AOUINET ZIANE

 


 

AOUINET ZIANE

 

 

   C’est au sortir des berges d’un oued à sec prenant racine à khneg aouinet
    Ziane et à travers de petites gorges ravinées encastrées entre de petites
    falaises et anfractuosités rocheuses qu’apparut la source de mes convoitises
    drapée entre les myrtes et rosiers roses comme pour se voiler à tout regard
    indiscret.
    Son eau miroite sous un magnifique soleil de fin d’été et dont les rayons
    épars glissent entre les trembles argentés.
    Une véritable Amazonie miniature et un véritable écosystème ont pris
    naissance autour de cette source.
    En un mélodieux tango  les rosiers roses et dzira s’effleurent et se dandinent
   au gré du vent.

Quelques colombes et tourterelles se querellent et battent de l’aile autour de quelques points d'eau
De toute part fusent les coassements rauques des crapauds en une plainte sans fin.
Arbrisseaux , trembles argentés en plus de quelques rares oliviers de bohème se sont livrés
un rude combat pour se frayer une place de choix au milieu de l'oued , finalement ce sont
les rosiers roses qui règnent en maitres ne laissant aux autres le choix que de pousser sur les
berges fragiles de l'oued

Les feuilles des cognassiers et autres pruniers et poiriers d'un verger délaissé ont pris déjà cette
couleur mordorée attendant d'entrer dans une profonde léthargie
Vision irréelle pour moi que celles de ces petites filles battant le souf ( laine de brebis ) sur les bords
de l’oued.
Au-delà de l’oued sur un petit versant de pierres rousses éparses et écrasées de soleil sont visibles
les restes d’un tout petit ksar dont ne subsistent que quelques pierres ayant un air d’abandon
et d’infinie tristesse

Au loin de cet horizon sans fin embrumé de vapeurs bleues claires se dresse la silhouette
imperturbable de djebel Leguebar.
Véritable aire de repos aouinet Ziane servait par le passé de relais aux diligences pour
l’acheminement du courrier vers les localités avoisinantes et plus au sud , malheureu-
-sement aucun vestige n’a été épargné.   
Et comme en apothéose sur ces magnifiques contrées de paix et de sérénité le jour va
bientôt s’éteindre et la nature va se parer des plus belles splendeurs du soleil couchant

                                                                                               Par Noureddine Toumi
                                                                                                                   Le mercredi 25 Septembre 2013

 

                                                                  

                                                      AOUINET ZIANE VUE AVEC MON APPAREIL PHOTOS

                                   ( cliquez sur la touche F 11 de votre clavier pour visualiser les photos en plein écran )

 


Commentaires (1)

Yur  -  Sur : AOUINET ZIANE
  • 1. Yur - Sur : AOUINET ZIANE | mercredi, 25 Septembre 2013

Grande quiétude, à travers cette ballade automnale sur vos contrées magiques ... oui magiques !! car lorsqu'on longe la nationale ou autres routes bitumées, rien de tel ne vient vous saluer ... tout comme le joyau de BentElKhess, enfuit où personne ne peut le trouver ... et par cette musique aussi ...

Ajouter un commentaire