HYMNE A EMBARKA B E L K II

 

 

HYMNE A EMBARKA BENT EL KHASS

LA MORT DE MON AMI L'AIGLE

                                                        

                                                             Je ne sais si vous avez remarqué sur diaporama précédent la présence d'un aigle royal
                                                             que j'avais trouvé dans un piteux état le plumage ébouriffé mais au regard toujours perçant
                                                             J'ai tenté de le secourir, je l'ai rafraîchi et donné à boire, il a repris un peu de force,, son âme
                                                             illumina ses immenses et reprit son envol et s'arrêta quelques mètres plus loin  

                                                             A mon départ je lui ai laissé une bonne quantité d'eau le coeur un peu lourd
                                                             Malgré la chaleur accablante et le jeûne j'y suis retourné le lendemain pour s'enquérir de son état
                                                             Grande fut ma surprise en le trouvant sans vie
                                                             Il est parti rejoindre le royaume de Bent el Khass dont il fût un digne protecteur quelque part dans
                                                             l'au delà, heureux qu'il ai rendu l'âme dans son royaume au milieu de ces falaises qui l'ont vu naître   

                                                              Toi qui fuis maintenant dans les astres de Dieu pense à m'associer à ton immense gloire 
                                                              Au moment de mise sous terre de ce rapace un glapit strident déchira les lieux, c'était un autre rapace
                                                              qui tournoyait dans le ciel comme en hommage à son ami 
                                                              Adieu mon ami ou plutôt au revoir, je t'élèverais un cairn à ma manière pour qu'à ton réveil tu puisses
                                                              reprendre ton envol et merci de m'avoir permis de te voir d'aussi près   

                                                                                                                                   Ton ami Noureddine, le dimanche 18 juin 2016         
                                      .

     


 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire