LE KSAR DE STITTEN

 

                  LE KSAR DE STITTEN 

                 

L’amertume c’est tout ce que je ressens lors de mes visites  éclaires  aux différents villages

 pleins de vestiges que recèle notre belle région , cette fois ci je me suis dirigé vers Stitten

distante de 36 kms d’El-bayadh et ce qui a retenu mon attention c’est la propreté de ce

charmant petit village mais toujours ce paysage presque lunaire suite à la disparition de

l’alfa , tout petit on s’y rendait pour « ziara » (mamans obligent) et toute la nuit les femmes

 s’adonnaient à ces chants magnifiques qui tendent eux aussi à disparaitre et on entendait

à plusieurs lieux le « Tbal » suivi de youyous , on faisait de bons bouts de chemins à pied

et de temps en temps on était éffrayé par le vol d’une perdrix sous nos pieds , là des

 scarabés avec leur marche nonchalente , là des lézards apeurés à notre passage , par ci un lièvre ; mais ce qui m’a le plus attristé c’est ces carcasses de tortue  on se croirait à un champs de bataille ,les pauvres bétes , le sable leur pénetre entre la carcasse et la peau et par conséquent ne peuvent plus bouger et connaissent une fin atroce et tragique on s’arretait de temps en temps dans une kheima prendre un bon bol de petit lait accompané de dattes Au printemps toute cette étendue était recouverte de coquelicots , de primevères le tout égayé  par le chant des allouettes et des cigales , s’étendaient tout le long de la route des »kheimas »( tentes arabes ) et des troupeaux d’ovins à perte de vue

Quant au vieux ksar de Stitten  témoin vivant d’une des plus belles pages

de notre histoire il a été délaissé et menace ruine et parfois je me demande si nous aussi on est voué à une proche disparition.

                                                  T.Noureddine    

                                                                       Dimanche 21 octobre 2007

     

        

 

                       Aperçu historique

          Stitten vu au milieu du 18 e siecle :

 Petit village de trente ou quarante maisons, entouré d'un mauvais mur d'enceinte en pisé,

ouvert par une seule porte. Ce village a une petite mosquée et une école. En dehors, du côté

du sud, s'étendent quelques jardins potagers; il n'y a point de dattiers et très-peu d'arbres

fruitiers; ils sont arrosés par une source que l'on appelle A'ïn Stiten, où les habitants du village,

qui n'ont pas de puits, vont chercher leur eau. Dans les environs se trouvent quelques terres

labourables que l'on cultive à la pioche.
Les habitants de Stiten s'occupent de commerce; leurs femmes tissent des laines. Le chef

de ce k'sar s'appelle El H'adj el A'rbi.  

ksar de stitten

                                                                                          Le col de Stitten ( Gravure dix huitième siècle 1881 )


 

 

 

 Le ksar de Stitten est situé dans l'enfoncement formé par l'un des débouchés

Sud du Teniet-Guelarnïa, sur l'Oued-Stitten, affluent de l'Oued-Sidi-Nasser; il                                 

a la forme d'un rectangle de 150 mètres environ sur 60; ses maisons sont bâties

en pierres sèches, ainsi que la muraille qui l'entoure.                                                                                ksar de stitten

Cette ceinture, qui est en assez mauvais état, est flanquée de quatre tours informes

 et a une hauteur de 2 mètres 50 centimètres sur 30 à 40 centimètres d'épaisseur.

Au Sud. règne un fossé, à l'Est. et au Nord. un escarpement, et à l'Ouest, du côté de la

 montagne, quelques constructions, en forme de kasbah,

 qui semblent placées pour protéger le ksar. Ce système de défense, qui peut être

 imposant pour des Arabes, ne serait pas capable d'arrêter plus de quelques heures

une colonne française.

Stitten contient environ 220 masures; des ruelles tortueuses les mettent en communication

 et aboutissent toutes à une rue principale qui partage la ville de l'Est. à l'Ouest, et qui se

 rattache aux deux portes les plus importantes; une troisième porte est située au Sud.

