RETOUR SUR MES SOUVENIRS

 

 

RETOUR SUR MES SOUVENIRS

L'OMBRE DU PETIT PRINCE

                                                           L'ombre du petit prince et son regard bouleversant, de si Larbi et de si Bouamama et tant d'autres
                                                           visages humbles connus planait sur ces lieux tant aimés
                                                           J'ai vu de loin les campements de si Larbi et de si Bouamama en ce jour béni du ramadan c'est
                                                           toujours pour moi un soulagement de voir leurs campements encore en place, ce sont des veilleurs 
                                                           Moi qui croyais que s'en était fini avec les prédateurs je me suis lourdement trompé car
                                                           d'autres nouvelles et immenses surfaces de terres ont été attribuées à de nouveaux arrivants 
                                                           Les braconniers du golfe paradent encore dans les lieux insouciants
                                                           Terrible en parcourant les lieux tout n'est que désolation en ce milieu de printemps, aucune
                                                           plane verte n'est visible si ce n'est quelques rares tamaris et genets tels de vaillants guerriers dans un champ
                                                           de bataille, d'autres ont rendu l'âme non sans honneur, même phénomène du côté de Larouia qui en plusieurs
                                                           endroits n'est devenue qu'un torrent de boue et ce depuis la venue de ces prédateurs sans compter l'envasement
                                                           de ce barrage un point que j'ai toujours soulevé
                                                           La nature est triste, terriblement triste sur ces contrées, mais ne dit-on pas que le phénix renaît toujours de ses
                                                           cendres et comme disait à juste titre le fameux Théodore Monod:
                                                 
          ​"Je fais partie de la race humaine et pourtant je dis : qu'importe si l'homme disparaît du globe.Il l'aura bien mérité !
                                                            Sa folie actuelle est telle, tant de stupidités et d'imprudence ! Il existera toujours des relais dans la nature.
                                                            Dans l'évolution biologique, si une branche disparaît, elle est relayée par une autre.
                                                            La nature et les animaux existaient avant nous sans avoir à supporter notre rapacité.Et l'évolution peut dessiner un
                                                            cercle, lequel se refermera sur les origines neuves, c'est à dire préhistoriques.
"

                                                                              NB/ La photo du petit prince en haut de page et celle de si Bouamama (autour d'un verre de
                                                                              thé avec son enfant) ont été primées à l'étranger, l'honneur leur revient  

                                                                                                                           Par Noureddine Toumi
                                                                                                                                     Le dimanche 03 mai 2020
    

                                                              

 

                                                                   Le présent album comprend 100 photos au format Ultra Grand Angle   
 
                                    Photos prises le 29 avril et 1 et 3  mai 2020, à part les photos 
                                 du pettt prince si larbi et si Bouamama prises à des dates antérieures 
               Cliquez sur la touche f 11 de votre clavier pour écouter la musique d'accompagnement
                 NB/ Branchez vos enceintes acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement
 
 
 
 
 
 

 

 

Commentaires (5)

Abdelhamid Bessaih - Sur : RETOUR SUR MES SOUVENIRS
  • 1. Abdelhamid Bessaih - Sur : RETOUR SUR MES SOUVENIRS | samedi, 09 mai 2020
Bonjour Noureddine,
La nature est toujours spectaculaire et surprenante même avec peu ou pas de végétation et du sable à perte de vue. J'ai bien vu aussi ces gara sculptées en créatures serrées les unes contre les autres comme pour une contemplation et ces tête têtes de dromadaires levées fièrement vers le ciel. Fantastiques et éphémères puisque les vents et l'érosion continuent de les dissoudre. Comme tu le dis si bien, la nature parle mais l'homme ne l'écoute. Hormis ces merveilleux nomades qui bravent toutes les calamités pour vivre dans et avec cette nature qu'ils aiment et qui semble bien leurs rendre puisque comme tu la remarqué de loin, leurs campements sont toujours là et présagent des jours meilleurs. Ce petit prince magnifique "que tu n'as plus recroisé je crois" représente la relève.
Le problème de l'eau est le problème majeur pour nos nomades et fellah. L'arrivée "des prédateurs" comme tu dis est un mal nécessaire, car le pays est immense et il faut le structurer pour mieux la travailler, l'irriguer, la gérer et la protéger. Le développement agricole est à ce prix pour subvenir aux besoins grandissants de la population et aussi exporter pour aider l'économie. Tout cela peut se faire par des privés ou des coopératives, mais l'état doit instaurer des des lois et des orientations, tandis que le ministère de l'agriculture doit élaborer une stratégie efficace de développent et de productions diversifiées.
Merci pour le partage et saha ftourek
Abdelhamid
Noureddine -  Sur : RETOUR SUR MES SOUVENIRS
  • 2. Noureddine - Sur : RETOUR SUR MES SOUVENIRS | samedi, 09 mai 2020
Quand les gens de Brezina se réveilleront ils n'auront pas assez de larmes pour pleur et surtout pas d'eau pour étancher leur soif ,regarder et cliquer sur "votre lien" ci dessous
Votre lien
Raymond -  Sur : RETOUR SUR MES SOUVENIRS
  • 3. Raymond - Sur : RETOUR SUR MES SOUVENIRS | samedi, 09 mai 2020
Je voudrais être optimiste ! Est ce que les Projets entrevus ne pourrais pas être respectueux de cette nature et des éleveurs qui la parcourt encore, faire participer les gens du pays et pourquoi pas apporter des emplois et donner à cet univers un supplément de vie .. de beauté ?.
Georges Salemme -  Sur : RETOUR SUR MES SOUVENIRS
  • 4. Georges Salemme - Sur : RETOUR SUR MES SOUVENIRS | vendredi, 08 mai 2020
J’ai beaucoup apprécié "retour sur mes souvenirs" de très belles prises de vues .mais que veulent-ils faire de toute cette étendue de terre les investisseurs ? je pense qu’ils ne vont pas tout massacrer et polluer toute cette belle région.

Je vous dis à bientôt , sincères amitiés

Georges
Noureddine -  Sur : RETOUR SUR MES SOUVENIRS
  • 5. Noureddine - Sur : RETOUR SUR MES SOUVENIRS | lundi, 04 mai 2020
C'est toujours urne course contre la montre pour prendre ces clichés confinement oblige en plus du ramadan, sans compter d'autres aléas qui peuvent surgir tel l'ensablement de mon véhicule aujourd'hui et comme je le disais plus haut ainsi est le désert c'est à prendre ou à laisser et j'en suis toujours preneur
Amitiés

Ajouter un commentaire

×