Créer un site internet

AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE

 

 

                                                                                                      AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE

                                                                                                                                            

                                                                                                                                               SI LARBI DES OULED SID CHEIKH

 

   Le paysage avait vraiment changé depuis mon dernier passage , d'énormes ensembles
   dunaires ont pris forme suite aux violentes tempêtes de sable qui ont balayé la région
   tout au long de l'année
   C'est au sortir de Brezina et au seuil de l'oued Saggar qu' on voit surgir du sol, à perte de
   vue plat et nu, comme une silhouette de château démantelé. De près, la forteresse est un
    plateau tabulaire d'une hauteur de près de quatre vingt mètres  
    D'autres gours de même coupe mais de taille moindre sont visibles à l'horizon lointain
   Ces falaises ont donné leur nom à la partie du Sahara qu'elles dominent. On les appelle à
   juste titre la région des Gour. Chacune a son histoire. 
   Un panorama presque lunaire s'y dégage des lieux, un silence troublant double l'effroi de
ces splendides " désolations." 
Tous ces gour sevaient de refuge à des hommes sants qui venaient y prier et méditer , beaucoup d'entre elles portent le nom de ces saints
hommes issus de la tribu des ouled sid Cheikh dont l'influence religieuse s'étend jusqu'au fin fond de l'immense Sahara
Les lieux et leurs hommes me manquaient tant , que de bonheur de revoir même de loin les buttes de la vieille (Laâzayedj)
Si Bouamama y campait avec les siens , hélas il a quitté les lieux suite à la maladie de sa femme qui nécéssitait des soins
quotidiens à l'hopital de Brezina

Par contre si Larbi est toujours présent juste à quelques lieues où campait Ssi Bouamama au lieu dit "Khochm ejrad (le refuge des sauterelles)
diminué mais toujours vif et alerte , il a bien  des soucis avec ces enfants qui veulent habiter la ville , tout comme sa vue qui a baissé
Il me repéta à maintes reprises : jamais je ne quitterai la terre de mes ancêtres et ce pour tout l'or u monde , c'est ici que je veux mourir

" Je le regarde, ce bel anachorète saharien, et je pense que les solitaires chrétiens des premiers siècles devaient lui
ressembler, dans les décors pareillement désolés de la Thébaïde de la Cyrénaïque ardentes.
Eux aussi cherchaient par d'autres voies, dans l'extase, la satisfaction de cet impérieux besoin d'éternité qui sommeille au fond
de toutes les âmes. (I. Eberhardt)
"

Il me semblait presque que si Larbi est là depuis  les temps les plus reculés , à vrai dire les gens de ce pays sont religieux comme
les choses elles-mêmes.
Si Larbi caresse toujours l'éspoir de travailler son lopin de terre pour subvenir aux besoins de sa famille et du maigre troupeau de caprins
qu'il possède  , malheureusement le puits qu'il avait foré de ses propres mains a été ravagé et ensevelli par la terrible crue de 2017 , par
contre des "colons" venus du tell ont reçu toutes les facilités pour s'établir sur ces terres qui leur sont étrangères et dont la majorité a plié
bagages comme s'ils étaient refoulés par cette terre arrosée encore du sang de nos ancètres ( j'en ai parlé de ce Hold-up dont de précédents
articles si vous vous en souvenez)
Tous ces "César" et personnes étrangères à l'âme de cette terre seront vaincues inchallah 

Instants magiques
C'était l'heure élue au désert où le soleil allait se coucher sur la gara de khochm ejrad, une paix indescriptible règnait sur les lieux, je préparais le thé en écoutant si Larbi me raconter les épopées glorieuses de nos aëux , toute comme notre sociéé qui a perdu ses valeurs ancestrales et ses repères​​​
Il portait comme toujours la même abbaya et un chèche blancs , un chapelet enroulé autour du cou le visage buriné par un soleil ardent​​​​​
Aussi c'est à contre coeur que je quittais les lieux presque jaloux de voir ce vieil homme dans la grandeur vide de ces horizons sans fin où règne comme toujours cette splendide lumière qu'on ne voit nulle part ailleurs

                                                                                             Par Noureddine Toumi
                                                                                                              Le dimanche 15 Mai 2022

 

                                                                                                               

                                                                                                               

                                                                                 Photos prises le 10 Mai 2022
                                                     Le présent album comprend 106 photos au format Ultra Grand Angle
                                                Cliquez sur la touche f 11 de votre clavier pour voir les photos en plein écran
                                            Branchez vos enceintes acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement                                                                                                 

                                                                                                   

 

 

 

 

 
 

 

 

Commentaires (8)

Noureddine -  Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE
  • 1. Noureddine - Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE | jeudi, 26 mai 2022
Merci l'amie
En effet quel bonheur et chance de voir ces aigrettes en partance vers des pays nordiques et ce en plein désert
Et ce brin de causette avec si Larbi "magiques instants"
Amitiés
Demouron -  Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE
  • 2. Demouron - Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE (site web) | jeudi, 26 mai 2022
Bonjour Noureddine. C'est un grand dépaysement de se promener grâce à vous dans ces lieux seulement habités de quelques chameaux occasionnels, de plantes disséminées çà et là, de cette Arche renversée qui fait penser à l'Arche de Noé, et de votre ami si Larbi. La couleur rouge de ce sable, si ce ciel lumineux n'existait pas, me fait penser à Mars, la Planète rouge. Et quel coup de chance ce vol d'aigrettes en migration ! Merci et à bientôt. Mijo
Noureddine -  Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE
  • 3. Noureddine - Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE | vendredi, 20 mai 2022
Merci Daniele et surtout bon courage
Amitiés
DanièlePonsot -  Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE
  • 4. DanièlePonsot - Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE | jeudi, 19 mai 2022
Toujours de merveilleux paysages, symboles de Paix et d'infini..... Merci, Noureddine!
Noureddine -  Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE
  • 5. Noureddine - Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE | mercredi, 18 mai 2022
@Théo
merci bcp à bientot
@MLB
J'en étais sûr que ces souvenirs vous rappeleront pleins de choses - Amitiés
@Abdelhamid
Merci cher ami
MLB -  Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE
  • 6. MLB - Sur : AU PAYS DE L' IMMENSITÉ ET DU SILENCE | mercredi, 18 mai 2022
QUELLE joie! Tout de suite revenait ce sentiment d’autrefois: nous tous les trois dans la voiture, en route, avec de la musique. C’est de la musique algérienne? (Le violon sonne indien.)
Et Si Larbi, qui s’éloigne au coucher du soleil. Un grand bonjour à lui aussi.

Merci à vous pour cette joie!
Abdelhamid Bessaïh
  • 7. Abdelhamid Bessaïh | mardi, 17 mai 2022
Salam,
Terres désertiques et paysages grandioses à l'infini ; même la route est un désert d'asphalte qui semble mener vers le bout du monde.
Enfin les très belles photos des retrouvailles avec Si Lârbi autour d'un thé selon nos traditions. Que dieu le comble avec sa famille, leurs assurent la santé et les préservent du besoin nchallah.
Merci cher ami pour cette invitation au voyage spirituel.
Hamid
Théo -  AU PAYS DE L'IMMENSITE ET DU SILENCE
  • 8. Théo - AU PAYS DE L'IMMENSITE ET DU SILENCE | lundi, 16 mai 2022
Oui ces formes de permanence et d'intemporalité sont très impressinnantes et invitent à la réflexion - Bravo Noureddine
Et grand merci pour ce beau partage

Ajouter un commentaire

 
×