LA MÉMOIRE DES PIERRES III

 

LA MÉMOIRE DES PIERRES III

QU'ELLE É​TAIT BELLE MA VALLÉE


  Ma première halte fût à Ain taïba (la bonne source) pour échapper à cette chaleur, un jujubier
  côtoie cette source pour lui tenir compagnie, à l’arrière-plan on aperçoit l’imposante montagne
   Ghiar جبل قيار et sur le flanc opposé la montagne de El ghoul (montagne de l’ogre)

  Les flancs de cette montagne de sel sont tout couturées de fissures, souvent on entend dans
  l'intérieur de  cette montagne comme de sourdes détonations ou des grondements, ce phénomène
  est dû aux des fortes pluies qui se sont abattues sur cette montagne très perméable
  Cette fois l’oued est presque à sec au contraire de ma dernière visite, sinon quelques gueltas
  (marres) sur ces berges, sur les rives de l’oued EI melh croissent de nombreux arîch (tamaris) d’un
  délicieux vert tendre, la pureté de l'eau est d'une incroyable limpidité, d'autres marres d'eau sont à sec
  et ont laissé place à une large traînée de sel 
  Au  loin j’aperçus une silhouette venant droit vers moi,  c’était un jeune garçon qui avait l’air fatigué
  et avait soif, je le conviais à prendre du thé en ma compagnie et en même temps étancher sa soif,
  il tenait un grand sac blanc, je pensais qu’il avait amassé du terfess (truffes), grande fût ma surprise
  en apercevant à l’intérieur des dhboubas (fouettes queue), je n’en revenais pas,le jeune garçon 
m’expliqua que sa maman est très malade atteinte d’hépatite et que la chair de ce tendre animal est efficace contre cette maladie,
mais à voir le nombre de ces reptiles je n’en croyais pas un traître mot de cette histoire, je pense que ces gens sont très démunis,
poussés par la pauvreté, ils tirent quelques sous avec la vente de ces animaux qu’ils revendent à des charlatans pour préparer
des "potions magiques" contre diverses maladies, ces bêtes courent un réel danger et à ce rythme de prédation si rien n’est
entrepris pour mettre fin à ce carnage qui ne cesse de prendre de l'ampleur, ils risquent de disparaître comme beaucoup d'autres
espèces , pauvres bêtes à qui on accorde des vertues fictives

 

                                                                                        Toumi Noureddine
                                                                                                    Le mercredi Mai 2019

                                          Le présent diaporama comprend 96 photos au format Ultra grand angle
                                                                                     Photos prises le 14 avril 2019  

                                   NB/ Branchez vos enceintes acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement  

 

 

 

 

 

 

 
 
" />

Commentaires (6)

Abdelhamid Bessaïh -  Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III
  • 1. Abdelhamid Bessaïh - Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III | dimanche, 05 mai 2019
Bonjour cher ami,
Très beaux paysages pleins de contrastes et surprenantes ces montagnes "caméléons" Je n'imaginais pas l'existence d'une telle diversité naturelle si proche de nous! Ces chemins couverts de sel et néanmoins entourés de verdures; ces petites montagnes dont les rochers semblent obéir à des lois de la physique inconnues et ces gros galets et pierres témoins de leur "Mémoire"
Concernant "la chasse" des fouettes queue, il y a quelques années on parlait déjà de leur disparition totale ou presque. Cette pratique est malheureusement très répandue jusqu'au fin fond du Sahara et on trouve ces pauvres bêtes exposés à la vente sur les marchés, vivantes ou empaillées pour en faire "une décoration".
D'un autre côté et comme tu le précises, il y a ces pauvres gens qui tentent de survivre par divers moyens fautes de perspectives de développement. Tu as bien fait d'attirer l'attention du garçon sur le danger de leur extermination. N'y aurait t'il pas moyen de les apprivoiser et de tenter une reproduction pour repeupler leurs territoires? Je pense que "nos génies nationaux" pourraient se triturer un peu les méninges sur la question et bien d'autres en ce qui concerne la nature, la flore et la faune dans nos steppes et au delà!
Merci cher ami pour ce voyage fascinant et prometteur, car on y voit les matières inertes et la vie qui les entoure.
Bonne continuation et bon Ramadan.
Abdelhamid
Georges. Salemme -  Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III
  • 2. Georges. Salemme - Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III | vendredi, 03 mai 2019
Avec la loupe j’ai visionné comme d’habitude je me suis régalé ‘les photos sont magnifiquesJ’espère que vous allez bien ainsi que toute votre famille’ je vous salue et vous dis à bientôt.

Georges
jubba -  Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III 4
  • 3. jubba - Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III 4 | vendredi, 03 mai 2019
Salam,
Une échappée bien agréable,une nature tjrs ravissante
fascinante,absorbante,mais cette fois c le massacre de
ces mignonnes qui nous interpelle.
En effet la vie semble sans pitié pour l'humain en ces lieux
alors il s'adonne(par ignorance) à des pratiques qui ravagent
son entourage.
Merci pour la lecon de sagesse donnée au jeune,elle se
répandra dans la région.
Merci pour ce partage.
Bruno - Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III
  • 4. Bruno - Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III | mercredi, 01 mai 2019
Bien cher ami,j'ai des difficultés avec internet,mais j'ai pu ouvrir aujourd'hui et contempler"LA MÉMOIRE DES PIERRES III:Très beau:rude,dépouillé mais quelle beauté !...Comment fait la Nature pour être toujours harmonieuse? Merci beaucoup,j'espère que vous,votre famille êtes bien .Bien amicalement Bruno
Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III
  • 5. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III | mercredi, 01 mai 2019
@Jean
Stop, "barakat" diront-ils mon cher ami
Bien à toi
PS/ J'ai donné une bonne leçon à ce jeune enfant quant à la protection de notre biodiversité, je le sentais un peu désolé après mes explications
Jean -  Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III
  • 6. Jean - Sur : LA MÉMOIRE DES PIERRES III | mercredi, 01 mai 2019
Cher ami Noureddine, bonjour
Si les pierres pouvaient parler, et les dhboubas crier "au secours", mais c'est un silence mystérieux qui domine au long des siècles....
Merci pour votre envoi qui les font revivre!
Bien cordialement avec vous, en vous espérant en bonne forme.
Jean.

Ajouter un commentaire