LE KSAR DE BENT EL-KHASS

 

                                                                                                                                  Ksar Bent El-khass

 

SUR LES TRACES

  D'Embarka BENT EL-KHASS    

 

   


Me voilà de retour une fois de plus sur cette magnifique route du Sud pleine de vestiges ; mon itinéraire a été cette fois

ci sur les « traces de Bent El-Khass » la fameuse guerrière , arrivé sur les lieux je fus frapper par la beauté de son ksar

niché sur un petit versant loin de tout regardaussi lorsque j’ai pris la peine de me reposer dans une des pièces du ksar       ksar Bent El-khass

et ce après tant d’émotions je vous jure que j’ai ressenti une paix  intérieure que je n’ai jamais connu auparavant  , avant

d’en arriver là j'ai été voir « gouirates Bent El-Khass » si majestueusement   élevées  dans le ciel dans un décor

féerique et fascinant d’une rare beauté , on se sent  de la taille d’une fourmi devant ces « goor » qui culminent à une

soixantaine de mètres dans le ciel où seuls les rapaces y règnent en maitres des lieux , je fus tellement ébloui par cette

"gara"   et retrouvais tout mon moi à travers ce silence , ces plaines semi désertiques à perte de vue , et ces vallons   

accidentés et comme dans un rêve me parvenaient le hennissement des chevaux , et les  chuchotements de femmes

qui peuplaient cet endroit magnifique , je ne fus éveiller de ma torpeur que lorsque je repris ma route vers

Sid El-Hadj Eddine que j’ai décrit auparavant dans une rubrique.une petite pensée aussi aux humbles habitants de

 Ain Laamara si simples et hospitaliers  malgré leur dénuement total , ainsi qu’à  Si larbi de Sid El-Hadj Eddine

pour son hospitalité légendaire.

Dieu merci il y a encore des hommes

 

 

 
                                                                                                      TOUMI Nour-eddine

                                                                                                        Mercredi  07 Septembre 2007     

           


                                                                                                 
LA LEGENDE DE BENT EL-KHASS

  D’après les récits populaires historiques et légendaires de la région Bent EL-Khass était la fille d’un   sultan de tribu femme du sudqui  habitait autrefois dans la région de Brezina ; celui-ci devenu vieux incapable de gérer les  affaires de sa tribu, il laissa le pouvoir à sa fille ( Mebarka Bent EL-Khass ) qui a pu régner avec une grande  intelligence  et sagesse ;On lui attribua la fondation d’un ksar à Ain EL-Amara tout prés de Brezina ainsi qu’une citadelle sur la fameuse gara avec un système de défense que personne ne peut y arriver ; une seguia qui part de Ain El Amara pour l’irrigation des terres fertiles d’oum EL May ; et une a époque très proche nos grands parents trouvaient quelques segments de la seguia ; actuellement le ksar et la citadelle sont les seuls témoins matériels pour approuver la vérité historique de cette légende.   

 A QUELLE EPOQUE PEUT-ON SITUER CETTE HISTOIRE 

En réalité il n’existe aucune étude de synthèse sur ce sujet cependant il y a  certain nombre de

documents de base faits par des explorateurs français permettant de se faire une idée.
On raporte que Bent EL-Khass est la fille d’un roi de la tribu de Béni Ameur et qui vivait au

15 ème siècle sans citer aucune source bibliographique comme référence d’autre part les récits populaires

nous ont conservés que Bent El khass vivait a l’époque du sultan noir qui est le sultan mérinide Abou El Hassan né en

1288 mort en 1348

 

 

L'HISTOIRE DE BENT EL-KHASS ET LE SULTAN NOIR           

Un jour le sultan noir était informé par son conseiller ou son médecin qu’une femme d’une beauté           

extraordinaire commande une forte tribu dans la région (dite actuellement Brezina) ; alors il décida                         

d’aller demander la main de cette femme.

