NOMADES II

 

 

                                                                                                                                     ( Deuxième partie )   

   

                                                                                                                                                LES VEILLEURS                                    

 

  Coincidence ou pas à l’endroit même où je pris en auto stop si Larbi, une autre
   personne faisait de l’auto stop et que je pris le soin d’embarquer avec moi
   jusqu'à son campement plus au sud, si Mohamed c'est son nom, issu de la grande
   tribu des ouled sid Cheikh il était vétu d’une abbaya (gandoura)blanche et coiffé
   d’un turban blanc et d'un tres large pantalon à rayures.
   Si Mohamed tenait tellement à m’inviter chez lui, sa kheima surplombe un petit
   oued à sec, deux autres guitoune (tentes à base de bâche) côtoient la kheima dont
   un réservé aux invités et l’autre servant de makhzen (petit entrepôt) d'aliments de
   bétail pour son maigre cheptel, en effet si Mohamed ne possède que quelques
chèvres, et un petit nombre de volatiles, ce sont ses seules richesses en plus d’un petit lopin de terre situé juste sur les
berges de l’oued qu’il cultive quand l’année s’annonce bonne et pluvieuse ce qui est rarissime en ces contrées « désolées »,
une vieille land- rover gisait au milieu de cette immensité, les pneus et le pare brise recouverts par des couvertures usées,
si Mohamed caresse toujours l’espoir de la remettre sur pied un de ces jours, à notre arrivée ses enfants en bas âge
accourent vers lui, mais en me voyant ils hésitèrent et semblaient garder leurs distances, Dieu merci j’ai toujours des
friandises sur moi , la confiance revient vite et je fus vite accepter pour mon grand plaisir par ces bambins, ils avaient
bonne mine,  l’air pur de ces immenses étendues et une alimentation saine y sont pour quelque chose, de la kheima fusait
de la fumée, je suppose que les femmes sont en train de préparer du matlou (galette), au bout de quelques instants si
Mohamed revient avec un plat composé de galette: hum l’odeur de ce pain encore fumant me taquine déjà les narines, une
assiette garnie de « dhène » un beurre pur de brebis que seuls les femmes nomades savent fabriquer le tout est agrémenté
d’un bon thé à la menthe, immense bonheur pour moi que ces instants que je savoure pleinement, Dieu des cieux si le temps
pouvait s'arreter, ce monsieur qui ne connaissait rien de moi m'a offert son hospitalité, à vrai dire l'hospitalité chez les nomades
depuis la nuit des temps est sacrée; notre discussion tournait surtout autour des derniers bouleversements que va connaitre la
région et dont j’en ai parlé dans une rubrique précédemment, beaucoup d’inquiétude et d’appréhension chez ces nomades tout
comme pour moi.
Au fait si Mohamed avait pour voisin le plus proche si Larbi qui campait mille cinq cent mètres plus loin. 

Le soleil clair de l’automne effleurait avec tendresse kef laazayedj (la butte de la vieille) nom donné
à un petit monticule qui faisait face à la kheima de si Mohamed  distant de quelques trois kilomètres
et qui renferme en son sein selon les dire de si Mohamed  un vieux mkam petite "houaita": enceinte
faite de piere ou le cas échéant en pisée et qui est érigée en l'honneur d'un saint homme et que cotoie
un vieux cimetière datant de  l’époque des beni  Ameur, un peu plus loin est viible la très belle gara de
« gour el anze » (la falaise des boucs ) que je n’ai pas encore eu le plaisir de visiter, le jour baisse vite
en cette période de l’année aussi je pris congé de mes charmants hôtes, les petits enfants de si Mohamed
me voyaient partir presque avec regret

Je me dirigeais vers mon royaume mystérieux : contrée unique où se côtoient harmonieusement le silence,
la paix et la monotonie et ce depuis des siècles et des siècles, c’est  au pied de quelques ensembles dunaires
et dans la limpidité inouïe de cette belle journée automnale que s’élève mon beau royaume, c’est partout
le même paysage sans limite de sable qu’entrecoupe souvent quelques silhouettes fantomatiques de genêts, un jeune berger gardait un beau cheptel de moutons, il vint en premier à ma rencontre, il est de la tribu des ouled ziad , de grands éleveurs de la wilaya d’El bayadh, il portait un chèche usé, une chemise et un pantalon achevant presque de se déteindre, sur son visage émacié je crus déceler un peu de tristesse, il parcourt tout au long de la journée de longues distances à la recherche de pâturage, il m’a appris que la
nuit dernière un loup est venu à bout d’une de ses brebis, je fus soulager intérieurement d’entendre le mot loup, depuis la nuit des temps cet animal est massacré si bien qu’il se fait très rare, nous restâmes près de ¾ d’heure à discuter de tout, la lune venait de se lever dans un décor de rêve et le soleil en face allait
mourir en un flamboiement de lumières et de couleurs vers l’horizon lointain, il était temps pour moi de
reprendre le chemin du retour…

                                                                 Par Noureddine Toumi
                                                                                     Le jeudi 17 novembre 2016

 

             

Celui- là qui veille modestement quelques moutons sous les étoiles
  s'il prend conscience de son rôle, se découvre plus qu'un serviteur.
Il est une sentinelle
Et chaque sentinelle est responsable de tout l'empire.
                        Antoine de Saint-Exupéry " Terre des hommes"
 
