AUPRES DES MIENS

    

      

   ELOGE DE LA VIE BEDOUINE

O toi qui prends la défense des habitants de la ville
Et qui condamne l'amour bédouin
Pour ses horizons sans limites,
Est-ce la légèreté que tu reproches à nos tentes ?
N'as-tu d'éloges que pour des maisons de pierre et de boue ?
Si tu avais les secrets du désert
Si tu t'étais éveillé au milieu du Sahara
Si tes pieds avaient foulé ce tapis de sable
Parsemé de fleurs semblables à des perles,
Tu aurais admiré nos plantes,
L'étrange variété de leurs teintes,
Leur grâce, leur parfum délicieux.
Tu aurais respiré ce souffle embaumé
Qui double la vie,
Car il n'a point passé sur
l'impureté des villes...

                                         Emir Abdelkader                                   


                                 Au milieu des miens

 

 

 

                                                                                                                                                                                Retour page precédente

 

 

 

Commentaires (2)

A.Naceur
  • 1. A.Naceur | lundi, 20 Juin 2011

Merci pour ce charmant REPORTAGE vidéo qui me rappelle la vie bédouine
Exellent

fatima
  • 2. fatima (site web) | jeudi, 13 Janvier 2011

merci noureddine mon frere tu nous a donner l envie de venir j ai les larmes aux yeux wallahi choukrane ye khouya ou ould ebladi merci

Ajouter un commentaire