LE SITE DE LAROUIA (suite)

LE SITE DE LAROUIA

 

   C’est dans un décor âpre et sans fin que se situe le barrage de larouia, c’est ici que
   
viennent s'engouffrer les eaux pluviales des oueds en crue, la capacité de stockage
  
est de 124 Millions de m 3 ,on y a même introduit du poisson dont la réussite est
   
totale quelques spécimens sont d’une taille hallucinante, un superbe pont de plus
   
de 9OO m surplombe le site 
   Lors de la grande crue de 2008 le volume a dépassé ses capacités de stockage allant
   
jusqu’à contraindre quelques nomades pasteurs qui campaient aux alentours avec
   
leur bétail à plier leurs kheimas, la flore est représentée surtout par le methnane
   
et par quelques très rares térébinthes, superbe plante qu’est le methnane qui résiste
   
aux aleas climatiquues les plus rudes, la faune a été completement décimée en raison

du braconnage, l’aroui qui peuplait ces platitudes par le passé a quasiment disparu tout comme le fouette queue qu’on
ne retrouve qu’en de rares endroits, on assiste surtout ces derniers temps à la prolifération du rat des sables

Les Français ont appelé ce col la porte du désert et ce lors  de l'incursion du colonel Géry en 1845 sur le ksar de
Brezina qui se trouve à une dizaine de kilomètre de ces lieux
Sur les lieux on dit qu’il y avait une mer il y a des milliers d’années de cela comme en témoignent ces
dépôts de galets qu’on retrouve en grande quantité et quelques récifs qui sont d'une ressemblance
frappante avec ceux qu'on retrouve en surface et en fond de mer, on y trouve aussi non loin du site quelques
traces de dinosaures

Et cette pierre d'un noir éclatant comme écrasée par des millions d'années par un soleil de plomb ou
projetée d'une autre comète tout comme ces arbres stratéfiés qui complètent ce sublime tableau
L’autre attraction ce sont les grottes, j’en ai recensé personnellement trois: une au flanc nord les deux
autres au flanc sud, en 1908 quelques explorateurs français ont visité ces grottes, ils ont découvert

des dépots cendreux témoins d’une occupation humaine très ancienne, furent découvertes aussi lors
de ces fouilles des pièces remarquables telles des cuillères en corne  tout comme des poteries ainsi que
des herminettes en pierre polie

En raison de son aspect "sauvage" le barrage et le site de larouia restent à mes yeux l’un des sites les plus
remarquables de la région et du pays

                                                                                   Par Noureddine Toumi
                                                                                           le jeudi 03 Septembre 2015

                                                                                                           

Les lieux vus avec mon appareil photo
Cliquez sur la touche F11 de votre clavier pour visualiser le diaporama photo en plein écran

 


 

Commentaires (3)

Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : LE SITE DE LAROUIA (suite)
  • 1. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : LE SITE DE LAROUIA (suite) | samedi, 19 Septembre 2015
Bonsoir Monique
Vous avez visé juste, effectivement le nom de ce reptile c'est le fouette queue et qui risque de connaitre une fin tragique hélas
Amitiés
Monique Pécastaing -  Sur : LE SITE DE LAROUIA (suite)
  • 2. Monique Pécastaing - Sur : LE SITE DE LAROUIA (suite) | vendredi, 18 Septembre 2015
Une balade qui m'a fait du bien aujourd'hui!
Quel est le nom de ce magnifique reptile? Est ce la fouette queue?
Merci pour toute cette sérénité.
Amitiés,
Monique
Danièle PONSOT -  Sur : LE SITE DE LAROUIA (suite) 1
  • 3. Danièle PONSOT - Sur : LE SITE DE LAROUIA (suite) 1 | mardi, 08 Septembre 2015
Paysages désolés et splendides dans leur dépouillement!

Ajouter un commentaire

×