 Les habitants se livrent à la fabrication du goudron et tissent des étoffes de laine; ils

donnent aussi des soins particuliers à leurs jardins, qui bordent le ravin et consistent en

de petits champs clôturés, ensemencés d'orge et plantés de nombreux arbres fruitiers et

 de vignes.

Des emplacements spacieux sont ménagés dans les habitations pour servir de magasins.

Avant la soumission des Harar, les tribus de cette partie du désert déposaient leurs dattes, leurs

 grains, leurs laines, etc., chez les gens de Stitten ; mais le voisinage de notre puissance les a 

déterminés à reporter leurs dépôts plus au Sud.ksar de stitten

Le ksar a beaucoup perdu de son importance. Il compte encore 300 hommes armés de fusils.

Le climat est tempéré; ordinairement, au mois d'octobre, il pleut dans le Sahara pendant plusieurs  ours, ce qui est la condition pour que les vents de Simoun cessent de se faire sentir,   

j et pour que la température s'abaisse. Si ces pluies manquent, l'intensité de la chaleur continue jusqu'en novembre,époque des secondes pluies; enfin, viennent les pluies de février et de mars :

les unes et les autres sont souvent très-violentes.Stitten est la station la plus rapprochée en venant de Tell : elle est intermédiaire au Djebel-Amour,au Makna, aux Ouled-Sidi-Nasser, aux Hamian-Cheraga, aux Harar,dont le territoire s'étend jusqu'à son voisinage. Autour du ksarr se trouvent des cultures de céréales assez étendues.

Ce point est le pivot forcé des opérations militaires, entreprises dans le but d'amener à composition les tribus de la partie orientale du petit désert de la province d'Oran. Quand ce résultat sera obtenu,

ce ksar sera le véritable lieu des relations commerciales entre le Tell, le petit désert et les oasis du Sud.

 

 

 

 

 

                                                                                                                        

 

 

 LE VIEUX KSAR VU AVEC MON APPAREIL PHOTOS

 


 Retour home page

 

 

 

Commentaires (50)

Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : LE KSAR DE STITTEN
  • 1. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : LE KSAR DE STITTEN | jeudi, 08 Octobre 2015

Salam
Je connais personnellement le nom d'Alsid qui sont de la tribu des ouled sid Cheikh au cas où vous faites allusion à ce nom, ceci dit j’espère que d'autres personnes connaissent le nom que vous avez signalé et pourront vous éclairer
Amitiés

IMAD -  Sur : LE KSAR DE STITTEN
  • 2. IMAD - Sur : LE KSAR DE STITTEN | mercredi, 07 Octobre 2015

Je demande à savoir si le nom d'ACID est familier dans la ville d'EL-BAYADH et s'il en existe vraiment avec mes grands remerciements.

Belaid Khatir  - Sur : LE KSAR DE STITTEN
  • 3. Belaid Khatir - Sur : LE KSAR DE STITTEN | lundi, 01 Septembre 2014

Juste un stitni, hawrani ouled sidi belaid fièr de son origine

GUETTAF TAYEB  -  Sur : LE KSAR DE STITTEN
  • 4. GUETTAF TAYEB - Sur : LE KSAR DE STITTEN | dimanche, 12 Janvier 2014

M.GUETTAF TAYEB né le 15/01/1956 A STITTEN
FILS DE GUETTAF AHMED BEN NACEUR TRIBU DES HOUARINES OULAD SIDI BELAID
(actuellement je suis à béchar ou j'ai passé toute mon enfance je suis retraité ex cadre technique à Naftal GPL Béchar, je ne perd aucune occasion d'emmener mes enfants à la terre natal STITTEN.

