LA COMPLAINTE DE SI LARBI

 

 

 

                                                                              LE CRI DE LA TERRE

                                                             

                                                                            La complainte de si Larbi


                      Je le regarde, ce bel anachorète saharien, et je pense que les solitaires chrétiens des premiers
                      siècles devaient lui ressembler, dans les décors pareillement désolés de la Thébaïde de la
                      Cyrénaïque ardentes.
                      Eux aussi cherchaient par d'autres voies, dans l'extase, la satisfaction de cet impérieux besoin
                      d'éternité qui sommeille au fond de toutes les âmes

                                                                       " Un voyage oriental "
                                                                          En passant, une pensée à mes amis les pères Bruno et Raymond

                        Les photos ont été prises par ordre à:

                        - Lafrane "térritoire de la tribu des ouled moumen dont je suis issu (photos cheval pur sang arabe)
                        - Theniet Tmar après la crue et ses montagnes en dents de scie
                        -  Brezina : baignade dans une guelta (marre) de l'oued Saguar
                        -  Sid el hadj Eddine: le mausolée et la palmeraie
                        -  Dhayet gours el anz ( Cuvette des buttes des mouflons) "décimés depuis longtemps"
                        -  Les gours de sidi Aissa
                        -  La dhaya de gour el anz au coucher

                         * La vidéo au dessous du diaporama a été prise à la nuit tombante près du campement de si Larbi 

                                                                           Par Noureddine Toumi     
                                                                                 Le dimanche 26 aout 2018                                                 

                                                                     Photos prises le vendredi 24 aout 2018
                                                      Le présent diaporama comprend 82 photos en ultra grand angle
                                                          Cliquez sur la touche F 11 pour voir les photos en plein ecran
                                         NB/ Branchez vos e,nceintes acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement

 

 

 

 

 

LE CRI DE SI LARBI (vidéo)

Mon entrevue avec si larbi non loin de son campement
C'est ce qu'on appelle de la "Hogra" (Emprunt du dialecte Algérien

qui définit le dédain, le mépris, l'oppression, l'injustice ainsi que l'excés de pouvoir)

Comble de l'ironie sur la vidéo si Larbi priait les nouveaux colons
de lui cconcéder un peu de terrain pour faire paitre son maigre cheptel

 

 
...

 

Commentaires (7)

Danièle PONSOT -  Sur : LA COMPLAINTE DE SI LARBI
  • 1. Danièle PONSOT - Sur : LA COMPLAINTE DE SI LARBI | mercredi, 29 Août 2018
C'est encore un bien beau message de sagesse que vous nous transmettez là, Noureddine, soyez-en remercié!
Et je ne parle pas de la beauté des images...;cela va de soi, avec vos publications!
Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : LA COMPLAINTE DE SI LARBI
  • 2. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : LA COMPLAINTE DE SI LARBI | mercredi, 29 Août 2018
Content que vous ayez pu visualiser le cri de si Larbi
Que dire sinon je suis scandalisé c'est la hogra dans toute sa splendeur
Amitiés
Bienvenue l'ami
Abdelhamid Bessaïh -  Sur : LA COMPLAINTE DE SI LARBI
  • 3. Abdelhamid Bessaïh - Sur : LA COMPLAINTE DE SI LARBI | mardi, 28 Août 2018
Bonjour Noureddine,
J'ai découvert maintenant la vidéo "Le cri de Si Lârbi" et te remercie pour ta peine. Les cris de ceux qui sont de simples nomades éleveurs et cultivateurs, mais qui sont d'une grande utilité autant à la nature qu'à l'économie de la région et du pays tout entier; les cris de ceux qui réclament seulement leurs droits et un peu de respect et de considération. Seront t'ils entendus dans ce pays qui lorsqu'il s'agit des citoyens humbles travailleurs et sans histoires, il ne voit rien et n'entend rien.
Je te remercie cher ami pour ton invitation et te promet un miel savoureux pour accompagner la gasâ de couscous et un thé 71 pour pour clôturer la zarda.
Bonne continuation
Avec mes amitiés.
Noureddine (webmestre Nostalgie) -  MAGIE DU SUD
  • 4. Noureddine (webmestre Nostalgie) - MAGIE DU SUD | dimanche, 26 Août 2018
Merci cher Georges et heureux d'avoir eu de vos nouvelles
Georges. Salemme
  • 5. Georges. Salemme | dimanche, 26 Août 2018
Des images magnifiques accompagnées d’une très belle musique qui vous pousse à la méditation. quelle nostalgie en voyant ces clichés , on en redemande.
Amitiés à vous et votre famille
Georges
Noureddine (webmestre Nostalgie)
  • 6. Noureddine (webmestre Nostalgie) | dimanche, 26 Août 2018
Tres cher ami
ll faut laisser un bout de temps la page se charger complètement ou actualise la dite page sinon je te transmets le lien direct de la vidéo (Tu cliques dessus directement)
https://www.youtube.com/watch?v=87XCNW9YT64&feature=youtu.be
je connaissais et j'ai des vagues souvenirs de Bahos el berzini
Je te promets une bonne guassaa de couscous si tu viens un de ces jours
Amitiés sincères
Abdelhamid Bessaïh -  Sur : MAGIE DU SUD
  • 7. Abdelhamid Bessaïh - Sur : MAGIE DU SUD | dimanche, 26 Août 2018
Bonjour Noureddine,
Très belles photos; couché de soleil et ciel magnifiques; sculptures naturelles surprenantes et cette superbe palmeraie verte de Brézina au large d'un océan de sable et de terres craquelées malgré les étendues d'eau et un sol apparemment bien désaltéré par les pluies divines de ces derniers temps.
Je n'ai malheureusement pas eu accès à la vidéo avec Si Lârbi jusqu'à présent; peut être dû à une protection géographique sinon à mon navigateur; je réessaierai.
Tu as cité les Ouled Moumen, dont tu fais partie; ça m'a rappelé un ami de mon père qui avait un magasin rue de Stiten comme lui; j'ai connu également un certain "Bahous El Berzini", grand ami de mon oncle Khaled qui a pris la fuite vers Oran durant la guerre et y est resté définitivement. Son ami faisait régulièrement escale chez lui à Boulanger (Oran). Une belle époque, faite de récits fantastiques, de rires, de festins et de fraternité. C'était un brave homme très attachant; A la sortie de prison de mon père après l'indépendance, il avait invité la famille et j'y étais; j'ai gardé un très bon souvenir d'un fameux couscous et sa suite royale.
Merci beaucoup cher ami et bonne continuation
Abdelhamid.

Ajouter un commentaire