RACHID MEKHLOUFI

 

 

RACHID MEKHLOUFI

 

Né le 12 août 1936 à Sétif (Algérie)
Pays : Algérie
Taille : -

Poids : -
Poste : attaquant
International A (Algérie) : 11 matchs / 2 buts


Saison Club Div. Matchs Buts
1954-1955 Saint-Etienne D1 - -
1955-1956 Saint-Etienne D1 - -
1956-1957 Saint-Etienne D1 - -
1957-1958 Saint-Etienne D1 - -
1958-1959 FLN (Alg) D1 - -
1959-1960 FLN (Alg) D1 - -
1960-1961 FLN (Alg) D1 - -
1961-1962 FLN (Alg) D1 - -
1962-1963 Saint-Etienne D2 - -
1962-1963 Servette Genève (Sui) D1 - -
1963-1964 Saint-Etienne D1 - -
1964-1965 Saint-Etienne D1 - -
1965-1966 Saint-Etienne D1 - -
1966-1967 Saint-Etienne D1 - -
1967-1968 Saint-Etienne D1 - -
1968-1969 Bastia D1 - -
1969-1970 Bastia D1 - -


RACHID MEKHLOUFI AMBASSADEUR DE LA REVOLUTION ALGERIENNE


1958, les ambassadeurs de la révolution algérienne
Deux mois avant le début de la Coupe du monde de football 1958, trente joueurs professionnels du championnat de France quittent l’Hexagone en vagues successives pour rejoindre le FLN. Un geste fondateur pour la future équipe nationale algérienne.
Le 15 avril 1958, la France apprenait l’étrange disparition de Rachid Mekhloufi, de l’AS Saint-Étienne, qui avait qualifié l’équipe de France pour le Mondial et faisait partie des quarante présélectionnés pour la Suède, de Mustapha Zitouni, également de l’équipe de France, de Boubekeur, Bentifour et Bekhloufi, tous quatre de l’AS Monaco, de Rouaï d’Angers, de Bouchouk et Brahimi du Toulouse Football-Club, et de Kermali de l’Olympique lyonnais. Neuf joueurs algériens qui avaient décidé de rallier Tunis où était installé le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), laissant derrière eux des carrières prometteuses. " Je n’ai pas hésité, a déclaré, dans un entretien à France Football, Rachid Mekhloufi, à l’époque sous les drapeaux au bataillon de Joinville. Vous savez, les gens raisonnent aujourd’hui en termes de carrière, de palmarès et de finances... La Coupe du monde, bien sûr, j’y pensais, mais ce n’était rien en regard de l’indépendance de mon pays.

 

"L’idée de créer cette équipe révolutionnaire, qui deviendra l’ambassadrice de l’Algérie jusqu’à la fin de la guerre en 1962, est née, en 1957, au retour de Mohamed Boumezrag du Festival mondial de la jeunesse à Moscou. Brandissant le drapeau vert et blanc, une équipe de foot y avait représenté le sport algérien. Boumezrag s’est alors souvenu que, quelques années auparavant, un mois à peine avant le début de l’insurrection du 1er novembre 1954, une sélection d’Afrique du Nord avait battu la France par 3 buts à 1 dans un match organisé au profit des victimes du séisme d’Orléanville. Avec Mokhtar Arribi, entraîneur d’Avignon, avec Bentifour, avec le docteur Moulay, qui organisait les étudiants algériens, et avec Mohamed Maouche du Stade de Reims et également présélectionné pour le Mondial, il commence à mettre au point l’opération départ.
Bentifour part le premier pour San Remo en Italie. Deux jours plus tard, les trois autres Monégasques partent avec Rouaï pour Rome. Les cinq hommes rallient ensuite Tunis où ils seront rejoints par les quatre autres joueurs qui passeront par la Suisse, après un contretemps, car Mekhloufi, blessé, est hospitalisé à Saint-Étienne. C’est en route vers la frontière qu’ils apprennent que leur fuite est connue. Ils parviendront à passer en Suisse mais en oublieront de récupérer Maouche qui les attend à Lausanne et qui, sans information, décidera de rentrer à Paris. À Lyon, il apprend que ses amis sont passés. Il tente alors de revenir en Suisse mais se fait arrêter. Emprisonné, il ne sera pas jugé comme déserteur et terminera son temps sous les drapeaux dans les chasseurs alpins. Cela ne l’empêchera pas de continuer à organiser le départ d’autres joueurs et, le 2 novembre 1958, ils sont trente à Tunis.
Le FLN n’était pas au courant de l’initiative. Pourtant, Ferhat Abbas, président du GPRA, comprendra très vite l’importance d’avoir une équipe qui peut représenter à l’étranger " l’image d’un peuple en lutte pour son indépendance ", une équipe du FLN qui se couvrira de gloire entre 1958 et 1962 : 91 matchs, 65 victoires, 13 nuls et 13 défaites, 385 buts pour et 127 contre.
" Les autorités algériennes, raconte Mekhloufi dans France Football, n’avaient pas pensé que nous pouvions constituer une équipe compétitive au niveau mondial. Au départ, il s’agissait avant tout d’un acte politique... Mais nous jouions contre des sélections de plusieurs villes qui ressemblaient comme deux gouttes d’eau aux équipes nationales. Je me souviens que nous avons battu la Yougoslavie 6-1. Un exploit qui avait marqué les esprits.