Adelbasset K  -  Sur : LE KSAR DE STITTEN
  • 5. Adelbasset K - Sur : LE KSAR DE STITTEN | lundi, 26 Novembre 2012

bonsoir tout le monde
je m'adresse à mr guettah habitant à hassi bounif
est ce que tu viens régulièrement à stitten ou non ?

fethi guettaf  -  Sur : LE KSAR DE STITTEN
  • 6. fethi guettaf - Sur : LE KSAR DE STITTEN | jeudi, 19 Juillet 2012

bonjour
je suis feth guettaf d'origine de STITTEN Né et residé a Hassi Bounif ORAN , j'ai fait un recherche sur l'origine et l'organegrameme de la fam GUETTAF mais sans aucune resultat ,veuillez envoyer moi ce organegramme si c'est possible.
Mes meilleurs salutations

LAIDI  MED
  • 7. LAIDI MED | jeudi, 01 Septembre 2011

salamou aleikoum je suis stitteni de o/ahmed notre terre ces a tigazmine mon grand pere med ben cheikh de douis ouleds med beni cheikh je suis partant pour defendre pour creation d association afin de defendre notre source d autan mahboula contacte moi par e mail je viens et merci .Hadj LAIDI MED

djellouli
  • 8. djellouli | lundi, 20 Juin 2011

M mansouri c trè important de savoir d'ou on vient pour conaitre la ou on va mwa je di q'uon è des amazigh !!!1 le ksar de stitten et bati avant la conquette arab 2 le nom de stitten et un nom berbers 3 le mode de vis dans les ksour c'est un mode de vie des berber de atlas sahraoui et en algerie è en maroc 4je parle de ma tribu les beni zeroual )le mot zeroual c'est un mot berber frèquantè en algerie et maroc signifie ce qui a les yeux bleu.aprtir de sa jsui sur a 100%qu'on è des amazigh!!!!

MANSOURI
  • 9. MANSOURI | samedi, 14 Mai 2011

D'origine Amazigh ou d'origine Arabe; bien que cela est très important au regard de certains; dans cette vie si éphémère cela n'importe pas beaucoup.L'essentiel ce n'est pas d'où on vient mais qu'est ce qu'on est et surtout où on va.Cela dit, ce que demande M. Bentedj est très profond et naturel pour un homme fier, ceci se rapporte à ses repères, à sa communauté; cela ne doit pas être des dires ou des "avoir entendu", mais des récits confirmés ou des chroniques se rapportant à des références authentiques et vérifiables. Si M.Djellouli pouvait fournir ses références, il en soit très remercié.

djellouli
  • 10. djellouli | vendredi, 13 Mai 2011

bentadj moi aussi jsui de stitten prècisament de la tribu de beni zeroual on è des amazigh ksourien.

Bentadj
  • 11. Bentadj (site web) | lundi, 09 Mai 2011

Je suis originaire des stiten,mon père me disait que nous appartenons à la tribu des Zrouguates.Je détiens ma filiation jusqu'a mon arrière grand-père Tadj d'ou est tiré notre nom patronymique.Il doit etre né vers 1820-1825.Je désire savoir connaitre l'origine de Benzergua dont mes parents se réclament la descendance.Est-il arabe ou amazigh?Ceci d'une part.
D'autre part je pense que les Stiten sont nombreux pour créer une fondation qui servirait aux échanges culturaux ou toute autre utilité!

benaissa
  • 12. benaissa | vendredi, 08 Avril 2011

bonjour, A acid noreddine,
tout d'abord je suis tres honorée d'avoir reçu votre message et votre invitation email.et ce qui concerne mon lien parental avec la famille acid, je suis souad la fille de benaissa mohammed et la niéce de benaissa l'épouse de abdelhamide acid(allah yarhamhoum jamiaa), j ai grandi dans cette famille laquelle j ai des merveilleuse souvenir d'enfance.et pour mon cousin azzedine, je ponce que tu m a reconnu maintenant, malgré mon éloignement et le temps qui passe je n ai jamais oublie ma famille surtout ma famille(acid),je suis tres heureuse de t'écrire cet mots et je passe toute mes sincéres salutations a ta famille grand et petit.merçi

acid noreddine
  • 13. acid noreddine | lundi, 28 Février 2011

azzedine merci pour votre réponse salutaions a votre famille
voici mon adresse email noreddine.acid@yahoo.com je serais ravi si tu
me contacte.
pour benaissa merci pour vos mots je voudrais savoir votre lien de parenté avec l'oncle de mon pére acid abdelhamid de béchar(allah yrahmo) vous pouvez me contacter su mon adresse email
salutations

Acid Mohamed-Azzedine
  • 14. Acid Mohamed-Azzedine | dimanche, 27 Février 2011

Bonjour !
Permettez- moi, de me joindre par cet espace , à vous enfants de notre (disons -le avec fierté) splendide ville qu’est El-Bayadh. « Habba Man hab oua kariha man karih »
Fier, d’appartenir à cette terre steppique ; fier,d’être descendant de nobles et vaillants guerriers ; fier aussi, de notre histoire et de notre contribution à la faire.
Je voudrais tout d’abord saluer monsieur Bekka Habib et lui dire que j’ai bien connu ton feu père c’était un brave homme, il était de ceux qui aimaient El-Bayadh, prêt à donner sa vie pour glorifier sa région natale. Je pense qu’il appartenait à cette catégorie d’enfants d’El-Bayadh qui malgré elle, s’est vue déracinée. Qu’il repose en paix.Excuse-moi Habib si je me tompe.
Je m’adresse maintenant à Noureddine Acid, pour lui dire qu’effectivement, ton arrière-grand père avait une maison dans le vieux ksar de Stitten(maintenant en ruines bien sur). Il a laissé un jardin dans les vergers deStitten aux abords de Oued Stitten et aussi beaucoup de terres que j’ai pris le soin de montrer à ton feu père Chellali en présence de ton frère El mahdhi. Quant à l’arbre généalogique de la fraction des « Houarines » il est en possession de l’hadj Oukache Guettaf à Sidi Bélaïd.
Et enfin par curiosité j’aimerais connaitre la prétendue Benaïssa épouse de Acid Abdelhamid dont je suis le fils !

benaissa
  • 15. benaissa | vendredi, 25 Février 2011

salut je repond au message de la personne qui s'appelle acid nourdine, alors je suis benaissa (femme) de la famille acid abdel hamid de bechar (allah yrahmeh) fils de belaid. jaimerais bien moi aussi connaitre mes proches de wled sidi belaid de stiten . merci

acid
  • 16. acid | mercredi, 23 Février 2011

je suis d'origine de sttiten je m'appelle acid noreddine fils de chellali fils de ahmed fils de belaid fils de mhamed fils de larbi fils de ahmed ben el mazouzi , je voudrais connaitre mes proches dans
sttiten mon arriere grand pere mhamed avait une maison ds sttiten et
une trés grande terre aus environs.

Noureddine ( webmestre Nostalgie )
  • 17. Noureddine ( webmestre Nostalgie ) | mercredi, 29 Décembre 2010

Bonjour Monique

Et quelle trouvaille , merci pour cet éxtrait , aviez vous le document au complet , y a t'il des photos de ce maitre d'école( école coranique)?
M'en faire part merci,tout en vous souhaitant de joyeuses fêtes

Merci

Monique Quelque part en france
  • 18. Monique Quelque part en france | mercredi, 29 Décembre 2010

J'ai sauvé du feu, trouvé dans une grange en ruine, quelques lettres datant de 1898, ecrite par un officer français basé à Géryville., ils se sont rendus au Kçar de stitten... Un extrait :
.."la visite du Kçar a été interessante pour moi. On appelle Kçar (Kçour au pluriel) les villages sahariens fortifiés par les berbères pour résister aux incursions des tribus voisines. Le Ksar de stitten est batti sur la pente d'une colline qui descend vers l'oued de Stitten. Il est entouré d'une double enceintedes murailles de pierres sèches et possède 3 portes d'entrées ; à l'intérieur les maisons sont bâties en carré avec une seule porte haute de 1m10 environ (il faut rentrer cassé en deux) ; une cour intérieure et les maisons recouvertes en terrasse selon la mode arabe, les unes sont en terre argileuse, les autres en terre et pierre ; les rues qui forment un dédale inextricable ont environ 1 métre de large et sont toutes sinueuses. Au milieu s'élèvent 3 Koubbas, ou monuments élévés à des marabouts Vénérés de la tribu. Nous avons pris des photos du maître d'écoles arabe avec ses élèves"...
Je ne connais pas l'officier français qui écrit à son frère habitant en France, la ferme où a été trouvé ces lettres dont une partie est illisible n'appartenait pas à ma famille. J'ai beaucoup de mal a les lire et commence tout juste ceci par pure curiosité. Je vous en livre cet extrait pour vous remercier de m'avoir permis de situer grace aux photos sur votre site quelques éléments de cette histoire.
Un bonjour lointain accompagnant mes meilleurs voeux