                                                 

                                                   Le présent album comprend 80 photos au format Ultra Grand Angle
                                                 Cliquez sur la touche F11 de votre clavier pour visualiser les photos en plein format
                                                                  
Photos prises le 13 Novembre 2016
          
                                        Branchez vos enceintes acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement

                                              

 
 
 

 

 

 Cliquez ici pour voir la trosième partie

 

 

 

 

Commentaires (8)

Raymond -  SUR TERRE DES HOMMES IV
  • 1. Raymond - SUR TERRE DES HOMMES IV | vendredi, 25 Novembre 2016

J'admire ces paysages de tout mon cœur et je tarde à vous remercier !!, cher ami, pour ces envois et je voudrais aussi vous dire mon admiration pour votre passion à montrer ce pays qui vous est si cher et puis votre abnégation à le parcourir pour le faire connaître. Bien amicalement. Raymond

Noureddine (webmestre Nostalgie) -  Sur : TERRE DES HOMMES IV
  • 2. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : TERRE DES HOMMES IV | samedi, 19 Novembre 2016

@Jean
Content surtout d'avoir eu de vos nouvelles
Amitiés

@jubba
je suis content l'amie que ces instants vous font fuir ce quotidien amer qu'on retrouve dans les villes

@Mijo
Personne ne peut donner réellement le moment de l'apparition de ces formations (gour) ce qui est sûr c'est qu'elles datent de temps très reculés
Ah cette musique c'est mes morceaux préférés: c'est la musique du désert, c'est un luthiste de chez nous
Amitiés

@Georges
cher ami je suis heureux que ce reportage vous ai plu
Amitiés

@Bruno
Content d'avoir eu de vos nouvelles
Amitiés

Bruno -  Sur : TERRE DES HOMMES IV
  • 3. Bruno - Sur : TERRE DES HOMMES IV | samedi, 19 Novembre 2016

Merci de fixer ces moments de rencontre avec l'accueil du nomade, les troupeaux et étonnantes harmonies de couleurs,et formes dans la lumière..L.es techniques humaines ont du mal à s'y insérer...et pourtant elles y donnent accès .. en les salissant

Georges. S -  Sur: TERRE DES HOMMES IV
  • 4. Georges. S - Sur: TERRE DES HOMMES IV | samedi, 19 Novembre 2016

je viens de visionner c’est un véritable plaisir et votre texte qui agrémente ces prises de vues est sublime
grâce à vous je comprends ce qu’ était la vie d’autrefois . c’est vraiment un hasard de rencontrer Si Mohamed là ou vous avez
connu Si larbi. Ce Monsieur Si Mohamed a le sens de l’hospitalité pour partager son déjeuner avec vous il a le cœur sur la main
et d’une grande générosité , il a une belle famille ces enfants sont beaux et bien portants .c’est peut-être la Land-Rover qui est
un peu fatiguée mais il a l’espoir de la faire redémarrer , c’est bien . j’apprécie vos photos grand angle elles sont magnifiques
je vois que vous faites bon usage du trépied et vous vous servez très bien du retardateur ; vous êtes un véritable cowboy.
continuer à faire des rencontres qui sont fort intéressantes et me faire partager ces découvertes.
l’ami Georges

Mijo -  Sur : TERRE DES HOMMES IV
  • 5. Mijo - Sur : TERRE DES HOMMES IV (site web) | samedi, 19 Novembre 2016

De belles images qui me ravissent toujours autant. Ces montagnes de sable aggloméré mes fascinent. De quand datent t'elles ? Des siècles sans doute. La diversité des formes est tout à fait étonnante. On pourrait presque reconnaitre des animaux pour certains, des temples pour d'autres.
L'hospitalité Bédouine est encore une fois démontrée. J'ai beaucoup aimé le beau visage de ce jeune garçon, scrutant le désert.
Merci Nourredine, de nous faire faire ces beau voyages, accompagnés par cette musique douce et presque lancinante. :o)
Amitié,
Mijo

Jubba -  Sur : TERRE DES HOMMES IV
  • 6. Jubba - Sur : TERRE DES HOMMES IV | vendredi, 18 Novembre 2016

Salam,
Traverser ces immensités avec le silence comme compagnon doit impacter sur le
moral et puis siroter un thé avec d'authentiques personnes c'est la cerise sur le gâteau....
Merci de nous faire oublier pour quelques moments l'amertume quotidienne.

Jean. P -  Sur : TERRE DES HOMMES IV
  • 7. Jean. P - Sur : TERRE DES HOMMES IV | vendredi, 18 Novembre 2016

Cher ami,
Merci pour l'envoi du quatrième volet de "Terre des hommes" avec l'invitation de Si Mohammed sous sa tente.
Heureux de voir que l'hospitalité bédouine est toujours bien d'actualité.
Quelle belle leçon, pour les citadins que nous sommes devenus...!!
Avec toutes mes amitiés.
Jean.

Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : TERRE DES HOMMES IV
  • 8. Noureddine (webmestre Nostalgie) - Sur : TERRE DES HOMMES IV | vendredi, 18 Novembre 2016

Nota
Merci de me signaler toute anomalie sur cette page , je suis passé de Vista à Windows 10 : c'est la pagaille à mon niveau
Amitiés

Ajouter un commentaire

×