La fameuse histoire entre Bent El khass et le Sultan noir est restée gravée dans la mémoire de nos         ksar Bent El-khass     

ancêtres et transmise oralement de père en fils durant des siècles ; et seuls quelques explorateurs

français ont publié des passages sur ce sujet. H. Le Roux a mentionné dans son livre (au Sahara)

« …le sultan noir leva ses tentes prés de sa citadelle (gara) et dit a ses cavaliers allons trouver cette

femme et envoya devant lui des chanteurs pour déclamer des vers à l’honneur de leur sultan

- Bent El khass interroge les cavaliers si il ignore ses exploits - Ils te diront qu’il est toujours monté

sur un cheval rapide et couvert de cicatrices
- Son fer perce les burnous le héros n’a point d’abri contre sa lance
- Bent El khass écouta les chanteurs et quand ils eurent fini leur poèmes elle répondit
_ J’ai pour demeure daya, une citadelle avec de l’eau où je puise quand je veux
- Ma forteresse est élevée ; les aigles eux - même n’y peuvent atteindre
- Si une injustice me vise je n’en souffrirai pas.
Par la suite le sultan envoya deux vizirs au pied du gara pour présenter les cadeaux du sultan.
bent El khass notre sultan a apporté pour toi dix négresses nées le même jour portant des présents

innombrables et de valeur inestimable Bent El khass répondit aux vizirs ; dites ceci à votre sultan :
- La quenouille de mes femmes me suffit à me vêtir. »
Quand le sultan connut la réponse de Bent El khass il se met en colère la citadelle fut assiégée par les

cavaliers du sultan qui compte la prendre par le manque d’eau ; une semaine s’écoula ; les femmes Bent

El khass lui disaient qu’il n’y a pas d’eau suffisante pour tenir plus qu’une journée et comme Bent El khass

était sage et intelligente ; elle ordonna à ses femmes de laver le linge avec le peu d’eau qui vous reste et

étendez –les au vu des cavaliers du sultan ; le jour même le sultan noir aperçut le linge étendu au soleil ;

trompé par la ruse de guerre en croyant qu’elle a de l’eau en abondance. Le sultan leva le siège et s’en va

avec toute son armée ; et grâce à cette ruse Bent El khass a pu s’en sortir de cet état de siége en sacrifiant

les dernières gouttes d’eau . 

 

 

 

MISE A JOUR DE LA RUBRIQUE ( LE 16/09/2007 )

 Elle émane d’un « Meddah « du nom de Mohamed Ben el mokhtar contée à un colonel Français venu en explorations dans la région du sud ça se passe au milieu du 18 eme siècle
                                                      TOUMI Noureddine   

 

Quiconque a un peu voyagé dans les ksours de la provence
d’Oran connaît de réputation cette poétique figure saharienne. Qui était-ce que Bent-el-Khas’s’ ? A quelle époque vivait-elle ? — Que nous importe, et que gagnerions-nous, d’ailleurs, à pénétrer certains mystères qui nous arrivent par la tradition ?Ne fouillons pas trop les légendes, dans la crainte de les dépoétiser ; laissons la Vérité , c’est qu’elle appartenait à la tribu des Bnî-A’mer, et qu’elle abitait une de ces, immenses gour (plateaux) qui se dressent sur la rive gauche de l’ouâd Seggar, à quelques kilomètres au sud du qs’eur de Brîzîna. Que cela nous suffise, et écoutons le meddâh’.

Moh’ammed-ben-el-Mokhtar nous montre d’abord sur la gâra ces ruines, désertes aujourd’hui, animées autrefois par la
ravissante Embarka, dont la beauté était si parfaite, que, jour et nuit, la gâra retentissait des plaintes et s’humectait des larmes des nombreux ma’chouqîn (adorateurs) de la trop cruelle fille d’El-Khass. Nous voyons ensuite un puissant sultan du R’arb (Occident), qui, ayant entendu vanter les charmes d’Embarka , vient, suivi de nombreux chameaux chargés de présents du plus grand prix, pour lui faire accepter son amour. Mais Embarka, en sa double qualité de fille indépendante et majeure , veut choisir celui auquel elle liera sa destinée ; elle rejette donc l’amour et les présents du sultan. Ce souverain, très-entêté, venu de très-loin , et blessé dans son amour-propre, jure de prendre par la force ce qu’on refuse à sa passion ; il fera le siège de l’impitoyable Embarka , et il cherchera à la réduire par la soif. Il prend ses dispositions pour entourer la gâra d’un cordon de serviteurs dévoués et
de ses meilleurs cavaliers.

