ZAOUIET EL MOUWAHIDDINE

 

 

zaouiet el mouwahiddines

 

ZAOUIET EL MOUWAHIDDINE

 

Au milieu des miens : les bedouins

AU PAYS DES OULED ZIAD

 

    

prière  Tout le long du trajet vers Rogassa les nuages étaient d’une couleur grisâtre

   et très bas presque àportée de main , ce qui présageait de fortes averses ,

    effectivement à mi parcours la pluie commençait à crépiter sur le toit de notre

    véhicule , suivi par de grosses averses , il pleuvait en trombes , le tonnerre

     grondait, de Rogassa nous primes   une piste pour rallier

      Zaouiet El-Mouwahiddines  et s’étalait à perte de vue cette steppe

      immense , tout le long de notre parcours je vis qu’il subsistait

      encore de beaux peuplements de genévrier rouge  et des touffes

      d’alfa clairsemées et j’en fus soulagé un petit peu.

 

Nous fîmes halte dans une kheima et fumes  accueillis  comme à l’accoutumée

par ces mots     personnage                      

fétiches « marhba - marhba » , nous primes place à l’intérieur de la tente , une ambiance

formidable et décontractée y régnait , les gens étaient emmitouflés dans leur djellabas en cette

froide mi journée de fin de printemps , les jambes recouvertes par une couverture ou à défaut

par un « djerbi » vu le froid glacial qui s’infiltrait par les quelques brèches de la tente et retrouvais

ces lieux magiques de ma tendre enfance et j'allais oublier l'espace de ces quelques instants furtifs

la monotonie et le stress de la ville ,après un couscous bien garni nous quittâmes ces bédouins

non sans pincement au cœur


personnage

   En posant pied sur la zaouia je fus si ébloui que j’oubliais d’enlever mes chaussures tellement

    le lieu était magnifique et enchanteur , bâti sous terre sur un sol de calcaire dur et rocailleux

    de petites ouvertures sortes de petites lucarnes pour laisser filtrer l’air et la lumière , une  

     magnifique couleur miel s’y dégageait de ces lieux,  je fus si ébloui par cette architecture

     époustouflante, on trouve même à l’intérieur un très joli puits , se dégageait de ce lieu une

     magnifique odeur de piété et de spiritualité ;  j'eus tellement envie de m'isoler en ce lieu béni

     et oublier ce  monde égoïste et cruel qui nous entoure

                                                 Bénis étaient nos ancêtres

       

 
 

HISTORIQUE DE LA ZAOUIA


La zaouia des mouahiddines a été bâtie en 1930 sous la direction sid cheikh ( 1891 - 1954 ) ,

du cheikh « etaki » si mohamed ben bahos déscendant des ouled sid cheikh  on disait que ce cheikh                                          

 suivait etarika soufia  à ce sujet il a été nommé cheikh de la part de la confrérie des ouled sid

cheikh en l’an 1950.                            

                             En 1944 , l’armée coloniale a découvert une quantité non négligeable d’armes à la zaouia , sans compter
                            
les réunions secrètes qui se tenaient à l’intérieur  pour les préparatifs de la révolution à ce
                             sujet
le cheikh et ses disciples ont été mis sous résidence surveillée pour plusieurs mois à la garnison                         
                            
d’ El-Bayadh , ensuite le cheikh fût transféré à Oran et conduit devant le tribunal militaire  

                      pour incitation à la rébellion.

Parmi les sujets de la zaouia ( élèves ) beaucoup ont rejoint les rangs de l’A.L.N .

En 1946 il a crée une autre zaouia à Skhouna (Saida ) qui a été par la suite tenue par son fils (1924 – 1986 ) qui

à son tour fut emprisonné en 1957

 

  La zaouia a été d’un très grand apport pour les moudjahidines et les pauvres , et que interieur zaouia beaucoup

  de personnes furent sauvées pendant la terrible famine de 1945

   La zaouia a été à plusieurs reprises brulée par les troupes d’occupation.

