SUR LES RUINES DE NOS ANCÊTRES

 

SUR LES RUINES DE NOS ANCÊTRES

                   

...Murs noircis par les ans, coteaux, sentier rapide,
Fontaine où les pasteurs accroupis tour à tour
Attendaient goutte à goutte une eau rare et limpide,
Et, leur urne à la main, s'entretenaient du jour,

Chaumière où du foyer étincelait la flamme,
Toit que le pèlerin aimait à voir fumer,
Objets inanimés, avez-vous donc une âme
Qui s'attache à notre âme et la force d'aimer ?...

                              Alphonse de Lamartne

                                                

Cliquez sur la touche F11 POUR visualiser les photos en plein écran
Le présent album comporte 61 photos
Photos prises le 07  Aout 2016, rubrique mise en ligne le Mercredi 05 Aout 2016
 

 

 

 


 

Mot de passe pour afficher la page

Pour plus de détails et d'images sur cette oasis cliquez ici

 

Commentaires (3)

Bruno -  Sur : SUR LES RUINES DE NOS ANCÊTRES
  • 1. Bruno - Sur : SUR LES RUINES DE NOS ANCÊTRES | vendredi, 19 Août 2016

Emotion de revoir ces lieux qui par les traces de leur vie nous rapprochent de ces familles qui y vécurent ..en leur temps..On perçoit dans la grosse chaleur la lutte et résistance de la végétation. Merci

Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : SUR LES RUINES DE NOS ANCÊTRES
  • 2. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : SUR LES RUINES DE NOS ANCÊTRES | mercredi, 10 Août 2016

Bonjour l'amie
Que dire, quoi faire ?
Je me pose toujours cette question

Mijo -  Sur : SUR LES RUINES DE NOS ANCÊTRES
  • 3. Mijo - Sur : SUR LES RUINES DE NOS ANCÊTRES (site web) | mercredi, 10 Août 2016

Bonjour Noureddine,
Que de diversité dans ce désert ! Une impression de désolation devant ces ruines qui semblent abandonnées. Il est dommage qu'elles ne soient pas entretenues, à ce rythme là, elles ne vont pas tarder à disparaitre.
J'ai été très surprise de constater que la pollution a atteint ces lieux pourtant éloignés des villes et des villages. Personne ne prend donc soin de ce patrimoine?
Heureusement, l'oued est là pour donner vie à cet océan de sable et de pierres. Etonnant contraste. Le désert, piège mortel de l'imprudent, et l'oued qui le sauve. La vie et la mort, réunis en un même lieu.
Merci Noureddine, pour cette belle balade dans le désert. :o)
Amitiés,
Mijo

Ajouter un commentaire

×