 

"Maouche se rappelle aussi : " Avec le recul du temps, je peux dire qu’aucun d’entre nous ne regrette... Nous étions militants, nous étions révolutionnaires. J’ai lutté pour l’indépendance... C’était nos plus belles années. "
                                              
Françoise Escarpit

                                                        *La photo de Rachid Mekhloufi est de midiblogs.com

 Retour home page

 

 

Commentaires (12)

Noureddine ( webmestre Nostalgie )  -  Sur : RACHID MEKHLOUFI
  • 1. Noureddine ( webmestre Nostalgie ) - Sur : RACHID MEKHLOUFI | mercredi, 15 Mai 2013

@Arezki
Je ne sais où vous voulez en venir mais je devine vos intentions
Désolé Rachid Mekhloufi est un grand monsieur avec une carrière très bien remplie
son palmarès le confirme
l'équipe de 1980 que vous citez était l'oeuvre de Rachid Mekhloufi il la couvait depuis l'année 75 et c'est lui qui a permis l'éclosion de jeunes talents de l'époque tels les Beloumi - Assad - Madjer et bien d'autres
Désolé votre dénigrement ne tient pas debout

Noureddine ( webmestre Nostalgie )  -  Sur : RACHID MEKHLOUFI
  • 2. Noureddine ( webmestre Nostalgie ) - Sur : RACHID MEKHLOUFI | mardi, 14 Mai 2013

Bonjour Georges
Effectivement Bentifour est décédé suite à un accident de voiture un certain jour de novembre de l'année 1970
Vu ses grandes qualités il a été même sélectionné en équipe de France pour participer à la coupe du monde qui se tenait en Suisse en 1954, il joua le second match face au Mexique et offre une passe décisive à Jean Vincent, la France s'imposa 3-2
C'est en 1958 qu'il rejoint l''équipe du FLN pour faire connaitre la cause Algérienne à travers le monde , ils furent lui et ses compagnons de dignes ambassadeurs
Cordialement Noureddine

salemme
  • 3. salemme | mardi, 14 Mai 2013

Nour eddine
pouvez - vous me confirmer le décès de Ben-Tifour dans un accident de voiture .en vous remerciant de toute vos connaissances dont vous me faites partager.
Georges

Noureddine ( webmestre Nostalgie )   -  Sur : RACHID MEKHLOUFI
  • 4. Noureddine ( webmestre Nostalgie ) - Sur : RACHID MEKHLOUFI | lundi, 13 Mai 2013

Bonjour Salemme
Bentifour a bien joué avec Monaco pendant une très courte durée d'ailleurs ça sera son dernier club en Europe et de là il a rejoint l'équipe du FLN en Tunisie
C'est vrai que son club de toujours fut l'OGC Nice
Quand à Rachid Mekhloufi c'est la classe pure
Cordialement

@Yur
Merci pour cette pensée

@Bessaih
Sommes nous les derniers des Mohicans
Amitiés

salemme  -  Sur : RACHID MEKHLOUFI
  • 5. salemme - Sur : RACHID MEKHLOUFI | lundi, 13 Mai 2013

je me permet de vous dire que Ben Tifour faisait partie de l'équipe de Nice et non Monaco et j'ai bien connu ben Tifour il habitait mon quartier.il avait un talent fou.je crois qu'il est décédé dans un accident de voiture en Algérie .Mekhloufi quel joueur .Zitouni et Boubekeur je crois qu'ils jouaient à Monaco.

