RHAPSODIE SAHARIENNE

   

 

 

 

     

 

     

         

 

 

 

 

 

     

                                                                       RHAPSODIE SAHARIENNE

                                                                                                                                                                                                 

 

                                                HYMNE EN HOMMAGE A  EMBARKA BENT EL-KHASS
                                                                                   LA REINE DES LIEUX  
 
                                              

Tu dois aller au désert avec une âme simple, sans te préoccuper d'une oeuvre à faire :
en réalité, tu n'as rien à faire au désert qu'à simplifier ta vie, à la dépouiller de toutes
les préoccupations et activités.
Le désert n'est pas difficile, il est exigeant ; il n'est pas compliqué et c'est pourquoi il
exige la simplicité.
Jette sur toutes choses un regard neuf, un regard de foi : sur la nature, sur tes travaux
quotidiens, sur les événements, en un mot sur toute la trame de ta vie humaine...
Cela revient à vivre le moment présent...
C'est le secret du désert... N'attends rien d'autre que la plénitude du présent." 

                                                            René Voillaume
 

 

                                                  

                   

                                                Le présent album xomporte 87 photos
                   Cliquez sur la touche F11 de votre clavier pour visualiser les photos en plein format

                    Branchez vos enceintes acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement
                                                             Le mardi 17 Janvier 2017

                                              

 
 

 

 
 

 

Commentaires (6)

Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : RHAPSODIE SAHARIENNE
  • 1. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : RHAPSODIE SAHARIENNE | mercredi, 18 Janvier 2017
Merci cher Abdelhamid pour ces souvenirs d'enfance, hélas tout a changé, mais l’espoir est toujours permis, quoi que l'homme fasse la terre sortira toujours vainqueur
Amitiés
Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : RHAPSODIE SAHARIENNE
  • 2. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : RHAPSODIE SAHARIENNE | mercredi, 18 Janvier 2017
Cher ami Georges
A vrai dire c'est des photos de coeur, choses que l'appareil photo ne pourrait pas restituer sans un amour des plus profonds pour dame nature
L'introduction des carpes est une réussite totale, cette barque appartient à ce jeune homme c'est son gagne pain, en effet il loge sur place dans une tente, il compte rentrer chez lui car le froid se fait de plus en plus intense la nuit, le plus remarquable c'est qu'il est tout seul: sacré bonhomme
Ah ce petit chiot on est vite devenus amis, je ne sais ce qu'il adviendra de lui après le départ de ce pêcheur
Heureux que ces clichés vous aient plu
Amitiés sincères
Georges. S
  • 3. Georges. S | mercredi, 18 Janvier 2017
Rhapsodie Saharienne comme d’habitude magnifique, j’ai de nouveau regardé , de très belles photos mais
celles d’aujourd’hui avec votre appareil c’est un véritable plaisir des yeux , la clarté , les couleurs tout est supérieur , vous
arrivez à la perfection .
il y a de jolies carpes dans le lac de Larouia , ce doit être amusant de pêcher de tel poissons. la barque est-elle au jeune homme
que l’on voit à bord? est-ce qu’il loge sur place? on voit qu’il a une belle tente et qu’il est bien équipé pour bivouaquer plusieurs
jours. le chien est très beau on voit qu’il est jeune , il a l’air joueur et curieux.vous voyez Noureddine quand je regarde ces clichés
je me sens au paradis , surtout que j’ai aimé cette région , alors grâce à vous je rêve.merci
bonne journée
Georges


Josiane - Sur : RHAPSODIE SAHARIENNE
  • 4. Josiane - Sur : RHAPSODIE SAHARIENNE (site web) | mardi, 17 Janvier 2017
Merci de nous partager de si belle photos. C'est vraiment merveilleux
Bises. Josiane
Bessaïh Abdelhamid -  Sur : RHAPSODIE SAHARIENNE
  • 5. Bessaïh Abdelhamid - Sur : RHAPSODIE SAHARIENNE | mardi, 17 Janvier 2017
Bonjour Noureddine
Bonjour à tous,
Magnifique diaporama qui me ramène à mon jeune âge, mes racines et mes escapades lorsque ce paysage visible juste après le petit bois qui faisait face à la maison natale, m'appelait à sa découverte et à celle des animaux qui le peuplaient. C'est ainsi que je tentait vainement la capture de la gerboise insaisissable; attraper le caméléon à portée de main, mais effrayant et je renonçais; suivre les traces des serpents et parfois les voir sous des rochers (quand j'étais scout); tendre des pièges aux oiseaux que j'adorais avoir comme compagnie, mais hélas fragiles; essayer de surprendre les perdris qui nichent à même le sol, mais qui ne se laissent jamais surprendre; échapper miraculeusement à la piqure d'un scorpion jaune qui avait réussi à grimper sous mon pantalon et que j'ai fait tomber en secouant ma jambe! j'ai voulu le tuer une foi tombé au sol, mais il n'y avait que du sable au tour de moi et en un clin d'œil il avait disparu; probablement en creusant? Il y avait une justice; finalement il ne m'avait rien fait et c'est bien ainsi. Depuis lors j'y pense souvent.

mes amitiés
Jean. P -  RHAPSODIE SAHARIENNE
  • 6. Jean. P - RHAPSODIE SAHARIENNE | mardi, 17 Janvier 2017
Merci au dernier des "Mohicans" de nous avoir, une fois de plus, entraîné dans son "royaume" enchanteur au son d'une douce rhapsodie, pour retrouver et goûter la plénitude du moment présent,là où l'on se trouve!!
Bien amicalement.
Jean.

Ajouter un commentaire

×