 

Embarka, pensait le sultan, ne saurait tenir longtemps sur son sablonneux et aride plateau, qui ne boit que les eaux du ciel. Mais il a affaire à une fille de ressources et capable de lui en remontrer en matière de ruses.

L’amoureux R’arbî, confiant dans la valeur de ses dispositions stratégiques, attend tous les jours la députation qui, selon lui, doit arriver, la langue pendante, pour traiter de la capitulation , d’Embarka. Il fait ce calcul, qui prouve que l’amour lui laisse l’esprit assez libre, c’est que s’emparer d’Embarka par là force est tout profit, puisque cette capture le dispense de lui offrir ses présents ; et il se frotte les mains de la détermination qu’il a prise d’assiéger la maîtresse de la gâra. Mais, ô stupéfaction ! ô fureur ! au moment où il croit toucher au terme de son attente , il s’aperçoit avec effroi que les femmes d’Embarka étendent le linge de toute une année au moins pour le faire sécher au soleil.
Désespérant de prendre par la soif une femme qui a assez d’eau pour laver sa lessive, le sultan, confus, lève le siège et retourne dans l’Ouest, sans s’être douté un seul instant que cette lessive , qui a mis la citerne à sec, n’est qu’une ruse d’Embarka.
Ben-el-Mokhtar paraît en avoir encore beaucoup à dire sur Embarka ; mais, comme il est fort tard déjà, que la marche du
lendemain est longue et difficile, le colonel se lève, et, au grand regret d’A’mrân et de l’improvisateur, nous en faisons autant et nous allons nous coucher…
                            

 

MON HUMBLE HOMMAGE A BENT EL-KHASS  

 le Ksar vu avec mon appareil photos

 

 
 

Commentaires (28)

Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS
  • 1. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS | jeudi, 28 Juillet 2016
Bonjour
C'est vrai que ce matin le diaporama n'était pas visible (problème émanant de l'hebergeur), à présent les photos sont visibles
Bonne journée
DEMOURON  -  Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS
  • 2. DEMOURON - Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS (site web) | jeudi, 28 Juillet 2016
Bonjour Noureddine,
Merci pour cette belle histoire. Légende ou réalité, qu'importe puisqu'elle a traversé les siècles et qu'elle est toujours présente dans vos mémoires. J'ai toujours aimé les contes et légendes, celle-ci vient enrichir celles qui ont bercées mon enfance.
Mais c'est dommage, je n'avais pas accès aux photos.
Toutes mes félicitations pour votre site.
Amitiés,
Mijo
PONSOT Danièle -  Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS
  • 3. PONSOT Danièle - Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS | vendredi, 13 Février 2015
Quelle merveilleuse figure féminine que celle d'Embarka Bent El Khass! Merci pour les photos, je comprends que vous ayez envie de voir ce site splendide préservé! On en redemande...
Hortense  -  Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS
  • 4. Hortense - Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS | lundi, 21 Juillet 2014
Salam,
A force de montrer des photos et avec détails ,de parler de ces trésors cachés certains ou plusieurs meme pourraient débarquer dans la région pour voir de
leurs propres yeux.
En effet on comprend que vous faites de la promotion pour la région alors qu'en
lisant l'une de vos réponses vous semblez carrément contre toute "venue" de peur
que ces lieux préservés jusqu' là ,subissent une "défiguration" par qqs vandales.
Je vous comprends aisément .
Par l'absence de l'état qui avec des moyens aurait pu assurer la protection de ces lieux,alors laissez les ignorés.
J'ai aimé cette jeune fille qui vaut qqs millions d'algériens des dernières générations(je sais que je m'attire la foudre,mais j'assume).
Son ksar est une perle au milieu d'une immensité muette,mais pesante.
Encore Merci Mr Noureddine.
Yur  -  Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS
  • 5. Yur - Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS | dimanche, 30 Décembre 2012
"Je ne suis pas de ceux dont la foi n'est que terreur du jugement, dont la prière n'est que prosternation . Ma façon de prier aussi ? je contemple une rose, je contemple les étoiles, je m'émerveille de la beauté de la Création, de la perfection de son agencement, de l'homme la plus belle œuvre du Créateur, de son cerveau assoiffé de connaissance, de son cœur assoiffé d'amour, de ses sens, tous ses sens éveillés ou comblés" .
Encore là !! et encore une citation de l'auteur de "Samarcande" A.Maalouf , mais cette fois-ci, c'est ce petit Grand royaume de votre pays du silence, hantant mon esprit ... qui me la rappela !!
En vous présentant mes meilleurs vœux pour l'année 2013 .
Yur .
Yur  -  Sur :  LE KSAR DE BENT EL KHASS
  • 6. Yur - Sur : LE KSAR DE BENT EL KHASS | samedi, 29 Décembre 2012
Encore une fois, qu'elle était belle mon image du Mont Des Ksour !! et cette fois-ci, c'est la réalité que j'ai vécue hier lors d'une promenade qui par hasard m'a guidée vers le Ksar de cette Mbarka, qui m'a exprimé d'elle même la grande beauté de ces lieux !!
Je vous salue Mr Toumi et vous habitants de ces lieux !!
alfredo
  • 7. alfredo | lundi, 20 Août 2012
j'aime bien que le monde connaisse l'histoire de cette femme qui a laissé ses traces ds le monde désertique
et là où elle va elle fait un puits au bord des dunes parmi ses puits un dans notre terre à zouia tahtania taghit comme aussi dans la région de timmimoune et il y à beaucoup de récits, j'aime bien connaitre la cousine de cheikh dyabe
Yurilali  --  Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS
  • 8. Yurilali -- Sur : LE KSAR DE BENT EL-KHASS | mardi, 05 Juin 2012
C'est une belle histoire ! J'aimerais tant visiter le ksar de cette Mbarka , surtout pour rendre hommage à cette guerrière qui grâce à son ingéniosité , continue de faire parler d'elle . Et aussi pour vivre ces moments , que vous décriviez si bien , ces moments de quiétude et de paix qu'on connait dans ces lieux magiques , qui vous transportent dans des rêves fantastiques ...
