NÉES DANS LA DOULEUR

 

 

NÉES DANS LA DOULEUR
(
Suite deuxième partie)

 

         La flore Saharienne nait dans la douleur
         et s'éteint dans la douleur 
      non sans grande dignité
                  Nouredine Toumi

Photos prises le 14 et 15 février 2017

A MÉDITER

Un jour le calife Haroun AI-Raschid rencontra à la chasse un vieillard qui plantait un noyer.
« Quel fou, dit le calife à sa suite; il fait comme s'il était encore jeune, et qu'il dût recueillir les
fruits de cet arbre.
Ses courtisans rirent, comme lui,de ce vieillard; le calife marcha vers lui et lui demanda son âge.
- Quatre-vingts ans passés, Seigneur,répondit-il mais Dieu merci je me porte aussi bien que personne.
- Combien de temps comptes-tu donc vivre encore, poursuivit le calife, pour planter encore à ton âge
des arbres qui rapportent si tard ? Pourquoi te fatiguer si inutilement?
- Seigneur, répondit le vieillard je me contente de planter des arbres, sans m'embarrasser si les fruits
seront pour moi ou pour un autre.
Il est juste que nous fassions comme ont fait nos pères. Ils ont planté des arbres dont nous avons mangé
les fruits puisque nous avons profité de leur travail, pourquoi serions-nous plus avares à l'égard de notre
postérité qu'ils ne l'ont été pour nous? Ce qui ne sera pas récolté par le père,le sera par le fils. »
Le généreux Haroun charmé de cette réponse, lui donna une poignée de pièces d'or.
« Eh bien,dit le joyeux vieillard, qui peut dire que j'aie travaillé inutilement aujourd'hui, puisque l'arbre
que je plante rapporte, dès le premier jour,de si beaux fruits?
Est donc vrai que celui qui fait du bien en est toujours richement récompensé.

 Haroun el Rashid est né en 765 à Ray en Perse, et mort le 24 mars en 809 à Khorasan en Perse.
Il était le calife de Bagdad et un personnage « des mille et une nuits ».
Il est le cinquième calife des Abassides, Haroun Ar-Rachid, ar-Rachid c’est-à-dire celui qui est sage et lucide​
Son père s’ appelle al-Mahdi qui était lui aussi un calife et sa mère al-Khayzuran était une esclave perse.
Il prend le pouvoir en 786 à l’âge de vingt ans où il devient calife. 
C’est durant son règne que la montre a été fabriquée et c’est lui qui a offert l’horloge très connue à Charlemagne,
le roi de France de cette époque.

 

Cliquez sur la touche f11 de votre clavier pour visualiser les photos en plein écran
Le présent diaporama comprend 70 photos
NB/ Branchez vos enceintes acoustiques pour écouter la musique d'accompagnement

 

 
 

 

 
 

 

 

 Cliquez ici pour voir la première partie

 

Commentaires (5)

Bessaïh Abdelhamid -  Sur : NÉES DANS LA DOULEUR
  • 1. Bessaïh Abdelhamid - Sur : NÉES DANS LA DOULEUR | samedi, 11 Mars 2017

Bonjour Noureddine,

Merci de m'avoir à nouveau invité à ce voyage magnifique à travers ce qu'on appelle désert, mais qui en fait est une nature fantastique et même une oeuvre majestueuse. L'homme y a sa place et y participe avec sa senssiblilité, sa sagesse et sa générosité; la légende du Vieil homme et du Calife Harroun El-Rachid est édifiante et nous dévoile à quel point le plus modeste des humains (et même de l'animal) pourrait par son action décider ce que seront les humains des siècles à venir. Inchallah

Mes amitiés

Georges. S -  Sur : NÉES DANS LA DOULEUR
  • 2. Georges. S - Sur : NÉES DANS LA DOULEUR | samedi, 25 Février 2017

Votre site porte bien son nom les photos des troncs d’arbres sont magnifiques vous avez su saisir cette
souffrance apparente de ces arbres , le tronc noueux les branches torsadées malgré tout une volonté de vivre c’est un bel
exemple de la vie , l’homme devrai en tirer leçon. de quoi méditer sur le pouvoir de la nature.
Amitiés
Georges

Bruno -  Sur : NÉES DANS LA DOULEUR
  • 3. Bruno - Sur : NÉES DANS LA DOULEUR | vendredi, 24 Février 2017

Merci.de vos photos.Elles expriment la volonté de vie, de la Nature même meurtrie, abandonnée,morte.Elle l' exprime par des harmonies de formes, de vies étonnantes, émouvantes souvent très belles, dans ce désert baigné de lumière

Mijo -  Sur : NÉES DANS LA DOULEUR
  • 4. Mijo - Sur : NÉES DANS LA DOULEUR (site web) | vendredi, 24 Février 2017

Bonsoir Nourredine,
Cette fois-ci nous vous nous montrez le petit, le détail, de cette immensité Saharienne, et j'ai beaucoup aimé.
J'ai aimé cette petite plante grasse qui pousse à côté de ce bois mort, tendant ces petites branches vers le ciel comme pour implorer pour un peu d'eau.
Et j'ai beaucoup aimé vos jeux d'ombres avec les bois morts, qui font des compositions décoratives magnifiques.
Merci pour cette vision du détail, toute aussi intéressante et riche que la vison de l'immensité qui l'entoure.
Amicalement,
Mijo

Jean -  Sur : NÉES DANS LA DOULEUR
  • 5. Jean - Sur : NÉES DANS LA DOULEUR | jeudi, 23 Février 2017

Bonjour Noureddine,

La vie est capable de surgir d'un lieu mort en apparence.
Le Sahara en est un bel exemple pour qui sait l'admirer et le mettre en valeur...
Merci pour votre coup d’œil perspicace, toujours à l'affut!!
Bien avec vous.
Jean.

Ajouter un commentaire

×