baydiya
  • 19. baydiya | dimanche, 05 Décembre 2010

Merci et que Dieu vous bénisse pour ce valeureux travail je voudrais connaitre toutes les familles honorables "ahl stitten" les beni ezroual et les houwarine et merci

ACID
  • 20. ACID | mercredi, 01 Décembre 2010

Bonsoir, je remercie tous qui peu nous faire connaitre les fractions des AHL Stitten et surtout les Fils de Sidi Belaid ( les Houarines ) et merci à tous.

Noureddine (webmestre Nostalgie)
  • 21. Noureddine (webmestre Nostalgie) | lundi, 11 Octobre 2010

Bonjour HABIB
Sans problèmes je vais vous communiquer par mail le lien , vous y découvrirez le parcours de votre défunt père ( médailles...)
Auparavant il faut s'inscrire sur le site.et pour avoir accés aux archives c'est payant mais je pense que ça en vaut le coup.

Concernant votre question sur le forum , ce dernier est fermé depuis bientot 1 année ou même plus, des détracteurs se sont inscrits rien que pour semer le trouble parmi les forumiens où il y avait une tres bonne ambiance , beaucoups se sont liés d'amitié et ont noué des liens solides, croyez moi je ne l'ai pas fermé de gaieté de coeur.
Amitiés

HABIB BEKKA
  • 22. HABIB BEKKA | lundi, 11 Octobre 2010

Belle surprise M. Noureddine. j'ai hâte d'en savoir plus sur ma généalogie. pour le paiement pas de problème, communique moi par email (habib2021@live.fr) tes coordonnées et ce sera fait. par ailleurs une petite question : j'obtiens ce message à chaque fois "Désolé ce forum est privé vous n'avez pas les droits suffisants pour le lire " comment faut-il faire pour avoir droit à l'accès.
Merci encore et bon courage pour ton site. considère moi comme la 54 ème signature pour la "MAHBOULA" et crois moi je peux en drainer plus d'une centaine seulement à Oran !!

Noureddine (webmestre Nostalgie)
  • 23. Noureddine (webmestre Nostalgie) | dimanche, 10 Octobre 2010

Bonsoir HABIB
Avant tout j'ai une petite surprise pour toi , j'ai des traces de votre père au cas où vous ne l'aviez pas , je vous transmets les coordonnées au plus tard demain par mail , malheureusement pour accéder au fichier des personnes c'est payant.

Figures toi pour El mahboula qu'en 3 ans , je n'ai recueilli que quelques 53 signatures .

BEKKA HABIB
  • 24. BEKKA HABIB | dimanche, 10 Octobre 2010

Message bien reçus. en qualité de webmaster tu dois avoir mon email. je reste à ta disposition. Ce qui est important à mes yeux est que notre patrimoine disparait petit à petit et que les sages s'en vont..(les anciens)...Qui racontera notre histoire ? j'habite à Oran et je ne perds aucune occasion pour emmener mes enfants sur la terre de leurs ancêtres. Pour la "mahboula" c'est une honte !!!! - Organisons nous en association et je suis sûr que nous trouverons beaucoup d'appuis de la part de personnes voulant bien faire un dernier geste pour leur ville et région natale !!!!