Arezki  -  Sur : RACHID MEKHLOUFI
  • 6. Arezki - Sur : RACHID MEKHLOUFI | samedi, 14 Juillet 2012

Un vrai entraineur est celui qui réussit des résultats à l'exterieur du pays, et le vrai c'est KHALEF en témoigne la finale de la CAN1980,les jeux de Split 1979, la coupe du monde 1982, la 3eme place à la CAN de 1984.En 1990 c'était chez nous, en 1978. c'était chez nous et en 1975 aussi cétait chez nous donc BOFF ces titres qui ne valent rien.

belacel omar
  • 7. belacel omar | dimanche, 05 Décembre 2010

Rachid Mekhloufi ? le premier titre de l'algerie a été l'oeuvre de Mekhloufi, la génération de doué des années 70-80, a été l'oeuvre des mekhloufi, souhkane, maouiche, kermali... mais au moment ou on a mis cette académie de foot au garage; notre déclin a été enclenché, La renaissance de notre foot passe obligatoirement par eux et vite avant que cela ne soit trop tard...

MEKHLOUFI
  • 8. MEKHLOUFI | lundi, 09 Août 2010

Bonjour mon Oncle, je suis votre neveu Kamel née à Saint Etienne en 1958. Nous nous sommes vus a Paris lorsque vous etiez entraineur des Emirats Arabe. J'aimerai vous contacter juste pour discuter et avoir de vos nouvelles.Cela me ferait plaisir de vous lire ou de vous entendre. Merci Kamel

zammit nadia
  • 9. zammit nadia | mardi, 01 Juin 2010

Bonjour monsieur mekhloufi j'aimerais avoir des nouvelles de votre frere boualem qui est tres present dans le coeur de mon frere aine qui s'appelle miloud merci de me repondre je pourrais vous en dire plus si vous avez la gentillesse de me contacter merci et j'espere a bientot.

Khiari Zaoui
  • 10. Khiari Zaoui | vendredi, 19 Mars 2010

Dans le dossier précédente coupe du monde et concernant l’Algérie en coupe du monde 1982 en indique sur FIFA.com (http://fr.fifa.com/worldcup/archive/edition=59/results/matches/match=741/report.html ) Rachid MEKHLOUFI(FRA)

mekhloufi mahdi
  • 11. mekhloufi mahdi | mercredi, 20 Mai 2009

salut oncle j perdu contacte a tunis 1986 papa et malade il veux vou voiravant que ce soia merci c mahdi mekhloufi

TOUMI.N
  • 12. TOUMI.N | lundi, 04 Juin 2007

Pour ceux qui ne connaissent pas Rachid c'était le meilleur jouer de FRANCE des années 60 et 70 et faisait le bonheur de l'A.S SAINT-ÉTIENNE et a failli faire partie de l'équipe de FRANCE qualifiée pour le mondial 1958 mais en véritable patriote il a préféré rejoindre les rangs de l'équipe du FLN.
N'était t-il pas à l'origine de l'éclosion de beaucoup de talents comme LAKHDAR BELLOUMI et était à la téte de l équipe nationale détentrice du trophée des jeux méditerranéens de 1975 disputés à ALGER pour la petite histoire l’Algérie avait battu en finale l'équipe de FRANCE par 3 à 2,j'étais personnellement présent au stade du 5 juillet et c'était vraiment pour moi l'un des plus beaux jours de ma vie
SALUT MR MEKHLOUFI ET QUE DIEU TE GARDE POUR NOUS

Ajouter un commentaire