Nour eddine ( webmestre Nostalgie )  -  sur : Le ksar de Bent El khass
  • 9. Nour eddine ( webmestre Nostalgie ) - sur : Le ksar de Bent El khass | mercredi, 14 Décembre 2011
Bonjour Laurence
Embarka Bent El khass est une légende vivante et quelques vestiges l'attestent dont un ancien
ksar juste à côté d'Aine laâmara ( Brezina ) Algerie en plus d'une sorte de citadelle du côté aussi de Brezina, dont ne subsistent que quelques pans de murs
On lui attribue aussi un magnifique ksar près d'El Golea , mais c'est du côté de notre région qu'elle a passé la majeure partie de sa vie
La légende rapporte qu'elle portait une couronne d'épis dorés sur la tête lorsqu'elle habitait les gour( Brezina )
Amitiés
Verant Laurence  -  sur : Ksar de Bent El khass
  • 10. Verant Laurence - sur : Ksar de Bent El khass | mardi, 13 Décembre 2011
Bonjour, bravo pour votre site! Je suis conteuse, en France. J'ai trouvé l'histoire de Embarka Bent El Khass dans un livre de contes, et je découvre qu'il ne s'agit pas d'un simple conte mais d'une légende ! Merci pour ces belles photos.
hassiba
  • 11. hassiba | dimanche, 13 Juin 2010
Bonjour,
Je vous remercie monsieur pour ce site merveilleux et pour la decouverte de Bent Elkhass, et je me suis permise de m'inspirer de ce que vous avez publier sur cette fameuse femme pour écrire un petit poème intitulé " sur les traces de bent elkhass" publié sur le site de poésie jopoeme. Merci infiniment
cheikhbekkara
  • 12. cheikhbekkara | vendredi, 30 Mai 2008
salam
cher Noureddine je crois qu'un realisateur Algerien (j'ai oublié le Nom) essaye de faire un Film de Bent elkhass et Kaida Hlima j'ai vu ça dans un quotidien
sadli
  • 13. sadli | dimanche, 25 Mai 2008
السلام عليكم
نشكر صاحب الموقع شكرا جزيلا
والمعلقين على هذه المادة
كما ندعو الباحثين إلى المزيد من البحث عن حقيقة كليوبترا المنطقة
(بنت الخص
أخوكم : عبد الرحمن صعدلي بريزينة
nini
  • 14. nini | mercredi, 14 Novembre 2007
la aussi Taha je veux bien comprendre ,mais pas tout a fait d'accord:je ne suis pas interessee par le rassemblement d'une grosse foule ,j'ai egalement un cote sauvage et j'aime une certaine solitude ,mais je ne me vois pas visiter ces jolis coins devoiles par Toumi,sans me signaler a ce dernier ou a Berzinia entre autres si la rencontre ne s'avere pas enrichissante ok ,,si on ne peut pas me rencontrer ,ok auss!,j'aviserais !!donc ,contre un gros rassemblement ,mais pour un cafe avec eux!
taha
  • 15. taha | mercredi, 14 Novembre 2007
Je pense que la seule manière de sauvegarder un site est qu'il puisse garder sa magnificence loin de la foule et que les curieux ne viennent pas s'y perdre car le site sera perdu (respect de l'environnement au sens général).
J'ai eu l'occasion de voyager et à chaque fois qu'un lieu devient une curiosité pour plusieurs gens, il n'est plus resecté et bonjour les dégats. Ceci est mon avis et cela s'est à chaque fois prouvé. Ceci étant, il ne me parait pas judicieux d'organiser des retrouvailles à plusieurs, il faut des affinités et surtout pas s'imposer les uns aux autres( même si "hospitalité oblige : j'aime être à mon aise et pas faire semblant.
Je suis du genre solitaire et reste en réserve car je ne viens pas souvent à ElBayadh.
Il faut par contre fixer des règles avant d'organiser le moindre événement, à vous de voir et surtout rester vigilent quant à la contagion puis à la dénaturation du site si tout le monde copie pour faire comme.
nini
  • 16. nini | mardi, 13 Novembre 2007
je comprends Toumi .n ,le sentiment qui vous anime,mais vous nous avez donnez a tous faim de ces jolis espaces,au risque de vous decevoir,je ne sais pas quand mais moi,qui voyage beaucoup ,je VEUX voir ca de pres;je chausserais des mocassins indiens et ne piperais pas un mot!quoi!une petite souris c'est rien!vous me faites penser a moi:je suis en contact avec mon cousin et,ma seule question qui revient souvent est:"dis H,ya pas l'electricite HEIN ?".il me repond toujours que non.je ne veux pas que l'on pietine les lieux de mon enfance et le gourbi de ma grand-mere !egoiste moi ?parfois!un cafe a bent-el -khass,je fais les merveilles! bisous!++++
TOUMI.N
  • 17. TOUMI.N | dimanche, 11 Novembre 2007
Bonsoir l'amie