Noureddine (webmestre Nostalgie)
  • 25. Noureddine (webmestre Nostalgie) | dimanche, 10 Octobre 2010

Je suis partant pour créer une association pour la sauvegarde de nos ksours où de ce qui en reste vu leur dégradation tres avancée, mais avec un peu de volonté tout est possible.
A condition que ces renovations reviennent à des gens qualifiés , ayant vu la rénovation du ksar de Bent El khass, ce fut un gout d'inachevé plutot dirais-je une débacle et à ne pas confier l'oeuvre au premier entrepreneur venu , je suis pret à me lancer corps et âme
Merci HABIB pour votre implication , on en reparlera plus tard de tout ça.
Mes amitiés à vous et à votre frère
PS/Par le passé j'ai crié sur tous les toits pour la renaissance d'El mahboula( source)sans résultat

BEKKA HABIB
  • 26. BEKKA HABIB | dimanche, 10 Octobre 2010

Bonjour frère Noureddine.
Merci pour ta réponse. Effectivement les ksours sont dans un état lamentable. J'ai reçus mon demi-frère il y a trois moi, il est Français et nous l'avions découvert qu'en 2009. (Longue histoire à raconter plus tard). Mais bien que de mère Française, et à 62 ans il a insisté pour venir en Algérie pour marcher sur les pas de Hadj Ali Ben Nacer. Chose faite il est venu, et a visité Stitten pour voir où son père était né. Ce qui est très triste, comme tu le dis si bien, il y a plein de détritus et de bétail. Mais ce qui fait plus mal... C'est que dans la chambre (du moins ce qu'il en reste) ou notre père est né il y avait un ane attaché ! Trop dur à supporter. Mon demi frère me suggéra de créer une association pour la sauvegarde, non seulement du ksar de stitten mais de tous les ksour. A toi de voir...moi je suis disponible quand tu le veux.

Noureddine (webmestre Nostalgie)
  • 27. Noureddine (webmestre Nostalgie) | dimanche, 10 Octobre 2010

Bonjour Habib
Et bienvenue parmi nous
L'histoire de ces ksours est une véritable plaie pour moi , vu leur état déplorable , véritables témoins vivants de notre glorieux passé.
Je ne sais si vous aviez remarqué l'état du ksar de Stitten et bien d'autres ksours jonchés de detritus de toute sorte et servent d'étables pour quelques éleveurs ?
Que dire c'est triste mon ami

BEKKA HABIB
  • 28. BEKKA HABIB | dimanche, 10 Octobre 2010

Bonjour, c'est encore moi. Je fais un tour au ksar de stitten, pas loin de la mosquée (le vielle) se trouve la maison de mon défunt pere Ali ould El Hadbiya. Je suis navréé de trouver le ksar en un triste état ! Je pense que c'est un patrimoine riche en histoire et d'hommes valeureux ! A ce titre, de ce Ksar mon père s'est enrolé dans l'armé en 1930 (je crois) en tant que soldat première classe. de ce Ksar, Ali BEKKA Ben Nacer a fini Chef de bataillon, au grade de commandant et décoré par la haute distinction Française : Chevalier de la légion d'honneur et Officier de la légion d'Honneur. Mis en résidence surveillée à Nouvion (El Ghomri) où je suis né, il a été nommé en 1961 commandant de la force locale à Tiaret. De nombreux anciens Moudjhahidines pourrons, avec mes sincères remerciements, compléter son parcours. Il semblerais que sa mise à l'écart par l'armée Française en 1956 à Maghniya c'est fait suite qu'il a été suspecté d'intelligence avec les Moudjahidines et avoir comploter dans le détournement d'un convoi d'armement. Sans aucune preuve...la seule sanction était son transfert à Nouvion en résidence surveillée et sans aucun commandement ni responsabilité.

