardi, 26 Novembre 2013

Hélas l'amie ces toutes dernières décennies le mal se propage à une vitesse grand V
Saviez vous que tous les ans, plus de 26 000 espèces disparaissent de la surface de la planète : faune & flore comprise , il y a même des études qui prédisent que d'ici 2050 entre 15 et 37 pc de la faune verra son extinction sous l’indifférence totale de l'homme responsable de cette hécatombe
Sauf que ce dernier n'a jamais compris qu'avec l'extinction de la faune et de la flore il est lui aussi voué à une disparition quasi certaine
PS/ L'animal n'est heureux que dans son espace naturel .

Je voudrais rajouter ceci :
Lors de son extraordinaire voyage ascensionnel, le Messager d’Allah a vu une vieille femme en enfer et pourtant elle avait jeuné sa vie durant et elle accomplissait scrupuleusement ses prières ! Cependant, elle avait enfermé une chatte qui était par la suite morte pour manque de nourriture ! Elle aurait dû la nourrir ou la laisser en liberté.

L’Envoyé d’Allah (QSSL) passait devant un troupeau lorsqu’il fut interpelé par un dromadaire !
L’animal en pleurs se confia à lui…
Il passa noblement sa main sur les yeux de l’animal et essuya ses larmes ! Puis, s’adressant aux gens des alentours, il demanda à connaître le propriétaire du dromadaire ! C’est moi, s’exclama un jeune homme ! Ne crains-tu pas Allah vis-à-vis de ce chameau alors qu’Il l’a mis en ta possession ?
Il s’est plaint à moi que tu le surcharges et le fais travailler sans cesse.
Crains le Seigneur lui dit-il et ne maltraite plus cet animal ! Ne le prive plus de nourriture !

Pour ce qui est de l’affection pour les animaux,Ibn Messaoud dit :
On était en voyage avec l’Envoyé d’Allah (QSSL) quand il s’éloigna de nous quelques instants.On a vu une femelle oiseau avec ses deux petits. Nous prîmes les deux oisillons et leur mère se mit à voler au-dessus de nos têtes. Le Messager d’Allah (QSSL) voyant cela dit : Qui a mis cette femelle dans cet état ?
Rendez-lui ses oisillons !

Il a interdit de tuer un oiseau sans raison, en particulier pour s’amuser. Il a dit que la victime criera à Allah:
« Un tel m’a tué, et il l’a fait gratuitement. »
car actuellement la chasse n'est faite que pour le plaisir et non pour nécessite absolue afin de se nourrir
Donc avis aux chasseurs

yur  -  Sur : LES GAZELLES DORCAS NOUS QUITTENT
  • 2. yur - Sur : LES GAZELLES DORCAS NOUS QUITTENT | lundi, 25 Novembre 2013

Louange à Dieu pour la grande beauté et diversité des espèces animales ainsi que végétales dont Il a paré la terre!!
Mais hélas, tel est conçu l'être humain : sa cupidité, sa cruauté et surtout son ignorance et son égoisme ont toujours orienté ses pensées vers le mal notamment les tueries et la destruction des milieux naturels ...
Et vu l'accroissement de la population mondiale, les catastrophes enregistrées aujourd'hui sont alarmantes et pourtant l'homme d'aujourd'hui a su tirer profit de sa technologie pour faciliter et améliorer son mode de vie!! Mais c'est ainsi hélas...
Le sujet me rappelle une période de mon enfance où ma famille a recueilli une gazelle de cette race, toute petite elle était, quand un proche qui travaillait dans le sud du pays nous l'a ramenée .
Nous l'avons élevée avec beaucoup d'amour!!
Dans son jeune âge, elle était nourri au biberon et elle le réclamait aussitôt qu'elle voyait ma plus jeune soeur têter le sien . Plus tard c'était avec des herbes que je ne saurais nommer, que broutaient les moutons de notre région , et de pain il me semble aussi . En grandissant, elle est devenue une grande star dans mon village . Elle se laissait caresser par tout le monde, et on la rattrapait pour la ramenert aussitôt qu'elle se hasardait à gambader loin du village .
Un jour, un chien l'a harcelée, dans sa fuite elle s'est cassée une patte !! A partir de ce jour-là, sa santé a commencé à décliner au point de ne plus vouloir s'alimenter et ce malgré les nombreux soins qu'on lui apportait de toutes parts ...
Elle avait presque deux ans quand elle s'est éteinte . J'ai beaucoup pleuré !! Tout le monde était triste à cette nouvelle...
Aujourd'hui, son souvenir me redonne un peu de cette joie que j'ai connue dans mon enfance, je me sens contente de l'avoir vu grandir dans ma famille et de l'avoir aimée, mais un sentiment de tristesse pour elle qui nous a comblée de joie alors qu'on l'a privée de son milieu naturel !!
Je me rends compte qu'elle se serait plus épanouie parmi ses semblables et se serait multipliée pour assurer naturellement la survie de son espèce!!
Je pense que de nos jours on est plus et mieux sensibilisé sur tout ce qui peut nuire à la nature, reste à chacun de savoir se comporter avec elle!!
Quant à cet acte qui à eu lieu dans mon enfance je lui reproche tout simplement "la triste ignorance" !!

Ajouter un commentaire

×