Sincèrement j'aime faire ce pèlerinage à cette citadelle en solo ; car pour moi ce lieu est un endroit de recueillement et de méditation , j'ai horreur de ces trucs protocolaires et écoutez chère amie la dernière fois je vous ai dit que la route est impraticable je préfère qu'elle reste en cet état car à ma dernière visite aux gorr de bent el khass j'ai vu des trucs pas beaux à voir ,cette citadelle moi je la veux inviolable et silencieuse exactement comme les cimetières apaches je n'aime pas du tout qu'on perturbe ces endroits de silence et n'aime pas que des nuées y viennent violer cette magnifique citadelle
Peut être diriez vous que je suis égoïste , je le suis pour bent belkhass et en plus j'en suis jaloux et le jour où l'on viendra perturber cette belle immensité silencieuse je n'y retournerais plus jamais ça je vous le jure.
c'est comme ça que je l'aime cette gara .
A BIENTÔT L'AMIE
berzinia
  • 18. berzinia | dimanche, 11 Novembre 2007
Ah ou étiez vous Mr Toumi les retrouvailles de nos amis internautes et nostalgiques se feront un jour inchaallah aux alentours de la citadelle de Bent Elkhass sur la mer de sable que vous venez de nous montrer en photo le coucher de soleil c'est vraimet agréable
Le festival de Betelkhass se tiendra cette année inchaallah avec ousans le consentemet des autorités
jawal
  • 19. jawal | samedi, 10 Novembre 2007
bravo mr toumi un travail remarquable et ce n'est surement que le debut j'en suis certain parceque l'appetit vient en mangeant. de tout mon coeur bon courage et merci
taha
  • 20. taha | jeudi, 08 Novembre 2007
CHAPEAU BAS RIEN A AJOUTER !!!!
Le zoom ajoute bien plus à cette immensité...
khadra-lo
  • 21. khadra-lo | mercredi, 26 Septembre 2007
promis,je serais trop contente de participer a ce que tu fais!ce que tu fais avec tous ces differents sujets est superbe:je ne me lasse pas de regarder ,lire!
TOUMI.N
  • 22. TOUMI.N | samedi, 22 Septembre 2007
Comme vs l'aviez si bien décrit "trésors à l'état brut " c'est en quelque sorte un musée à ciel ouvert
La maquette au musée du louvre est identifiée sous ( tables Brézina algérie.) La source est de notre amie Berzinia
Tu m'en donneras des nouvelles
khadra-lo
  • 23. khadra-lo | samedi, 22 Septembre 2007
incroyables!ces photos!je dois retourner a Paris pour mon travail 3jours,apres l'Aid et je prendrais (sauf si c est interdit ) des photos de la maquette du louvre! merci Toumi de nous remettre les pieds sur terre :on se rend compte que chez nous il ya des tresors a l etat brut!
khadra-lo
  • 24. khadra-lo | vendredi, 21 Septembre 2007
fabuleux!c est trop beau!merci Toumi,!bonjour berzinia,vous avez tous de la chance de vivre pres d un lieu aussi feerique!
berzinia
  • 25. berzinia | jeudi, 20 Septembre 2007
d'après nos grands mères oui bien sur elle était mariée et elle avait un unique garçon bahloul et fainéant une fois tellemnt elle était déçu par le comportement de son fils elle a voulu s'en débarrasser en disant le fameux dicton ((داري خالية و لا ولدي جايح)
berzinia
  • 26. berzinia | lundi, 17 Septembre 2007
quand j'étais petite une vieille dame m'a raconté un petit passage qu'il m'est difficile de joindre ses bouts peut etre que Mr BOUZID en sait quelque chose
alors une fois elle buvait du petit lait dont l'eau surmontait dans la buvette elle refusait de le donner a son père
et une fois c'était le contraire elle refusait de le donner à son mari
bentelkhass explique d'une façon convainquate son geste
c'est ce que j'ai oublié
BERZINIA
  • 27. BERZINIA | samedi, 15 Septembre 2007
MERCI MERCI AUTANT DE FOIS QUE LA SPLENDEUR DU CHEF D'OEUVRE QUE VOUS VENEZ DE Réaliser
vous m'avez fait revenir sur mes pas il y a bien longtemps en traverssant cette magnifique plaine je ne fesais que pousser des soupirs des cris muets venez voir avec moi ou etes vous hommes et femmes de ce patelin je ne savais pas à l'époque que parmis ouled El-bled il y a un certain TOUMI NOURREDIONE encore merci infiniment
pour admirer cette femme qui 'est pas du tout une légende à mon avis il faudrai visiter
LAMINE
  • 28. LAMINE | mercredi, 12 Septembre 2007
Je me soviens jadis des récits de ma grandmère au sujet de Bent el Khass; et j'ai toujours souhaité savoir plus de cette légende, et voila cher noureddine que tu nous informes davantage sur cette princesse.Une femme de cette Oumma qui réflète le role imporant que jouait la femme musulmane , un exemple pour les femmes d'aujourd'hui.merci aussi pour les photos.

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire

×