BEKKA HABIB
  • 29. BEKKA HABIB | vendredi, 08 Octobre 2010

Bonjour à Ahl Stitten et à tous les géryvillois. Je suis le fils de Hadj Ali Benacer (Ould El Hadbiya). Je souhaiterais trouver quelqu'un bien informé sur l'arbre généalogique de la région. que ce soit du coté de mon grand père Necer ben kouider ou du grand pere maternel cheikh bel Mahi. Bien le bonjour à tous. merci par avance et qu'Allah guide vos pas et votre plume.

djellouli
  • 30. djellouli | samedi, 17 Avril 2010

salutt mr Toumi je voudrais savoir plus de stitten terre de mes grandS pereS et surtout de la tribu de beni zeroual

ziouane
  • 31. ziouane | mercredi, 17 Mars 2010

salut monsieur Noureddine c'est très gentil de ta part.

boukaaza
  • 32. boukaaza | lundi, 26 Octobre 2009

bonjour nourdinne

gacem
  • 33. gacem | jeudi, 02 Juillet 2009

passant quelques jours de mes vacances d'été, dégustant la horra sous l'ombre d'un grand figuier sans sentir la chaleur et la canicule , en sirotant de l'eau fraiche d'une fontaine qui s'appelle ain yacoub dans le berceau de l'altier ksel.le soir , un gouter du café au lait et du matlouaa avec merabab, le soir du couscous et le petit lait.aujourd'hui je ressens que toute la fortune du monde ne peut vous offrir un tel service ....

Noureddine ( webmestre Nostalgie  )
  • 34. Noureddine ( webmestre Nostalgie ) | lundi, 08 Juin 2009

C'est bien d'emporter toutes ces choses qui rappellent notre bled d'antan , ces petites choses tendent elles aussi à disparaitre hélas
Hé bien longue vie à votre "guerba" et "okka"
Pour le figuier no probleme , au printemps prochain incallah on vous selectionnera un beau specimen d'El-ghassoul
Amitiés

neila
  • 35. neila | dimanche, 07 Juin 2009

salut les amis;personne et nourredine je vous jure que j en ai une guerba en france mais je n ai pas de figuier:j ai meme une okka avec du beurre mrabeb.c est sur que notre culture est ancestrale!heureusement qu il ya encore une poignee de gens qui y tiennent.merci a vous deux pour votre amour a notre region.

Noureddine ( webmestre Nostalgie  )
  • 36. Noureddine ( webmestre Nostalgie ) | dimanche, 07 Juin 2009

Bonjour l'amie
Un jour de passage à El Ghassoul , j'étais au vieux ksar quand j'ai vu un grand nombre de femmes toutes portant un haik (voile), j'ai senti une joie indescriptible car toutes ces petites choses tendent à disparaitre
C'est des traditions qui font partie de notre culture ancestrale
Actuellement on est en train de piétiner tout ce qui a trait à notre mode de vie
Gardez l'amie votre guerba bien au frais et si possible au pied d'un figuier si vous en avez
Sinceres salutations

personne
  • 37. personne | samedi, 06 Juin 2009

notre région est si riche des fois je me demandais toujours sans Mr toumi quel sort aurait pu avoir ces vestignes ne serait ce que les sortir du gouffre de l'inexistence.
NB: un petit éclaircissement
le goudron en question est un liquide noir très fort appelé huile de cade gattrane et fabriqué à base de genevrier ar-ar carbonisé il sert à désinfecter et a aromatiser les outres qui ne sont que des peaux de chèvre scéllées et remplies d'eau régulièrement afin de garder leur contenu au frais (nostalgie oblige) j'en ai une

Noureddine ( webmestre Nostalgie  )
  • 38. Noureddine ( webmestre Nostalgie ) | mercredi, 27 Mai 2009

PS/A Gacem
Je vous invite à lire la rubrique consacrée à Aouinet Boubekeur distante de 7 à 8 kms seulement de Stitten , ce petit hameau retrace l'une des plus pages de l'histoire de notre région
Amitiés

Noureddine ( webmestre Nostalgie  )
  • 39. Noureddine ( webmestre Nostalgie ) | mercredi, 27 Mai 2009