   Après l’indépendance elle a été rebâtie par sidcheikh et qui a suivi les recommandations

   de son père à savoir : Apprentissage du coran et de bienfaisance  


                                                       Mouwahidines : veut dire unificateurs

                                      

 TOUMI NOUREDDINE
 
Le 19 Mai 2008  

 

                                                                                                                           

Tendres pensées à ma maman qui n’est plus de ce monde 

 

 

                                              LA ZAOUIA VUE AVEC MON APPAREIL PHOTOS

 

 

 

 

 

Retour home page

 

 

Commentaires (6)

omar hamidi
  • 1. omar hamidi (site web) | mercredi, 18 Mai 2011
c'est super
rampal
  • 2. rampal | mercredi, 02 Mars 2011
Grandioses ces images,merci pour le souvenir.
Abderrahmane MOKHTARI
  • 3. Abderrahmane MOKHTARI | dimanche, 30 Janvier 2011
....................c'est moi Abderrahmane,c'est terrible ,dans cet espace ,le notre ,à chaque fois ,je découvre que les amis internautes,possèdent la même vision des choses sur le sujet qui nous préoccupent beaucoup ,l'environnement ,le patrimoine forestier ,les symboles historiques ou les monuments historiques si vous vous voulez,mes collègues,et là je remercie notre amie Personne d'avoir répondu sur cette rubrique"Zaouiet Elmouahhiddine" qui cette géniale rubrique n'a pas été visitée depuis l'année 2008.Je suis convaincu que l'appel de beaucoup d'internautes et de Si Noureddine en tête ,pour que soit rendu à la vie les :"El Mahboula",les site de "figures rupestres" de" Boualèm" ,de "Garret Ettaleb",de "Brézina"et de notre fameuse idée de projet du grand jardin de Emraîress où il n'y a pas longtemps se passaient les courses hippiques !ya ehoualli!ya tèhouali...........................................................et les pins du" crapeaux"et je dois me rappeler beaucoup de choses qui foisonnent dans ma tête !ya oumma khaîti"!Ceci dit que je remercie ici Monsieur le Wali d'El Bayadh pour avoir entrepris depuis sa prise de fonction à El Bayadh ,un programme de développement de la wilaya d'El Bayadh je lui renouvelle mes salutations respectueuses et je prie Dieu le tout Puissant de le protéger!
.................Je lance un appel pour la réalisation de la "monographie d'El Bayadh",comme je l'ai signalée ,à plusieurs occasions ,sur les rubriques de notre site.Ce document sera utile pour l'éducation nationale ,pour le tourisme et pour les chercheurs et pour beaucoup d'utilisateurs .Je vous dis à très bientôt,les amis internautes !!!!!!!!!!!!!! ,Abderrahmane,
personne
  • 4. personne | dimanche, 30 Janvier 2011
Bonjour
je crois que l'espoir est immense avec notre nouveau wali puisque les coins les plus cachés de notre wilaya sont devenus un centre d'intérets pour la télévision algérienne
j'éspère que notre responasable plongera avec nous dans ce merveilleux site et il n'a pas a se tracasser et chercher par quoi commencer dans le domaine patrimoniale et meme social
personne
  • 5. personne | lundi, 26 Mai 2008
Il y a dix ans déja lorsque j'ai visité cette zaouia pour la première fois il m'a semblé que je n'appartiens plus a ce patelin je me suis senti si faible si ignorante si vaut rien comment à 45 KM de chez moi se trouve ce chef d'oeuvre alors que je l'ignorai j'ai poussé un cri silencieux pour dire ou etes vous historien géologue antropologue venez voir ce que je vois les miracles de mes ancetres des piliers sculptés à plusieurs metres de profondeur pas un gramme de ciment ni de fer ni de sable pourtant la région a connu des phénomènes naturels séismes innondations tempetes sans que le terrier béni ne soit touché
la clé du miracle ne se trouve pas entre les mains de nos ingénieurs ceux qui ont batis les immeubles de BOUMERDES
le miracle ne peut etre visible que chez une minorité n'hésitez pas a visiter et merci merci nourreddine d'avoir rendu l'ame à nos rchesse
un batis bio au naturel si solide si spirituel
cheikhbekkara
  • 6. cheikhbekkara | samedi, 24 Mai 2008
salam et bon retour
j'ai jamais su que ces lieux existent à El bayadh c'est magnifique Merci du coeur

Ajouter un commentaire

×