Promis l'ami
j'éssayerais de dénicher tout ce qui touche à l'historique de ce charmant petit village tres ancien
Tres interessant votre entretien avec votre grand mère , nos ancetres ont connu la misère mais ils avaient un coeur grand comme ça

GACEM
  • 40. GACEM | mardi, 26 Mai 2009

Si NOUREDINE,si vous avez du temps , ne ménagez aucun éffort ,pour nous offrir une fois de plus ,l'histoire de stitten depuis sa première pièrre posée et par qui fut bati et par qui était aussi peuplé . MERCI D'AVANCE

gacem
  • 41. gacem | jeudi, 21 Mai 2009

merci de mon coeur si nourredine , une fois je me rappelle accompagné de ma grande mère en promenant dans les ruelles de sttiten , avec une immense joie et fierté quant J AI VU L ANCIEN KSAR ET PUIS JE REVIENS DE DIRE A MA GRANDE POURQUOI CES DEUX OU TROIS CIMETIERES EST CE STTITEN FAITE UNIQUEMENT pour l'utime adieu et l'enterrement , ma grande me repond la vie est difficile ici mais la terre tellement très vaste mais très étroite quant nous voulons partir pour le dernier retour il y a que sttiten qui nous trionphe.

AMINE
  • 42. AMINE | dimanche, 29 Juin 2008

Merci Mr Toumi à ces photos seulement une remarquee que STITTEN avec deux "TT" mes saluts dstg.

CHANBI Hamza
  • 43. CHANBI Hamza | jeudi, 27 Mars 2008

Bj, je te remercie infiniment pour ce grand travail pardon ouverage et que le Bon Dieu te protège.

dahmani  neila
  • 44. dahmani neila | mercredi, 12 Mars 2008

merci frere noureddine tu m as transportee a stiten ,j ai revu des endroits où j ai ete l an dernier.sidi said lakhdar c etait un arriere arriere gd pere de ma grand-mere paternelle,on y va chaque ete on fait un sacrifice ,on fait un repas pour les gens des environs on y passe la journee.merc pour cet apres midi a stiten.Dieu te protege.

dahmani  neila
  • 45. dahmani neila | lundi, 11 Février 2008

Merci mer Toumi pour cette belle balade a Stiten .terre natale de mon pere.et mon mari,Dieu vous garde pour tout ce que vous faite,vous nous donner l occasion de voyager sans se deplacer,et cela en prennant sur votre temps ça prouve que vous aimez votre pays.Dieu fait que les gens comme vous soient nombreux; nous en avons besoin.merci.

TOUMI .N
  • 46. TOUMI .N | samedi, 02 Février 2008

Merci Belaid quoique je n'ai pas encore terminé cette rubrique et ce par manque de temps

belaid
  • 47. belaid | samedi, 02 Février 2008

bravo mr toumi travail remaquable ,merci pour tous.

BENHAMZA HS
  • 48. BENHAMZA HS | mercredi, 05 Décembre 2007

TRISTE JOURNEE CELLE D'AUJOURD'HUI CAR A 11 H30 DU MATIN EST DECEDE MON ONCLE, LE DERNIER KAÏD DE STITEN FEU SEDDIKI HADJ ALI QUE DIEU AI SON AME ET LUI ACCORDE SA MISERICORDE.

taha
  • 49. taha | mercredi, 14 Novembre 2007

Comment te dire, un jour je recevais des tantes elles voulaient apporter plein de choses mais je leur ai dit que nous avions tout.
Elles ont eu l'occasion de tout faire, du pain cuit sur le kanoun, etc... seul manquait l'ambiance les lieux n'étaient pas les même et la "saveur" non plus
Le même dhan mrabab n'est pas consommé, les enfants disent ce n'est pas la même chose. Il manque "le petit plus" qui change tout. Il faut le vivre pour comprendre... Mais nostalgie mais pas de regret un

taha
  • 50. taha | mardi, 13 Novembre 2007

khassna nkharjou maârouf ya si Noureddine rak msarah ya khouya ( tamrat).

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire

×